logo
 

Fils de Thione Seck
Seydina Alioune Seck finalement déféré... Il risque le mandat de dépôt

03/12/2016

Dakarflash- Comme promis, nous revenons sur ce qu’il est convenu d’appeler "le cas Seydina Alioune Seck" ! Singulièrement pour vous filer la der des ders ; autrement dit d’après nos confrères du site de dakarposte.com, les redoutés mais redoutables pandores de la Section Recherches ont fini par déférer au parquet Alioune Seck.
Au moment où ces lignes sont écrites (15h 36 ’), il attend dans la cave du parquet son face à face avec le maitre des poursuites (comprenez le Procureur de la République).
Loin de jouer aux oiseaux de mauvais augure, des sources fiables s’accordent à nous souffler qu’il "risque gros compte tenu de la gravité des faits".

Pour la gouverne de ceux qui n’ont pas suivi cette affaire, c’est ce matin du lundi 7 mars 2016 qu’Alioune Seck s’est fait cravaté par les éléments de la maréchaussée. Après audition, il a été conduit sous bonne escorte au tribunal de Dakar. Précisément dans la cave. Il nous revient cependant qu’un "intense lobby est en cours" aux fins, nous souffle t’on, de l’extirper des griffes de Dame Justice.

L’on se rappelle qu’il a joint, il y’a quelques jours seneweb au téléphone pour tenter de démentir nos confrères de l’Obs et de Grand Place. En effet, il a juré sur tous les saints, selon seneweb, qu’il n’est pas sous le coup d’un mandat d’arrêt. "Je suis en vacances au Sénégal depuis un mois. Je n’ai reçu aucune convocation. Personne n’est venu chez moi. Ma famille s’inquiète. On m’appelle de partout et je ne comprends rien de cette affaire. Je vais aller au cabinet du procureur pour être édifié parce que cela ne peut pas continuer", a t’il au bout du fil de seneweb.

Le fils de Thione Seck avait poursuivi les journaux « L’Observateur » et « Grand Place » pour diffamation.
Ces journaux avaient révélé dans le mille qu’il était mêlé à une affaire de trafic de faux billets de banque. Les journalistes ajoutaient que le frère de Waly Seck faisait l’objet de recherches de la part de la gendarmerie. Une enquête enclenchée par les pandores de la zone franche industrielle.
Nous y reviendrons !



La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →

Le député Moustapha Cissé Lô recommande une commission d’enquête parlementaire « pour (...)

Lire l'article →

La Tunisie, candidate à l’organisation du prochain sommet de la Francophonie en 2018, (...)

Lire l'article →

Les éleveurs du Sénégal avaient pris l’engagement de payer la caution de Macky Sall pour (...)

Lire l'article →

Le débat sur le franc Cfa et la nécessité de création d’une monnaie sous régionale propre, (...)

Lire l'article →

En Côte d’Ivoire, quinze jours après sa suspension le procès de Simone Gbagbo va (...)

Lire l'article →

Un conseil interministériel sur le démarrage de la campagne de commercialisation de (...)

Lire l'article →

C’est l’un des thèmes clés du sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Madagascar : « (...)

Lire l'article →