logo
 

Yoff
un homosexuel expulsé de son appartement

09/12/2016

Comme partout au Sénégal, Yoff refuse de faire bon ménage avec les homosexuels. Membre de la communauté bannie, A.D. en est la preuve vivante. Âgé d’une trentaine d’années, il s’est fait expulser du studio dans lequel il logeait à Apecsy 2. Le soupçon d’homosexualité pesant sur sa personne, A.D. n’aura pas bénéficié du doute et sera appelé à déposer ses baluchons loin de la tranquillité et du calme yoffois.

"Dès les premiers jours, il n’a apporté que le strict minimum, dont deux matelas, des draps et quelques habits. Après, il a commencé à mener sa petite vie en toute tranquillité jusqu’au jour où les habitants du quartier se sont intéressés à lui. Pour cause, le gars passait ses journées enfermé dans son petit appartement. Le soir, soit il sortait pour ensuite revenir avec des mecs ou des hommes venaient lui rendre visite à des heures de crimes", révèle un habitant du quartier à nos confrères de "Grand Place". Sous le couvert de l’anonymat, le témoin poursuit ses révélations : "dès le début, on s’est fait une religion sur ses pratiques parce qu’il ressemblait plus à une femme qu’à un homme. Un de ses voisins nous a même informés sur le type d’actes contre nature qu’il faisait dans son studio. Interpellé par les habitants du quartier, le bailleur du jeune homosexuel, Baye Fall, décida de clarifier la situation. "Je suis allé le voir et je lui ai fait part des soupçons de ses voisins. Sans nier, il avoua qu’il est homosexuel. Je ne savais plus quoi faire ni dire devant cette vérité. En tant que bon musulman, j’ai décidé de l’expulser de mon local. Chose qu’il n’a pas refusée puisqu’il a clairement dit qu’il ne se sentait plus en sécurité dans le quartier", déclare Baye Fall qui soutient que le gay n’a pas polémiqué sur son expulsion. Il a juste demandé le remboursement de la caution qu’il a versée lors de son arrivée.

Le lendemain de l’échange qu’il a eu avec son bailleur, A.D. a quitté les lieux, laissant derrière lui son appartement encore meublé et ses habits. "Il m’a seulement dit qu’il allait loger aux Almadies en attendant que je lui rembourse son argent", fait savoir Baye Fall. Quant aux habitants de Yoff, ils sont soulagés et très heureux d’avoir réussi à participer à "l’éradication d’un phénomène nuisible à la société" dans leur quartier.

seneweb



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →