logo
 

Y en a marre fait-il peur à Macky ?

30/05/2017

A moins de deux moins des Législatives Y’ en a marre agace le pouvoir . Contrairement aux rumeurs, le mouvement citoyen assure n’être partant pour aucune élection

Ira, ira pas… pour le moment nul ne sait. Depuis quelques mois, des informations font état d’une éventuelle participation du mouvement « Y’ en a marre » aux Législatives de 30 juillet prochain. Au vu de la persistance de ces rumeurs, Y’en marre a clarifié sa position dans un communiqué publié ce jeudi, expliquant, sans ambages, n’être intéressé ni par les prochaines législatives, ni par aucune autre élection à venir, et entendait rester dans l’action citoyenne.
Une chose est sûre, c’est que le mouvement citoyen qui a participé activement à la chute du régime Wade en 2012, inquiète de plus en plus le pouvoir actuel dirigé par Macky Sall. Le 7 avril déjà, le mouvement a fait une démonstration de force à la Place de l’obélisque pour montrer au régime qu’il est capable de mobiliser les citoyens pour dénoncer la mal gouvernance, la restriction des libertés ou tous les péchés mignons dont pourrait se rendre coupable le pouvoir actuel. Au vu de sa force de frappe, le mouvement citoyen agace et semble sous surveillance.
Reconnu juridiquement comme organisation de la société civile, l’Union européenne a accordé au courant de du mois de janvier un financement de 470.000 euros à « Y’ en a marre » par l’entremise du Groupe de recherche et d’échange technologique (GRET.
Une enveloppe destinée, selon un article paru dans le dernier numéro de La Lettre du Continent, à la mise en œuvre d’un projet de renforcement de la citoyenneté et de solidarité pour un environnement sain dans la banlieue de Dakar » sur une période 30 mois.
Découvrant à la mi-avril, cette allocation Dakar est rouge de colère. Dans la foulée, Amadou Ba, le ministre de l’Economie et des Finances ne s’est pas privé de monter les bretelles à Joaquin Gonzalez-Ducay, le chef de la délégation de l’UE à Dakar, pour désapprouvé l’appui financer de l’UE à cette organisation.
On se rappelle en 2012, Laurent Fabius alors ministre des Affaires Etrangères de François Hollande lors de sa visite à Dakar après avoir rencontré le Mouvement Y en a marre a sucité le courrux de Sidi Kaba, ministre de la Justice qui estime que le mouvement est parrainé par l’étranger. Monsieur Kaba disait alors avaoir perdu en quelque sorte l’estime qu’il avait pour un mouvement dont il croyait qu’il menait un combat noble.
Si le régime est sur ses gardes, c’est de bonne guerre. A moins de deux mois des Législatives les différentes coalitions de l’oppositions affutent leurs armes, sachant que certains membres de la coalition de 2012 qui ont porté Macky Sall au pouvoir lui ont tourné dos pour rejoindre les rang de l’opposition.
L’incarcération d’un certain nombre d’opposant, dont notamment le maire de Dakar Khalifa Sall, épinglé par l’IGE, en même temps que les proches du président qui eux ne sont toujours pas inquiétés n’arrangent rien pour le président Sall et sa majorité



La coalition de l’opposition est en train de finaliser son projet de liste commune en (...)

Lire l'article →

Abdoulaye Wade a dressé sa liste pour les investitures aux prochaines élections (...)

Lire l'article →

Pas de télévision. Interdiction de se rendre à la bibliothèque et à la mosquée. Pas de (...)

Lire l'article →

Une enquête diligentée dès octobre 2012 par l’Inspection générale d’Etat (Ige) a indiqué (...)

Lire l'article →

Le député Moustapha Niasse, président de l’Assemblée nationale, sera bien dans la course (...)

Lire l'article →

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Omar Guèye, a procédé ce samedi au (...)

Lire l'article →

Pour Abdou Mbow, la mobilisation de Manko Taxawu Senegaal, c’était du bluff. Le (...)

Lire l'article →

En meeting à Guédiawaye, organisé par Aida Sow Diawara, le Secrétaire général du Parti (...)

Lire l'article →

Manko Taxawu Senegaal veut faire tomber le Président Macky Sall avant la présidentielle (...)

Lire l'article →

Cinq saisons sans Liga, à l’échelle du grand Real, c’est une éternité, une anomalie, une (...)

Lire l'article →

Le ratio est faible : moins de 14%. À un peu plus de 2 mois des élections législatives, (...)

Lire l'article →

C’est la grosse affaire en ce moment à la rue 13X8 de la Médina. Un homme présenté comme (...)

Lire l'article →