logo
 

Nous sommes tous Kémi Séba, (par Mamadou Sy Tounkara)

24/09/2017

L’expulsion du Sénégal de Kémi Séba nous concerne tous car étant illégal et illégitime. Kémi Séba n’a rien fait de mal, aucun délit, aucun crime. Rien d’autre que d’exprimer son incapacité à tolérer toutes formes de colonisation, ce « crime contre l’Humanité » comme le rappelle l’actuel président français lui-même. Son casier judiciaire est vierge au Sénégal. Il a juste alimenté, à sa manière virile, un débat que personne ne peut occulter : il temps que les Africains remplacent le franc CFA colonial par une monnaie qui leur appartient, qu’ils fabriquent eux-mêmes, qu’ils garantissent eux-mêmes, dont ils détiennent toutes les réserves eux-mêmes, qu’ils peuvent dévaluer eux-mêmes, bref qui soit vraiment indépendante. Et, cela est inéluctable. Bon gré, mal gré.

Kémi Séba est un activiste africain qui s’oppose à la néocolonisation sous toutes ses formes. Il a brûlé publiquement un billet de banque CFA et le tribunal l’a relaxé en mettant l’accent sur le symbolisme de l’acte, après que la BCEAO ait porté plainte contre lui. Le procureur ayant fait appel, l’affaire est toujours pendante devant la justice sénégalaise.

Son expulsion est illégale car le ministère de l’Intérieur qui a pris la décision fait partie d’un Gouvernement démissionnaire et, même s’il ne l’était pas, une telle décision est la prérogative exclusive d’un juge au Sénégal. Tout Exécutif qui se substitue à un Judiciaire se met en marge de la loi et est dangereux pour tout le monde.

Ce qui est illégal est encore plus illégitime. Kémi Séba est un Africain menant un combat noble et courageux contre les forces hypocrites intérieures et extérieures qui se sont gavées et qui se nourrissent encore du sang et de la chair de l’Afrique. Tous les Africains lui doivent hospitalité, appui et soutien, même s’ils sont en désaccord avec ses méthodes. Et, encore une fois, il n’a rien fait de mal.

Nous sommes tous Kémi Séba car son combat contre toutes formes de colonisation est le nôtre.

Nous sommes tous Kémi Séba car notre Gouvernement agit en toute illégalité et, dès lors, personne n’est à l’abri.



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →