logo
 

PLAINTE CONTRE L’ANIMATEUR SOUL JI

05/12/2016

APRES AVOIR PORTE PLAINTE CONTRE L’ANIMATEUR SOUL JI

La mannequin Khadija Beye risque de recevoir sous peu sa convocation

Encore une affaire de téléphone portable qui s’est marre barré. La mannequin Khadija Beye a porté plainte contre l’animateur du groupe Walfadjiri pour usurpation de fonction et menace vde mort. C’est sans ce douté que l’animateur a fait de même contre elle pour diffamation et agression verbale et physique. Une histoire qui a commencé entre le frère de la mannequin et l’animateur de rap pour une affaire de fichier volé finira entre les main de la justice.

La mannequin Khadija Beye a porté plainte contre l’animateur du groupe Walfadjiri DJ Soldji pour usurpation de fonction et menace de mort. En effet, selon la mannequin c’est vers 2h du matin que l’animateur est venu dans son quartier en se présentant comme un policier. Elle rajoute que Dj Soldji a voulu cueillir son frère pour l’amener de force à la police pour des problèmes que ces deux hommes ont eu récemment. « Dj soldji s’est présenté comme étant un policier et a amené mon frère de force au poste de police. Quand il m’a dit qu’il est policier, j’ai eu des doutes car son visage me disait quelque chose. Arrivé sur les lieux, il a demandé le nom d’un policier et puis il a laissé mon frère entre les mains des autres policiers qui étaient sur place. C’est par la suite que j’ai crié au policier qu’il possédait une arme. Le policier l’a ensuite convoqué mais j’ignore ce qu’ils se sont dit. C’est comme sa qu’il est reparti accompagner par un policier chez lui », explique Khadija Beye. Ainsi, elle a décidé de porter plainte pour usurpation de fonction et menace de mort.

Joint au téléphone, l’animateur a décidé d’inviter notre redaction pour expliquer les détails. Il a déclaré qu’il n’a aucun problème entre la mannequin Khadija Beye et lui. « En réalité je n’ai pas de problème personnel avec son frère. Par contre, une connaissance à moi a perdu son portable et dans ce téléphone, il y avait des images privées qui n’était pas à partager. On a perdu le téléphone le 22 Juin dernier », renseigne l’animateur de Walf. Sur ce, il atteste que c’est entre 23 ou 24 Juin que les ravisseurs ont commencé à appeler prétextant qu’ils ont des photos en leur possession qu’ils risquent de les divulguer sur les réseaux sociaux si nous leur envoyons pas de l’argent. « Ces personnes ont appelé ma mère adoptive pour lui demander de l’argent mais après le refus de cette dernière, les ravisseurs l’ont insulté et traité de tous les noms. Elle m’a appelé pour m’en informer et c’est ainsi qu’on a envoyé de l’argent à ces personnes », précise Dj Soldji. Poursuivant, il précise qu’il s’est rendu compte que quelqu’un possédait un fichier qui se trouvait dans le téléphone disparu et après une petite enquête, il a découvert que c’était le frère de la mannequin. « J’ai trouvé le frère du mannequin qui se nomme Mouhamed et ses amis dans leur quartier. C’est par naïveté qu’il a été localisé avec la vidéo car il le montrait à tout le monde. Sachant que c’est lui qui détenait ces photos, je lui ai emprunté son portable et dés qu’il me l’a donné, je lui demandai où se trouvés les fichiers. Il a voulu reprendre le portable et là j’ai pris la défensive. Comme ils étaient nombreux, ils ont voulu m’attaquer c’est pourquoi j’ai sorti mon arme car j’étais seul contre une dizaine de personnes », a attesté l’animateur de RAP. Après avoir fait 400m en direction de la police, continue t-il, il a vu quelqu’un venir en courant et en criant et c’est là qu’il s’est rendu compte que s’était Khadija qui disait que soldji ne devais pas amener le téléphone à la police. « Elle m’a attaqué physiquement et moralement. Elle précise que j’ai touché à son frère or que c’est faux c’est son frère qui m’a suivi à la police et Mouhamed l’a précisé aux policiers. C’est seulement le fichier qu’il possédait que j’avais besoin. Le policier que je cherchais était en charge de cette affaire c’est pourquoi j’ai demandé après lui mais je connais personne à la police », explique Soldji. Il déclare qu’à la police, le frère du mannequin avait commencé a dénoncé les coupable et maintenant la police est sur la piste des coupables et certains ont pris la fuite vendredi. Il confirme que les policiers ont gardé Mouhamed Beye la nuit pour éclaircir l’affaire. « Après ma sortie à la police, quelqu’un est venu m’appeler et m’a dit qu’il voulait superviser mon arme. Je suis entré avec lui et il a pu constater que tout était en règle. C’est ainsi que le policier m’a accompagné chez moi. Khadija dit que j’ai fait une usurpation de fonction, c’est faux parce que tout le monde me connait à la parcelle assainie et on habite dans le même quartier. Son frère me connait très bien. », confirme t-il. C’est dans ce contexte qu’il confie qu’il a même porté plainte pour diffamation et agression verbale et physique.

ngoneSaliou ledakarois.net



La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →

Le député Moustapha Cissé Lô recommande une commission d’enquête parlementaire « pour (...)

Lire l'article →

La Tunisie, candidate à l’organisation du prochain sommet de la Francophonie en 2018, (...)

Lire l'article →

Les éleveurs du Sénégal avaient pris l’engagement de payer la caution de Macky Sall pour (...)

Lire l'article →

Le débat sur le franc Cfa et la nécessité de création d’une monnaie sous régionale propre, (...)

Lire l'article →

En Côte d’Ivoire, quinze jours après sa suspension le procès de Simone Gbagbo va (...)

Lire l'article →

Un conseil interministériel sur le démarrage de la campagne de commercialisation de (...)

Lire l'article →

C’est l’un des thèmes clés du sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Madagascar : « (...)

Lire l'article →