logo
 

DÉTENTION DE CHANVRE INDIEN EN MILIEU CARCÉRAL
UN GARDE PÉNITENCIER DE LA MAISON D’ARRÊT DE REUBEUSS JUGÉ

13/12/2017

Insa Sangharé surveillant de prison en service à la maison d’arrêt de Reubess, Aliou Sow Aliou Diop , Amadou Diop dit Ndiol tous détenus sont attrait devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour associations de malfaiteurs , détention de chanvre indien en milieu carcéral. En effet le lundi 28 Décembre à 20 heures le surveillant de prison Aliou Ciss à l’occasion de la censure des plats et colis ,a découvert dans un colis transporté par le détenu Aliou Sow , une qualité de chanvre indien d’un poids de trois cent grammes (300grs) ,dissimulée dans un sachets de "café touba" destiné au détenu Amadou Diop dit Ndiol de la chambre 09
Sur la provenance de la drogue ,le détenu Aliou Sow a déclaré que c’est le surveillant -Chef de prison Insa Sangharé qui lui a remis le colis pour le compte de son codétenu Amadou Diop de la chambre 09 au moment où il réintégrait la prison. Les déclarations de Aliou Sow ont été confirmées par son codétenu Aliou Diop membre de l’équipe d’enregistrement , alors que le surveillant chef de prison Insa Sangharé a nié les faits portés à sa charge. Lors de son interrogatoire , le détenu Aliou Sow après avoir spécifié son rôle de brancardier ,a soutenu avoir reçu le colis contenant les 300grs de chanvre indien des mains propres du surveillant chef Insa Sangharé. En l’en croire c’est au moment de ka réintégration de leur équipe chargée de l’enregistrement des plats et colis , le samedi 19 Décembre 2015 peu avant 17h 45mn que ledit surveillant lui a remis le colis incriminé . Precis , il a déclaré que le colis était destiné à son codétenu Amadou Diop . Ce dernier interrogé , a dégagé toute responsabilité pouvant être retenu contre lui . Il a ajouté qu’il n’a mandaté aucune personne pour lui faire parvenir du chanvre à sa cellule, il a nié toute implication en espèces et a rejeté toute connections de quelque nature que ce soit avec le surveillant chef de prison Insa Sangharé. Le détenu Aliou Diop présent au moment de la remise du colis aux côtés de Aliou Sow , il a décrit les conditions de ladite remise dans son interrogatoire.
Interrogé sur les faits le surveillant chef de prison les a rejetés en bloc . Pour argumenter, il a expliqué que certains membres de sa hiérarchie lui vouent une haine et que cette procédure dirigée contre lui ne serait qu’une étape de leur combat. Poursuivant il a renseigné n’avoir remis aucun colis au détenu Aliou Sow . Devant le juge ils ont campés sur leurs déclarations faites à l’enquête préliminaire ,Aliou Sow a juré sur tout les saints que c’est Insa Sangharé qui lui a remis le sachet contenant la drogue et qu’il n’a aucun intérêt a le nuire. Le témoin et collègue Arona sambou avait déclaré a l’enquête préliminaire que Insa Sangharé fesait trop de sorties et qu’il n’arrivait pas a prêter attention à ses mouvements , il a tenu a précisé qu’il était animé un sentiment de désolation et le brigadier chef ne devait pas le faire"il fallait l’acheminer lui même comme il en avait l’habitude . Ça c’est pas un secret de polichinelle dans la détention" rétorque t-il . Interrogé par le Procureur Saliou Ngom il change totalement de fusil d’épaule en disant qu’il n’a jamais tenu de tels déclarations.
Le ministère public dans ses réquisitions rappelle que nul n’est au dessus de la loi et que le directeur de la prison a adressé une correspondance a L’Orctis on a commencé par l’audition des prévenus qui ont eu a tenir les mêmes déclarations et qu’il y’a plusieurs éléments compromettantes en son encontre du fait qu’il est sorti a deux reprises de la prison , les déclarations du témoin et de son hiérarchie. Le maître des poursuites rétorque qu’il est inadmissible que des agents laissent de la drogue circuler dans la prison c’est des faits d’une extrême gravité "il est officier et n’est pas n’importe qui ,on n’a pas la certitude de la culpabilité des autres détenus sous le bénéfice de toute ces observations le procureur a requis une peine de 5 ans ferme conte Insa Sangharé en application des dispositions des articles 99 et 112 du code des drogues et 433 du code pénal.
Le pôle d’avocats composés de Me Iba Mar Diop , Demba Ciré Bathily , Me Amadou Sall , Me Ibrahima Mbengue , Me Bamba Cissé , Me Boubacar Dramé , le Aboubacary Barro ,Me Michel Ndong Me Ousseynou Ngom Ndour ,Me Atou Guéye , Me Sow Lenine , ont plaidés pour une relaxe pure et simple prétextant que le procès verbal est très léger et que la déclaration des deux prévenus qui sont deux voyous qui croupissent déjà en prison ne doivent pas faire condamner un honnête fonctionnaire qui a fait 12 ans de services .Le tribunal a décidé de mettre l’affaire en délibéré pour jugement être rendu le 08 janvier
Ngonesaliou Diop ledakarois.net



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →