logo
 

Justice
Ouverture à Paris d’une audience pénale sur les avoirs de Karim Wade

25/03/2017

Affaire Karim Wade : le fils de l’ancien président a été gracié par Macky Sall en fin de semaine dernière, après avoir purgé la moitié de sa peine. Karim Wade avait été condamné à six ans de prison et 210 millions d’euros d’amende pour enrichissement illicite. Aussitôt libre, l’ancien ministre d’Etat a pris la direction du Qatar. Les autorités sénégalaises insistent sur un point : les sanctions financières et les procédures de recouvrement sont maintenues. C’est dans ce cadre que s’ouvre ce lundi à Paris une audience pénale concernant les avoirs de Karim Wade.

L’audience se tient au Tribunal de grande instance de Paris. Elle concerne les avoirs en France de Karim Wade et de son ami, Bibo Bourgi, également concerné par la grâce présidentielle.

La procédure vise deux appartements parisiens, tous deux situés dans le 16e arrondissement, l’un appartenant à Karim Wade et l’autre à Bibo Bourgi.

Selon une source proche du dossier, le but de cette audience est de déterminer si l’arrêt de la Cour de répression de l’enrichissement illicite peut s’exécuter en France. En clair, il s’agit de savoir si les biens de Karim Wade et de Bibo Bourgi peuvent être saisis ou non, au profit des autorités sénégalaises.

Libération controversée

De leur côté, les conseils de Karim Wade n’ont pas souhaité s’exprimer depuis la grâce accordée à leur client. Une libération qui alimente bien des débats. Mais pour la présidence, le message est bien clair : pas question de transiger sur les intérêts civils. A ce titre, le ministre de la Justice avance la somme de 50 milliards de francs CFA déjà récupérés par l’Etat.

D’après les avocats de l’Etat sénégalais, sept appartements et des terrains ont ainsi déjà été saisis à Dakar. A cela s’ajoute la société aéroportuaire AHS, placée sous administration de l’Etat.

Outre la France, le gouvernement sénégalais a lancé des procédures afin de saisir des comptes gelés à Monaco et au Luxembourg.



Le président gambien, Adama Barrow, a déclaré, mercredi, à Banjul, être "en contact (...)

Lire l'article →

Rabattre le caquet veut dire : Faire taire, laisser sans voix, et dans cette affaire, (...)

Lire l'article →

Les Africains doivent prendre en main leur destin pour développer leur continent, même (...)

Lire l'article →

Près d’un milliard ! C’est l’ardoise qu’aurait supportée par le contribuable sénégalais (...)

Lire l'article →

En vue des prochaines législatives, le Président Macky Sall a pris le décret de (...)

Lire l'article →

Jusque-là, aucune carte n’est encore disponible sur les 132.865 enrôlés au niveau des (...)

Lire l'article →

La coordination départementale Apr de Podor s’est réunie ce lundi 20 Mars 2017 pour se (...)

Lire l'article →

HAÏTI-Le cortège de Jean-Bertrand Aristide a été la cible de tirs lundi après-midi dans (...)

Lire l'article →

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a annoncé lundi à Berne avoir décidé d’exempter de visa (...)

Lire l'article →

Dans une sortie médiatique, relatée par la presse, le député Apr, l’Honorable Seydina (...)

Lire l'article →

Jeudi prochain, Khalifa Sall fera de nouveau face au juge. Mais cette fois-ci, ce (...)

Lire l'article →

Le 20 mars 2016, les Sénégalais se prononçaient sur le projet de réforme de la (...)

Lire l'article →