logo
 

Mairie de Grand-Yoff
Scandale autour d’un projet confié exclusivement à une société « fantôme »

27/03/2017

La mairie de Grand-Yoff est au cœur d’un scandale après avoir voté l’adoption d’un projet de partenariat avec la société EXPERIA GROUP SARL, sise à Malika plage avec comme représentant un italien. Mais selon un conseiller municipal qui nous a joint ce projet de deux milliards va être confié à un groupe qui n’a jamais effectué de travaux de cette nature et qui n’a fait sa déclaration d’existence aux services des impôts qu’en début 2016 (donc n’a jamais payé d’impôts).
Revenant sur le début du litige, ce conseiller nous indique que « la séance de vote avait enregistré la présence de nombreux conseillers du P.S entre autres le maire de Dakar Khalifa SALL venus à la rescousse de son poulain, le maire Madiop DIOP. »
Après le rapport de présentation de cette convention, des conseillers, indique la même source, ont demandé des éclairages sur le choix d’exclusivité de ce partenaire pour réaliser tous ces travaux. « Et d’après mes recherches au niveau de la Direction centrale des marchés publics et à l’agence de régulation des marchés publics, ces professionnels m’ont fait savoir que le comité national d’appui aux PPP (Loi 2014-09 du 20 février 2014) n’est pas encore opérationnel pour les collectivités locales et que le principe est : Appel à concurrence et non entente directe. Le plus inquiétant est que le maire dit qu’il ne connait pas le représentant encore moins la société, ce qui nous pose un problème de transparence. Nous n’avons à ce jour aucune information sur cette société (les associés, les états financiers, l’expérience…) avec qui on voudrait confier des investissements de plus de 2 milliards. Nos recherches nous permis aussi de savoir que cette société n’a jamais effectué de travaux similaires ni au Sénégal, ni ailleurs. Elle a fait sa déclaration d’existence aux services des impôts qu’en début 2016 (donc n’a jamais payé d’impôts) », nous fait elle savoir.
Le sous-préfet des Parcelles Assainies aurait, selon ce conseiller, « dit au maire et au conseil municipal qu’il ne va pas donner son approbation sur l’adoption de cette convention car le texte est mal rédigé du point de vue légal, et porte plutôt sur une délibération autorisant le maire à discuter avec le partenaire. Chose que le maire n’a pas voulu entendre et a décidé de passer au vote car il a la majorité dans ce conseil. » Khalifa Sall a même boudé la salle avant le vote... Aussi ce conseiller annonce une plainte pour tentative d’escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux, tentative de blanchiment de capitaux, association de malfaiteurs et tentative d’enrichissement illicite.



Le président gambien, Adama Barrow, a déclaré, mercredi, à Banjul, être "en contact (...)

Lire l'article →

Rabattre le caquet veut dire : Faire taire, laisser sans voix, et dans cette affaire, (...)

Lire l'article →

Les Africains doivent prendre en main leur destin pour développer leur continent, même (...)

Lire l'article →

Près d’un milliard ! C’est l’ardoise qu’aurait supportée par le contribuable sénégalais (...)

Lire l'article →

En vue des prochaines législatives, le Président Macky Sall a pris le décret de (...)

Lire l'article →

Jusque-là, aucune carte n’est encore disponible sur les 132.865 enrôlés au niveau des (...)

Lire l'article →

La coordination départementale Apr de Podor s’est réunie ce lundi 20 Mars 2017 pour se (...)

Lire l'article →

HAÏTI-Le cortège de Jean-Bertrand Aristide a été la cible de tirs lundi après-midi dans (...)

Lire l'article →

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a annoncé lundi à Berne avoir décidé d’exempter de visa (...)

Lire l'article →

Dans une sortie médiatique, relatée par la presse, le député Apr, l’Honorable Seydina (...)

Lire l'article →

Jeudi prochain, Khalifa Sall fera de nouveau face au juge. Mais cette fois-ci, ce (...)

Lire l'article →

Le 20 mars 2016, les Sénégalais se prononçaient sur le projet de réforme de la (...)

Lire l'article →