logo
 

Relations heurtées avec la Turquie
Quid de la livraison de l’Aibd ?

16/01/2017

La livraison de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) risque d’être reportée encore une fois. Le Sénégal qui a rompu le contrat qui le liait aux Saoudiens de Saudi Bin Ladin Group (Sbg), a fait appel à la Turquie pour parachever les travaux de l’aéroport. Mais il faut noter que le contexte actuel pourrait lourdement impacter la poursuite des travaux et retarder, voire hypothéquer, de fait, la livraison tant attendue.

Un premier lot de Sénégalais expulsés

50 Sénégalais en instance d’expulsion de la Turquie, 2 en prison. La répression en cours en Turquie contre toute personne ou tout organisme suspecté d’être mêlé de près ou de loin à la tentative de putsch le 15 juillet dernier visant le régime du président Erdogan, fait craindre pour l’avenir des relations diplomatiques entre la Turquie et le Sénégal. Plus précisément pour la livraison de l’aéroport international Blaise Diagne de Diass. Selon certaines informations, le gouvernement turc reprocherait à l’Etat du Sénégal son refus de fermer les écoles Yavuz Sélim à Dakar, du fait de leur proximité avec le leader du mouvement Gulen, principal instigateur du putsch raté, selon Ankarra.

Vers des relations diplomatiques heurtées entre Dakar et Ankarra

Il faut dire que malgré la demande formulée par les officiels sénégalais en vue d’un redéploiement des étudiants sénégalais vers d’autres universités turques, Dakar a eu l’amère surprise de constater le rapatriement d’un premier lot d’étudiants sénégalais. Alors que 50 autres Sénégalais devraient l’être dans les prochaines heures, si rien n’est fait.

Toutefois, si l’Etat turc persiste dans ses exigences de fermer les écoles Sélim à Dakar et ailleurs dans le monde, il est à craindre que l’on s’achemine de manière inévitable vers des relations diplomatiques heurtées entre les deux pays. Et une réaction éventuelle du Sénégal qui pourrait, après Saudi Bin Ladin, chercher un nouveau partenaire pour boucler les travaux de l’aéroport. Ce qui, le cas échéant, affecterait, encore une fois, la livraison de l’Aibd initialement prévue dans 8 mois, après la signature du nouveau contrat, il y a 5 mois.

Enfin, en signant avec le consortium turc Summa-Limak, l’Etat du Sénégal qui a rejeté les derniers avenants exigés par SBG, n’aura pas déboursé moins.



03/01/2017

Chrono J-12

Avant de s’envoler pour Brazzaville hier, jeudi 5 janvier, sur la route de Gabon-2017, (...)

Lire l'article →

Yaya Jammeh avait promis de faire face à toute offensive militaire de la Cedeao. Il (...)

Lire l'article →

Aminata Touré a vite réagi pour démentir l’information de “Nouvel Horizon”. L’hebdomadaire (...)

Lire l'article →

Pour combler les pertes liées au plafonnement des tarifs, l’État du Sénégal renflouait (...)

Lire l'article →

Le régime de Recep Tayyip Erdogan, le président de la Turquie, semble déterminé à (...)

Lire l'article →

Depuis que la conduite du projet été affectée à la mairie de Dakar, au détriment du (...)

Lire l'article →

Ancien directeur de la Caisse centrale au ministère de la Santé et de l’Action sociale, (...)

Lire l'article →

Il était dans le viseur de l’ancien Procureur spécial de la Crei, Alioune Ndao ; le (...)

Lire l'article →

Le chef de l’État n’a pas aimé, et il l’a fait savoir. Sans détour. « Vous êtes membres du (...)

Lire l'article →

« Nous avons mis en place une commission pour gérer les intérêts de Saint-Louis dans les (...)

Lire l'article →

Le président de la Gambie, Yahya Jammeh, a rappelé le 27 décembre son ambassadeur à (...)

Lire l'article →

La Caf désigne ce jeudi le Ballon d’or africain 2016. Le trophée ira au Sénégalais Sadio (...)

Lire l'article →