logo
 

Procès des opposants gambiens – Forte mobilisation populaire devant la Haute Cour de Banjul

13/12/2017

De mémoire de Banjulois, jamais un procès n’a connu une si forte mobilisation. Sans doute à cause de cette forte présence des populations dans la rue, les autorités ont évité de présenter une mauvaise image d’elles car elles ont changé la méthode d’acheminement des prisonniers vers la Haute Cour de Justice. D’habitude c’est sous une forte escorte de véhicules pick-ups remplis d’hommes armés jusqu’aux dents que les prisonniers étaient acheminés vers le tribunal mais, ce lundi, c’est à bord de minicars plus discrets qu’ils ont été conduits vers le juge.
Dans la rue envahie par des militants de l’opposition, des membres de la société civile et de simples badauds, la foule scandait au passage de Darboe et compagnie des slogans du genre « Darboe, Mandela », « Nous voulons Solo Sendeng » (du nom de l’opposant mort en prison des suites de tortures) ou encore « Libérez les prisonniers politiques ». Mêmes les très disciplinés collégiens de la Gambia High School ont abandonné les classes pour envahir la rue et soutenir à leur manière les militants de l’opposition qui devaient faire face au juge.
Au moment où les militants faisaient monter la pression dans la rue, le président Jammeh avait choisi de rester dans son village de Kanilaï d’où il suit à la minute près le déroulement des événements.
Dans la salle d’audience, pleine à craquer, Oussainou Darboe, très serein est resté cependant ferme. Il a plaidé non coupable et, après la question du juge qui lui demandait s’il souhaitait bénéficier d’une liberté sous caution, a répondu par la négative avant d’exiger, encore une fois, que son camarade Solo Sendeng soit rendu à sa famille, « mort ou vivant ». Il a également exigé la libération sans condition des dames Fatoumata Jawara et Nogoi Njie, ainsi que tous les détenus (y compris les 36 personnes qui comparaissent avec lui) arrêtés lors des manifestations des 14 et 16 avril dernier.



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →