logo
 

Yoff
un homosexuel expulsé de son appartement

21/10/2017

Comme partout au Sénégal, Yoff refuse de faire bon ménage avec les homosexuels. Membre de la communauté bannie, A.D. en est la preuve vivante. Âgé d’une trentaine d’années, il s’est fait expulser du studio dans lequel il logeait à Apecsy 2. Le soupçon d’homosexualité pesant sur sa personne, A.D. n’aura pas bénéficié du doute et sera appelé à déposer ses baluchons loin de la tranquillité et du calme yoffois.

"Dès les premiers jours, il n’a apporté que le strict minimum, dont deux matelas, des draps et quelques habits. Après, il a commencé à mener sa petite vie en toute tranquillité jusqu’au jour où les habitants du quartier se sont intéressés à lui. Pour cause, le gars passait ses journées enfermé dans son petit appartement. Le soir, soit il sortait pour ensuite revenir avec des mecs ou des hommes venaient lui rendre visite à des heures de crimes", révèle un habitant du quartier à nos confrères de "Grand Place". Sous le couvert de l’anonymat, le témoin poursuit ses révélations : "dès le début, on s’est fait une religion sur ses pratiques parce qu’il ressemblait plus à une femme qu’à un homme. Un de ses voisins nous a même informés sur le type d’actes contre nature qu’il faisait dans son studio. Interpellé par les habitants du quartier, le bailleur du jeune homosexuel, Baye Fall, décida de clarifier la situation. "Je suis allé le voir et je lui ai fait part des soupçons de ses voisins. Sans nier, il avoua qu’il est homosexuel. Je ne savais plus quoi faire ni dire devant cette vérité. En tant que bon musulman, j’ai décidé de l’expulser de mon local. Chose qu’il n’a pas refusée puisqu’il a clairement dit qu’il ne se sentait plus en sécurité dans le quartier", déclare Baye Fall qui soutient que le gay n’a pas polémiqué sur son expulsion. Il a juste demandé le remboursement de la caution qu’il a versée lors de son arrivée.

Le lendemain de l’échange qu’il a eu avec son bailleur, A.D. a quitté les lieux, laissant derrière lui son appartement encore meublé et ses habits. "Il m’a seulement dit qu’il allait loger aux Almadies en attendant que je lui rembourse son argent", fait savoir Baye Fall. Quant aux habitants de Yoff, ils sont soulagés et très heureux d’avoir réussi à participer à "l’éradication d’un phénomène nuisible à la société" dans leur quartier.

seneweb



Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →

La prise de contrôle de l’Assemblée nationale par la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, (...)

Lire l'article →