logo
 

Mamadou Lamine Massaly :
« Wade a été trahi, c’est pourquoi Dieu a puni les Sénégalais »

23/11/2017

Ça part dans tous les sens au Parti démocratique sénégalais. Les attaques, les contre-attaques, le déballage, les serments de fidélité à Wade… font rage actuellement. Chacun veut défendre sa position. Après avoir demandé l’exclusion de Modou Diagne Fada et Cie, qui demandent la restructuration du Pds, sans être suivi dans sa logique, revoilà Mamadou Lamine Massaly qui revient à la charge. Le jeune libéral jure, pour la énième fois, fidélité à Me Wade. Ce, non sans indiquer que les Sénégalais subissent les foudres divines pour avoir trahi son mentor.
« On m’a envoyé en prison à Rebeuss parce que j’avais pris la défense de Wade qu’on avait injurié. Je l’assume. Et si c’était à refaire 100 fois, je l’assume parce que c’est Me Wade qui a payé mes études en France. Il avait fait de moi le plus jeune Président de conseil d’administration (Pca) du Sénégal et j’avais un très bon salaire. Quand j’ai quitté là-bas, il m’a envoyé à l’Artp jusqu’à la chute du régime », a témoigné le jeune « Wadiste » qui révèle dans Le Pop : « Macky m’avait dit à Abidjan : « Quitte le Pds pour me rejoindre à l’Apr avec tes privilèges, parce que je sais que c’est dur l’opposition ». J’ai refusé cela pour rester au Pds ». Massaly impute la situation dans laquelle se trouve le pays à la trahison des Sénégalais. « Aujourd’hui, si le pays est dans cette situation invivable, c’est dû, en partie, au fait que le père Abdoulaye Wade a été trahi, c’est pourquoi le Bon Dieu a puni les Sénégalais en leur donnant celui qui est là aujourd’hui et qui est incapable de résoudre la souffrance des Sénégalais ».

En ce qui concerne la fronde de Fada et sa bande, Mamadou Lamine Massaly confie au pape du Sopi : « Si des gens vous combattent, sachez que vous avez des enfants pour défendre. Nous n’avons pas besoin, monsieur le Président, de vous changer pour faire face à Macky Sall. Je propose l’exclusion de Modou Diagne Fada et de ses amis, parce que nous n’accepterons plus cette dualité-là ». « Vous avez des enfants qui sont prêts à mourir pour la libération des détenus politiques. Travaillons dans l’unité pour la consolidation du parti, parce que nous avons besoin de cette unité pour faire face à ces hirondelles sans plumes de Macky Sall », conclu-t-il.

leral.net



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →