logo
 

Polémique entre Serigne Moustapha Sy, Aliou Sall et Badara Fall :
Seul Allah est témoin

20/09/2017

L’affaire est partie pour être une véritable polémique entre la famille du Président Sall et celle de Serigne Moustapha Sy, le patron des "Moustarchidine Wal Moustarchidati". Alors qu’il animait son habituelle conférence dans la nuit du mercredi 23 au jeudi 24 décembre 2015, aux Champ de Courses de Thiès dans le cadre de la célébration de la naissance du Prophète (Spl), le marabout est revenu sur un supposé coup de fil du Président Macky Sall.
« Le chef de l’Etat voudrait m’appeler, mais je lui ai dit que je dois aller à Tivaouane, à mon retour on peut se parler », a révélé Moustapha Sy.
A l’en croire, "j’ai reçu et discuté avec Aliou Sall et il est sorti de chez moi avant que quelqu’un me vienne me dire que le frère du chef de l’Etat a besoin encore de moi ». Et Serigne Moustapha Sy de poursuivre « quand il est revenu, il m’a dit que c’est le Président Macky Sall qui insiste pour vous parler et je lui ai donné cette réponse ».

La réponse du berger à la bergère

La réplique d’Aliou Sall n’a pas tardé à moins de 24 heures des propos du marabout.
La tournure des événements a provoqué une colère noire du petit frère du chef de l’Etat, Aliou Sall. Il a réfuté les propos de Serigne Moustapha Sy. "Je suis allé voir Serigne Moustapha Sy sur sa propre demande, relayée par son collaborateur du nom de Badara Fall. Lors de notre entretien, Serigne Moustapha Sy s’est plaint de n’avoir pas d’échanges réguliers avec Monsieur le Président de la République. Je ne l’ai pas revu après cet entretien et je n’ai pas échangé avec lui au téléphone non plus après cet entretien. Je n’ai jamais dit à Serigne Moustapha que le Président souhaitait lui parler. Soit quelqu’un l’a abusé, soit il s’est trompé de personne, soit c’est son inconscient qui a parlé. Allah est mon témoin !"

Badara Fall, l’assistant du marabout sort de son silence

Cité par Aliou Sall, l’assistant, contacté par la presse déclare : "contrairement à ce qu’Aliou Sall a dit, Serigne Moustapha Sy n’a jamais demandé à le rencontrer. C’est un certain Mouhamadou Touré de sa garde rapprochée répondant au numéro de téléphone 77 166.... qui m’a appelé pour me dire qu’Aliou Sall souhaiterait rencontrer Serigne Moustapha Sy, c’était le mardi. Le garde m’a dit qu’Aliou Sall allait le rencontrer à Tivaouane, mais je lui ai dit que le marabout était toujours à Dakar. C’est à partir de ce moment que je lui ai arrangé un rendez-vous. Il est venu, il l’a rencontré. Le lendemain, le garde m’a rappelé pour me dire de lui passer le marabout parce qu’il avait un message du président Aliou Sall. Je lui ai dit que Serigne Moustapha Sy s’était déplacé. C’est ainsi que ça s’est passé. Aliou Sall, je le connais pas, je l’ai jamais vu et ne lui ai jamais parlé. Et Dieu m’est témoin, cette rencontre s’est faite à sa demande, pas de Serigne Moustapha Sy."

En effet, face à cette polémique pas des moindres, qui des trois personnes a la vérité. Personne ne peut, de manière exacte dire qui de ses personnes à dit ce qui s’est réellement passé. Ainsi, sauf Dieu, Allah, le Tout Puissant est seul témoin.



La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →

La Banque de Dakar (BDK) a désormais une sœur en Côte d’Ivoire. Il s’agit de la Banque (...)

Lire l'article →

Sur le chantier de l’Aéroport international de Blaise Diagne (Aibd), l’heure est aux (...)

Lire l'article →

Dans une étude menée par le professeur de droit Dmitri Kotchenov et publiée par (...)

Lire l'article →

Le chef de l’Etat, Macky Sall, est arrivé ce dimanche à New York, où il doit prendre part (...)

Lire l'article →

Il leur a carrément savonné la planche. Lui, c’est l’ancien Secrétaire d’Etat à la (...)

Lire l'article →

Deux ou trois jours avant le décès de Djibo Ka, Aly Ngouille Ndiaye a échangé des Sms (...)

Lire l'article →

Une nouvelle provocation à l’endroit de la Banque centrale des États de l’Afrique de (...)

Lire l'article →

On ne peut pas dire que ça respire l’amour fou. Vendredi soir, Donald Trump et son (...)

Lire l'article →

Le nouvel appel au dialogue lancé par le chef de l’État dernièrement ne semble pas (...)

Lire l'article →

Des menaces pèsent déjà sur la rentrée scolaire. Le Syndicat des enseignants libres du (...)

Lire l'article →