logo
 

Procès des opposants gambiens – Forte mobilisation populaire devant la Haute Cour de Banjul

22/07/2017

De mémoire de Banjulois, jamais un procès n’a connu une si forte mobilisation. Sans doute à cause de cette forte présence des populations dans la rue, les autorités ont évité de présenter une mauvaise image d’elles car elles ont changé la méthode d’acheminement des prisonniers vers la Haute Cour de Justice. D’habitude c’est sous une forte escorte de véhicules pick-ups remplis d’hommes armés jusqu’aux dents que les prisonniers étaient acheminés vers le tribunal mais, ce lundi, c’est à bord de minicars plus discrets qu’ils ont été conduits vers le juge.
Dans la rue envahie par des militants de l’opposition, des membres de la société civile et de simples badauds, la foule scandait au passage de Darboe et compagnie des slogans du genre « Darboe, Mandela », « Nous voulons Solo Sendeng » (du nom de l’opposant mort en prison des suites de tortures) ou encore « Libérez les prisonniers politiques ». Mêmes les très disciplinés collégiens de la Gambia High School ont abandonné les classes pour envahir la rue et soutenir à leur manière les militants de l’opposition qui devaient faire face au juge.
Au moment où les militants faisaient monter la pression dans la rue, le président Jammeh avait choisi de rester dans son village de Kanilaï d’où il suit à la minute près le déroulement des événements.
Dans la salle d’audience, pleine à craquer, Oussainou Darboe, très serein est resté cependant ferme. Il a plaidé non coupable et, après la question du juge qui lui demandait s’il souhaitait bénéficier d’une liberté sous caution, a répondu par la négative avant d’exiger, encore une fois, que son camarade Solo Sendeng soit rendu à sa famille, « mort ou vivant ». Il a également exigé la libération sans condition des dames Fatoumata Jawara et Nogoi Njie, ainsi que tous les détenus (y compris les 36 personnes qui comparaissent avec lui) arrêtés lors des manifestations des 14 et 16 avril dernier.



L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 (...)

Lire l'article →

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du (...)

Lire l'article →

Malgré la baisse de 10%, l’électricité coûte toujours cher au Sénégal, selon Macky Sall. (...)

Lire l'article →

Amnesty international Sénégal, la Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho) et (...)

Lire l'article →

Après les attaques de Bamako dimanche, des informations des services secrets français (...)

Lire l'article →

Landing Savané est en colère. Le Secrétaire exécutif de And Jef/ Pads authentique a (...)

Lire l'article →

Le nouveau forage construit à Dolly par le programme d’urgence de développement (...)

Lire l'article →

Le directeur des droits et de la protection de l’enfant et des groupes vulnérables, (...)

Lire l'article →

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, (...)

Lire l'article →

Le gouvernement et le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) vont entamer (...)

Lire l'article →

Le président de la République, Macky Sall a promis, lundi, de prendre en charge les 3 (...)

Lire l'article →

Le président fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance (...)

Lire l'article →