logo
 

Latif Coulibaly rabroue Pape Ngagne Ndiaye
« Vous m’avez invité pour parler de mon livre, mais vous ne l’avez pas lu »

24/09/2017

Le ton calme, l’ancien porte-parole du gouvernement du président Macky Sall a défendu sur le plateau de Faram Facce de la Tfm, son dernier livre intitulé « Le Sénégal sous Macky Sall, de la vision à l’ambition Les réalisations à mi-mandat ».

Essuyant des critiques du présentateur de l’émission, Pape Ngagne Ndiaye, l’ancien journaliste et candidat malheureux aux élections locales dans son fief de Sokone de faire la leçon à ce dernier, lui reprochant de n’avoir pas lu le livre, objet de l’émission. « C’est leur droit de critiquer le livre. Ce n’est pas mon problème. J’aurais pu répondre à Tounkara, mais je ne le ferai pas », dira-t-il, répondant à une insinuation du présentateur sur les critiques contre sa dernière publication.

Abdoulatif Coulibaly dit regretter que certains parmi les critiques de son livre n’admettent toujours pas qu’il puisse s’engager en politique aux côtés du président Macky Sall. « Pourquoi penses-tu que ne j’ai pas le droit de dire ce que je pense ? N’ai-je pas le droit de faire autre chose (après le journalisme ndlr) ? Vous ne pouvez pas me reprocher d’avoir des ambitions et de les développer. Vous les médias, parlez du bilan de Macky Sall, pourquoi voulez-vous nous refuser de faire ce même bilan, nous qui sommes à l’intérieur ? », a-t-il rétorqué à son interlocuteur.« Ceux qui ont lu le livre pensent que tout roule comme sur des roulettes sous Macky Sall », insiste le présentateur. « Si tu avais lu le livre chapitre en entier, par chapitre, tu n’aurais pas tenu ces propos », réplique le secrétaire général du gouvernement.

Invité à donner son opinion sur la tenue de l’élection présidentielle dont la date reste méconnue, Latif Coulibaly rabroue de nouveau Pape Ngagne. « Cela veut dire que tu n’as pas lu le livre. Vous m’avez invité pour parler de mon livre, mais vous ne l’avez pas lu ».

Interrogé sur les évènements qui ont entaché la formation des groupes parlementaires à l’Assemblée nationale, l’ancien journaliste refuse d’émettre le moindre commentaire à ce sujet. Et Pape Ngagne à son tour d’exprimer toute sa déception après le silence de Latif, très mal à l’aise. « Ce n’est pas sur ce plateau que je vais exprimer mon désaccord avec le président ou le critiquer. Si j’ai des choses à lui dire, je sais où les dire », a-t-il coupé net.
Enfin, conclut-il, « Je n’ai pas écrit ce livre pour Macky Sall. J’ai écrit ce livre pour mes enfants et petits-enfants, pour les générations futures, pour leur expliquer dans quoi je m’étais engagé ».

Seneweb



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →