logo
 

Panne de la radiothérapie de Dantec : Les révélations traumatisantes d’un médecin

23/09/2017

Les langues se délient dans le corps médical suite à la panne de l’unique appareil de radiothérapie au Sénégal. C’est un médecin qui se fend d’une contribution dans les médias pour mettre à bus les pratiques honteuses et qui mettent à nu tout un système de santé. Des manœuvres de prédation des ressources et de spoliation des malades au manque criant de médecins, de certaines spécialités dans les régions et même à Dakar sont ainsi disséqués. La contribution in extenso...

J’avais décidé de ne pas m’associer à ce débat sur l’unité de radiothérapie.... Mais vu l intérêt des leaders d’opinions je me suis convaincu à donner mon avis...
C’est vrai..., on peut pas s’autoriser dans un pays qui se respecte de manquer du minimum pour la prise en charge des populations...
Contrairement à la majeure partie des intervenants je vais aller au delà de la dentelle...
La santé au Sénégal il faut identifier 3 goulots...
Le premier c’est la formation...nous avons eu la chance au Sénégal d’hériter de l’école de médecine de Dakar au lendemain de l’indépendance. La meilleure faculté de médecine francophone d Afrique. Tous les pays francophones d’Afrique se formaient à Dakar. Cette institution a généré beaucoup d’autre facultés dans la sous-région... Que reste t-il de notre école aujourd’hui après 60 ans. Nous envoyons nos étudiants en Cote d’Ivoire pour faire de la stomatologie, nous envoyons nos étudiants au Maroc ou en Tunisie pour faire de l’oncologie médicale, nous avons des régions entières sans pédiatre, sans réanimateur , sans cancérologue sans cardiologue, nous avons des régions avec un seul gynécologue, la neurologie n’existe qu’à Dakar et ses environs, et j’en passe..Pourquoi avons-nous été aussi laxistes ... En un moment donné des barons ont délibérément tué certaines spécialités soit en écartant délibérément de potentiels agrégés... C’est le cas de la pneumologie de l’histo-embryologie et de tant d’autres spécialités... soit en favorisant la formation des étrangers au détriment des nationaux... C’est la triste réalité et personne n’en parle... Actuellement il est difficile pour un jeune sénégalais de financer correctement sa spécialisation la faculté leur réclame 505.000 FCFA par an et le ministère ne donne qu’une bourse de 150.000 FCFA à des titulaires du doctorat d’État en médecine. Comment avec cette somme ils peuvent vivre à Dakar... les hôpitaux qui les utilisent ne leurs allouent aucune ligne de crédit...résultat, dès qu’ils sortent bye bye le public....
J’en viens aux paramédicaux nous avons une école de référence africaine l’ENDSS qui recrute sur concours d’excellents étudiants pour en faire des sages-femmes des infirmiers d’État, des techniciens supérieurs à côté il y a des écoles privées sans aucun contrôle, dans ces écoles on retrouve du bon et du nul de la première nullité... et paradoxalement on laisse de côté des sortants de l’ENDSS pour recruter des diplômés du privé...faut pas aller chercher loin l’explication... au ministère des agents sont propriétaires d’écoles privées.... ils s’arrangent donc pour caser leurs propres élèves...
Nous rencontrons des professionnels de santé qui savent rien de rien du tout dans les structures de soin...
Deuxième goulot le ministère lui même un gouffre à milliard, on s’est arrangé dans le système pour bien rémunérer l’inutile... un petit exemple la garde d’un médecin de 24h est rémunérée environs 10.000 à 20.000 FCFA selon... pour une petite réunion à Dakar on nous file entre 200.000 et 300.000 FCFA... Résultats des courses les gens se battent se maraboutent pour être sur les feuilles de présence au lieu d’aller consulter les patients.... les hôpitaux sont extrêmement mal gérés c’est les rapports d’inspections qui le confirment, les commandes publiques sont devenus des commandes privées....Pourquoi Dantec n’a pas prévu un amortissement pour son accélérateur de particules pendant tout ce temps ils se sont payés des maisons, des voitures, épouser des femmes et entretenir des dames de compagnie au détriment du personnel et des malades...
Ils sont combien les directeurs de l’hôpital Le Dantec épinglés pour faute de gestion aucun dossier n’a été vidé parce que les plus grands prédicateurs "mouillent bien" les grands patrons.....
Le troisième goulot c’est l’assurance santé... elle est inexistante au Sénégal... les soins de santé sont très coûteux c’est ce qui explique la bonne organisation de la sécu en France malgré les difficultés... au Sénégal l’État a toujours eu des politiques de gratuité... On nous tympanise avec la CMU alors que la réalité est tout autre... rien que l’administration de la CMU peut acheter votre fameuse machine là.... Le directeur gagne plus que 5 spécialistes réunis deux administrations parallèles... des bureaux dans toutes les régions avec des représentants qui gagnent plus que le médecin-chef de région qui représente le ministre... alors que le travaille qu’ils font était toujours rempli par les personnels des régions médicales... et vous voulez que je crois qu’ils cherchent des solutions pour nos malades...non...
Le secteur de la santé engloutis trop de milliards sans résultat probant.. l’argent est trop mal géré... que des futilités... les agents sont mal payés et comme solution ils arnaquent les malades ou abandonnent tout bonnement leurs devoirs pour squatter les cliniques.
La tendance actuelle n’est pas la bonne et on va continuer chaque année à faire des appels aux dons au moment ou certains se frottent honteusement les mains.... telle est notre situation on l’accepte, on se resigne... ou on la refuse, on la dénonce....

DOCTEUR MAMADOU DEMBA NDOUR, GYNÉCOLOGUE



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →