logo
 

DOUANES
Une chaîne de fraude démantelée sur la procédure du transit (Dg)

09/12/2016

L’immobilisation des bus qui ne respectent pas la législation douanière, perçue comme une tracasserie douanière par les transporteurs routiers qui ont annoncé une grève le 17 août prochain, le colonel Guèye, directeur des Douanes, se l’explique autrement. En marge d’un séminaire de partage sur les plateformes informatiques douanières du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, organisé par la direction général des Douanes, hier, il a mis à nu le mode opératoire des certains transporteurs, des fraudeurs qui détournent la procédure du transit une fois sur le territoire sénégalais. Une manière à eux de contourner les procédures de dédouanement, avec pour finalité de mettre en circulation ces véhicules sur le territoire. Chaque jour, la douane découvre de nouveaux modes opératoires, confie Pape Ousmane Guèye, dans les colonnes du PoPulaire de ce mardi.

« Les transits, explique-t-il, sont des marchandises qui sont importées pour entrer au Sénégal et qui utilisent simplement notre territoire comme point de passage. Les points de destination étant autre pays tiers, mais pas le Sénégal. Cela peut être la Gambie, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Mali et même la Mauritanie. Et ce que font certains, c’est qu’ils viennent régulièrement nous déclarer le transit des marchandises qui, en principe, ne paient pas de droits chez nous et qui, parfois même, par la réglementation, ne peuvent même pas être dédouanées chez nous. Parce que c’est le cas des véhicules usagers. Mais après, ils les mettent en circulation dans notre pays ».

Le colonel Guèye poursuit. « Ils lèvent les déclarations de transit, ils sont dispensés d’escorte. Et au lieu que les marchandises se retrouvent dans les bureaux de sortie et quittent le pays, elles se retrouvent dans des villes de l’intérieur du pays, avec de fausses plaques d’immatriculations. Les douanes, avec les services de renseignement, arrivent à débusquer cette fraude et nous sévissions. Voilà de quoi il s’agit », précise Pape Ousmane Guèye

Pas plus tard qu’avant-hier, révèle-t-il, une personne, appréhendée pour avoir trafiqué 3 bus, a payé 20 millions de FCfa à Dakar extérieur.



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →