logo
 

Ousmane Sonko met à nu les montages de Timis/Pétro-tim
« On est en face d’un dossier d’évasion fiscale »

17/10/2017

L’administration fiscale doit immédiatement s’auto-saisir. C’est l’avis de Ousmane Sonko, le leader du parti Pastef les patriotes. L’invité de l’émission Objection de ce dimanche sur Sud Fm, est revenu en profondeur sur les enjeux de l’exploitation du pétrole sénégalais, et les montages financiers qui ont permis à Petro-Tim, avec l’appui de Aliou Sall, frère du président Macky Sall, de faire main basse sur les ressources naturelles du pays.
D’emblée, explique-t-il, « Petro-Tim est une filiale de Petro Asia ressources, qui elle-même est une filiale de pétro Asia Limited, tous basées aux îles Caïman qui est un paradis fiscal. Et dans le processus de fabrication et de création de cette société, ce qui est bizarre, on a d’abord créé Petro-Tim Sénégal, pour ensuite s’envoler quelques mois plus tard, aller dans les paradis fiscaux pour créer d’autres entreprises qui sont des entreprises mères. Cela aurait dû être un premier clignotant pour l’administration fiscale de dire attention. Là, on a le cadre typique d’une société-écran », dénonce Ousmane Sonko, inspecteur principal des impôts et domaines.
La fuite des capitaux, poursuit-il, passe souvent par le pillage des ressources naturelles, avec des montages juridiques. « Jusqu’à présent, personne ne peut nous dire ce que pétro-Tim a dû donner comme ticket d’entrée pour se faire concéder une licence d’exploitation de pétrole », ajoute-t-il, avant de rappeler que « le pétrole sénégalais n’a pas été découvert en 2012. Les premières découvertes ont été faites depuis les années 2000 ». À l’époque, renseigne Ousmane Sonko, le président de la République actuel (Macky Sall : NDLR) était directeur des banques de données de Petrosen. Quand on finalisait, il était directeur général de Petrosen. Il a été ensuite ministre des Mines et de l’Énergie. Et c’est maintenant que son frère (Aliou Sall : NDLR) qui n’a aucune connaissance de ces questions-là, qui nous dit qu’il est journaliste de formation, subitement sort de nulle part pour être un magnat du pétrole. Je considère que dans ce dossier, il y a délit d’initiés », fait constater le spécialiste des questions fiscales. Qui démontre que Petro -Tim est bien une société-écran derrière laquelle plane l’ombre de Timis corporation du très influent milliardaire Frank Timis.
« En juin 2012, rappelle-t-il, le président de la République a signé un décret pour accorder 90 % à Petro-Tim et 10 % à l’État du Sénégal… Les conditions pour la concession n’ont pas été respectées parce que jusqu’à présent, on ne nous dit pas ce que Petro-Tim a donné comme ticket d’entrée. Petro-Tim n’a fait aucun investissement, aucune fouille, aucune recherche au Sénégal, on lui donne cela. Parce que Petro-Tim n’était qu’une société-écran. Derrière, il y avait Timis.
Quelques mois plus tard, Petro-Tim cède ses parts à Timis. Jusqu’à présent on ne connait pas le montant. L’administration fiscale ne s’est pas saisie de ce dossier-là, regrette-t-il ensuite.
Ousmane Sonko va plus loin. “Petro-Tim a cédé 90 % de ses parts. Timis, sur ces 90 %, cède les 60 % à Cosmos, à 200 milliards… La première cession a dû coûter au minimum 300 milliards”, révèle l’invité de Baye Oumar Guèye sur Sud FM. Suffisant pour interpeller l’administration fiscale.
Pour lui, “Il faut convoquer la direction des impôts et domaines. On est en face d’un dossier d’évasion fiscale. Qu’est-ce qu’on fait pour récupérer l’argent qui est dû au Sénégal ?” interroge-t-il à l’endroit du pouvoir. “Si dans des cas aussi concrets on ne peut rien faire, a fortiori pour des suppositions de comptes bancaires qui seraient logés au Panama”.

Auteur : seneweb



Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →

La prise de contrôle de l’Assemblée nationale par la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, (...)

Lire l'article →