logo
 

TOUBA - Serigne Sidy Mokhtar ratisse large :
« Pardonnez !...Si vous minimisez l’héritage de Serigne Touba jusqu’à aller voir ailleurs…Je sais quand je dois parler...Vous qui souillez Touba… »

17/01/2017

Touba a renoué avec la tradition en ce jour de fête religieuse. En effet, la prière de l’Aïd E Kébir a été effectuée hors de la grande mosquée en présence du Khalife Général des Mourides, mais aussi de plusieurs dignitaires de la confrérie dont Serigne Bass Abdou Khadre.

Après les deux rakkas, Serigne Modou Abdoul Khadre a délivré le message du Patriarche de Gouye-Mbinde qui a ratissé large en exhortant les musulmans de faire du Pardon un principe, de s’abstenir de porter du tort à leur prochain. Il s’adressera, par ailleurs, aux jeunes religieux petits-fils de Serigne Touba en les exhortant à se suffire du legs de Khadim Rassoul avant de rappeler la valeur absolue de Touba qui est de chercher, par tous les moyens, à conserver sa spiritualité. Une pensée pieuse a été réservée aux personnes qui ont trouvé la mort lors d’une bousculade durant le Hadj 2015.

Le Khalife sur le pardon

Après avoir rappelé les principes qui motivent la célébration de la fête de la tabaski, Serigne Fallou Mbacké a délivré le message du Khalife qui s’article autour de trois centres d’intérêt. Ainsi, dira-t-il « Serigne Touba a toujours enseigné que celui qui veut avoir la vie sauve ne doit jamais porter du tort à son prochain et que celui qui veut avoir une vie paisible doit faire du pardon un principe. Je vous demande, par conséquent, de ne jamais faire du tort à votre prochain et de ne jamais transgresser, si vous êtes victime de tort. Pardonnez grâce à Dieu si vous estimez que vous êtes victimes du fait d’autrui. Dieu a promis de rétribuer ceux qui pardonnent grâce à Lui ! »
Aux membres de la confrérie mouride, Serigne Sidi Mokhtar Mbacké propose, le cas échéant, de se plaindre auprès de leurs guides. « Si l’Islam, la confrérie ou le marabout sont attaqués, une complainte sera suffisante. Ne faites jamais justice vous-mêmes. N’incitez jamais quelqu’un à le faire par lui-même. De telles attitudes peuvent être à la source de mésentente ou de dérapage. » Chacun, en son titre et rang peut se prononcer quand sa dignité est mise en jeu. Seulement, précisera le marabout, tout doit se faire dans la paix.

Le mot du Khalife aux petits-fils de Bamba

Aux personnes qui se permettent d’inviter le Khalife à parler, le message a été clair. Serigne Sidi Mokhtar tient encore à se réserver le droit de parler quand il en sent la nécessité. « Par rapport à la tâche qui m’est confiée comme charge, je parlerai et agirai juste que quand j’en sentirais la nécessité. Je peux aussi le faire par personne interposée. Aux jeunes chefs religieux Mbacké-Mbacké que certains jugent récalcitrants, le Khalife a lancé un appel à la retenue. « Nul d’entre vous n’a le droit de vendre sa dignité ou sa foi pour des privilèges. Je demande à tous les membres de la famille de savoir qui ils sont et de suffire de ce que Serigne Touba leur a laissé comme héritage. S’ils ne se suffisent de ce legs de Serigne Touba ou s’ils le minimisent, leurs efforts seront voués à l’échec et n’auront en retour rien de signifiant.

Le Khalife sur la cité religieuse de Touba

Comme à son habitude, Serigne Sidi Mokhtar Mbacké a aussi axé son discours sur le respect du code de conduite mis en place par ses prédécesseurs. « Les interdits restent les mêmes. Si vous habitez Touba et que vous ne vous donnez pas la peine de respecter les règles de conduite édictées, vous le regretterez tôt ou tard. Serigne Touba a obtenu de son Seigneur que cette ville soit une ville religieuse ». Le Patriarche de Gouye-Mbinde priera enfin, pour le repos en paix des âmes de ceux qui ont perdu la vie à Mouna (Mecque).



03/01/2017

Chrono J-12

Abdoulaye Bathily qui ambitionne de trôner à la tête de la Commission de l’Union (...)

Lire l'article →

« Si c’est moi qu’on vise, je suis prêt à aller en prison tout droit pour faire arrêter le (...)

Lire l'article →

Le procureur de la République veut la tête de la député socialiste Aminata Diallo. Il a (...)

Lire l'article →

Avant de s’envoler pour Brazzaville hier, jeudi 5 janvier, sur la route de Gabon-2017, (...)

Lire l'article →

Yaya Jammeh avait promis de faire face à toute offensive militaire de la Cedeao. Il (...)

Lire l'article →

Aminata Touré a vite réagi pour démentir l’information de “Nouvel Horizon”. L’hebdomadaire (...)

Lire l'article →

Pour combler les pertes liées au plafonnement des tarifs, l’État du Sénégal renflouait (...)

Lire l'article →

Le régime de Recep Tayyip Erdogan, le président de la Turquie, semble déterminé à (...)

Lire l'article →

Depuis que la conduite du projet été affectée à la mairie de Dakar, au détriment du (...)

Lire l'article →

Ancien directeur de la Caisse centrale au ministère de la Santé et de l’Action sociale, (...)

Lire l'article →

Il était dans le viseur de l’ancien Procureur spécial de la Crei, Alioune Ndao ; le (...)

Lire l'article →

Le chef de l’État n’a pas aimé, et il l’a fait savoir. Sans détour. « Vous êtes membres du (...)

Lire l'article →