logo
 

Solidarité en faveur des daaras
Serigne Mboup met 20 millions

23/06/2017

À Touba, ce vendredi 16 juin 2017, a été lancée une caisse de solidarité en faveur des daaras. Serigne Mboup qui entendait donner le signal de départ pour une vulgarisation du "Waqf" a mis la main à la poche avant de demander de l’aide en faveur de l’enseignement coranique. Ainsi a-t-il versé, en guise de contribution personnelle dans ladite caisse mise en place par les maîtres coraniques du Sénégal, la somme de 20 millions de F Cfa.
Concernant le Waqf, le projet de loi N°27/2014, a été adopté à l’unanimité à l’Assemblée nationale, le vendredi 24 avril 2015. Deux ans après son vote, cette pratique dont la jouissance peut bénéficier à divers œuvres de bienfaisance, tarde à faire tache d’huile.
C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles Dr Mouhamed Moustapha Diop Ndar, secrétaire général adjoint de la Ligue des écoles coraniques du Sénégal, a fait le plaidoyer pour une meilleure implication des opérateurs économiques et des bonnes volontés dans la prise en charge des daaras.
Il est aussi revenu sur les contours du Waqf défini selon le droit musulman, comme étant "un bien dont la jouissance est donnée soit à un destinataire public ; soit à des membres spécifiques de la famille du donateur ou à des tiers ; soit aux deux catégories de bénéficiaires".
Il faut, par ailleurs, rappeler que les sortants du daara de Coki ont eux aussi investi ce créneau. Et cela depuis plusieurs mois. Réunis au sein d’une association, ils ont acquis des biens immobiliers grâce aux initiatives des sortants de l’Institut Ahmed Sakhir Lo. Moustapha Wayal, secrétaire général de l’Association des sortants du daara de Coki, avait confié, dans le cadre d’une rencontre à Golf, que dans le cadre du Waqf des immeubles ont été acheté.
"À Ouagou Niayes 2, nous avons acquis un bâtiment de 64 millions de F Cfa. Aujourd’hui, à Golf Sud, derrière les locaux de la Police nationale, un bâtiment de R+4 de 10 appartements est en train d’être construit. Le terrain nous a été offert gracieusement par une bonne volonté mais le coût initial de construction se chiffre à plus de 120 millions de F Cfa. Nous voulons, à travers ces réalisations, offrir des infrastructures à mettre en location. Ainsi, les revenus générés par ces immeubles vont être tous versés dans les comptes du daara de Coki. Pour faire face aux lourdes charges", avait-il confié.
L’objet visé est, de "mettre en place, pour les années à venir, des infrastructures génératrices de revenus dans le but d’assurer des ressources pérennes en faveur du daara de Coki. Ce sera dans le cadre d’un waqf", avait-il dit.
Il avait, dans la même lancée, souligné que cette pratique n’est pas très connue au Sénégal. "Nous voulons lancer le Waqf mais aussi faire en sorte que cela soit une pratique connue de tous", conclut-il.



Le président fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance (...)

Lire l'article →

Les députés ont adopté, lundi à l’unanimité le projet de loi modifiant les articles 75 et (...)

Lire l'article →

Le premier procès des « biens mal acquis » s’ouvre ce lundi 19 juin à Paris. Absent, le (...)

Lire l'article →

Le groupe djihadiste Nusrat Al-Islman a revendiqué l’attaque de dimanche dernier au (...)

Lire l'article →

Avec 47 listes, le scrutin des législatives du 30 juillet risque d’être un véritable (...)

Lire l'article →

Depuis plus de cent jours, les grilles de Rebeuss confinent Khalifa Sall au confort (...)

Lire l'article →

La cité religieuse de Touba est sous haute tension ce dimanche. Des échauffourées ont (...)

Lire l'article →

Le Port autonome de Dakar a réalisé de bonnes performances, lors de l’exercice 2016. Un (...)

Lire l'article →

Les responsables et militants socialistes des coordinations de Sor nord, du Faubourg (...)

Lire l'article →

Un drame s’est produit aux environs de 14 heures, ce dimanche, sur le tracé de (...)

Lire l'article →

L’attaque jihadiste contre un lieu de villégiature dimanche près de Bamako a fait deux (...)

Lire l'article →

Vitrine démocratique en Afrique par sa stabilité politique et sociale depuis (...)

Lire l'article →