logo
 

Trafic de médicaments, des douaniers démentent la fin de l’enquête.

16/10/2017

Depuis quelques jours, des informations les plus fallacieuses circulent une clôture de l’enquête menée par les douaniers de la Direction du Renseignement et des Enquêtes Douanières. Dakartimes.info qui avait levé ce lièvre il y a quelques semaines, est en mesure de vous informer sur les tenants et aboutissants de cette affaire qui semble figurer dans le livre Guinness des scandales au Sénégal. Et plus grave, dans la mesure où le blocage de cette enquête pourrait déboucher sur une véritable affaire de santé publique sans compter les milliards perdus par le Trésor Public. Des « pressions » seraient exercées sur certains enquêteurs en charge de cette rocambolesque affaire qui ne finit de dévoiler ses secrets. En ces moments de remaniements, certaines personnes n’aimeraient pas du tout que la principale mise en cause de ce trafic inhumain soit arrêtée car cela ferait des dégâts incommensurables. Que vaut une promotion face à ce qui assimilable à un sérieux problème de santé publique.

Dans l’une de nos éditions où nous avions fait mention de la difficulté d’obtention des autorisations de visa de médicaments et que l’une des personnes incriminées par les douaniers dans leur enquête en cours, en aurait obtenu plus que de raison au moment où d’autres voyaient malheureusement leurs demandes dormir dans les tiroirs de la Direction de la Pharmacie et du Médicament pendant une très longue durée. Certains responsables de cette direction avaient joint la rédaction non pas pour apporter un démenti officiel mais, plutôt pour s’offusquer de leur sort personnel. Mais pour donner plus de sens à notre article, dakartimes.info a repris tout le processus des conditions d’enregistrement du médicament au Sénégal et ce, avec des professionnels. D’ailleurs, une copie de la circulaire du Ministre sur l’Enregistrement des Médicaments à Usage Humain nous a été gracieusement remise confirmant du reste nos écrits.

Malgré les « lenteurs » organisées, l’enquête suit son cours

Bref, s’agissant de l’enquête dont certains ont vite avancé la fin, il n’en est rien. Votre site a été informé de ce que les enquêteurs de la Douane avaient à un certain moment de la procédure, interdit aux grossistes l’importation de vingt (20) produits pharmaceutiques dont les conditions de fabrication et les tests de laboratoire n’avaient été joints aux autorisations. Et comme il s’agissait d’enquêter plus d’une centaine de produits, les enquêteurs avaient préféré accentuer leur travail sur ces produits jugés « dangereux » car ne disposant d’aucune référence permettant leur mise en consommation au Sénégal. C’est d’ailleurs sur ces vingt produits que les douaniers devaient faire la confrontation entre la directrice générale d’Innov Pharm Ndèye Katy Fall et certains grossistes que sont Laborex, Sodipharm et Ubipharm Sénégal.

Un manque à gagner estimé à plusieurs milliards de nos francs

Malheureusement même si la confrontation a eu lieu, il est noté que la dame Ndèye Katy Fall, absente du territoire n’aurait pas pris part à cette rencontre qui a vu les douaniers un procès-verbal à l’encontre des contrevenants dont certains auraient refusé de signer selon leurs propres propos. Même si dakartimes.info tient de source crédible que cette confrontation a permis aux enquêteurs de mieux situer les responsabilités et les complicités de chaque partie.

Pour un Professeur de pharmacie à qui nous avons demandé son avis sur le sujet, « Le travail que la douane est en train d’être fait est formidable mais malheureusement, ce n’est que l’arbre qui cache la forêt ». Et de charger « de telles pratiques ne devraient plus avoir voix au chapitre dans ce pays et si cela perdure, c’est parce que des bandits à col blanc, s’amusent à assurer une certaine protection à ces délinquants qui sont pourtant connus de tous, car ne se gênant pas à arpenter les couloirs des différentes administrations ». Même son de cloche d’un douanier à la retraite qui a voulu pour cette affaire, être notre consultant, « C’est de bonne guerre que des interventions fusent de partout dans ce genre d’affaires mais il convient de primer l’intérêt national car cette affaire a des relents non seulement de scandale financier mais également sanitaire ». Mais dans ce genre dossier, la douane a toujours su rester intransigeant et par tous les cas de figure, les contrevenants transigeront ou iront en prison et malgré les pressions qu’on sent nettement dans ce dossier ».

Dakartimes.info vous promet de revenir sur cette affaire avec les fausses autorisations et faux arrêtés qui ont pendant des années servis à alimenter ce trafic sans également compter les virements bancaires effectués à partir de certains comptes qui prouvent aisément que cette mafia, a des tentacules à des stations insoupçonnables.

dakartimes



Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →

La prise de contrôle de l’Assemblée nationale par la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, (...)

Lire l'article →