logo
 

Le journaliste Adama Gaye :
“Notre pays est gouverné de façon inacceptable et qu’il est placé sur le viseur des terroristes”

27/07/2017

Le journaliste-chercheur Adama Gaye a été interrogé par la BBC sur la décision du Sénégal d’accueillir deux ex détenus de la prison américaine de Guantanamo. Sur sa page Facebook, il partage l’essentiel de ce qu’il a eu à dire (et n’a pas voulu dire) sur la BBC.

“En gros, ce que j’ai dit cette nuit sur la BBC concernant le transfert au Sénégal de deux anciens détenus Libyens de Guantanamo, c’est, côte positif :
- Il s’inscrit dans la tradition de l’engagement du Senegal pour la justice internationale. Premier pays à avoir ratifié le Traite de Rome instituant, en 1998, la CPI, le Senegal, dont le Ministre de la Justice actuelle est President de la Conférence des parties à ce tribunal après avoir dirigé la Ligue des Droits de l’Homme, a un intérêt à aider tout ce qui peut réduire les violations du droit international humanitaire. Surtout qu’en ce moment, il siège au Conseil de Sécurité de l’Onu.
Cependant les côtés négatifs sont de loin plus nombreux avec ce transfert des deux Libyens. Le passif est lourd.

- Ce transfert montre en effet que les USA, qui refusent de voir les leurs être jugés par d’autres pays, se fichent comme d’une guigne du droit international.

- Il transforme des pays comme le notre en ”dumping-ground”, dépotoir, des déchets dont des pays comme l’Amérique ne veulent pas.

- Il nous fourgue deux endurcis ayant passe 14 ans a Guantanamo qui viennent ici avec des bagages, des connexions et une volonté de revanche, surtout qu’ils ont des relais internationaux

- Ce transfert accentue d’autant plus le risque terroriste dans notre pays qu’il en est déjà une terre fertile en raison de la pauvreté et de la domination cultuelle, deux facteurs parmi d’autres pouvant pousser certains à se radicaliser au contact de tels personnages.
- Ce transfert ouvre davantage les portes à ces terroristes dont on sait qu’ils ont notre pays dans leur collimateur depuis que Abidjan, Ouagadougou et Bamako ont été ciblées…La prochaine ville ? Sénégalaise ? Qui sait ?

- Il prouve que l’État du Sénégal n’est pas démocratique. Comment peut-il expliquer, justifier, le fait que ce transfert se soit fait sans que l’Assemblée nationale ni les Sénégalais n’en soient informés au préalable ou encore qu’il intervienne le jour de notre indépendance nationale davantage souillé au passage !

- Est-il la conséquence d’un deal ? En échange d’un second compact pour le Millenium Challenge Account, environ 300 millions de dollars, a-t-on vendu notre sécurité aux Yankees.

- Le transfert de ces deux Libyens, au lieu qu’ils soient gardes sur le sol américain en compensation des préjudices qu’ils y ont subis, n’est-il pas le signe évident de la faiblesse de notre gouvernement qui s’est courbe pour faire plaisir a l’Administration Obama.
Malgré le discours qui l’enrobe, c’est une bourde. Nous sommes exposés davantage à l’insécurité et à la menace terroriste que nous ne l’étions déjà depuis quelques mois.
- On nous dit que l’accord pour le transfert a été conclu depuis 2009. Comment se fait-il qu’on ait attendu jusqu’à maintenant seulement pour l’acter ?

En un mot comme en mille, ce que je n’ai pas voulu dire ouvertement sur la BBC c’est que notre pays est gouverné de façon inacceptable et qu’il est placé sur le viseur des terroristes parce que ceux qui le dirigent semblent agir pour les attirer comme du miel mis à portée d’ailes d’abeilles affamées.

Les pays Occidentaux, Etats-Unis, en tête, continuent de transformer la CPI en tribunal pour humilier les autocrates africains tandis que, maintenant, ils y ajoutent une touche plus cynique : transformer nos pays en dépotoirs de leurs déchets humains -que disent Alioune Tine et les droits-de-l’hommiste, puisqu’il semble que Human Rights Watch, une des ces officines douteuses des USA, soit derrière le deal ayant abouti au transferts des deux lascars libyens !

Que Dieu Garde Le Senegal.”



Jean-Pierre Senghor, ancien coordonnateur du Programme des domaines agricoles (...)

Lire l'article →

Leur rôle est central dans le processus électoral. Leur mission consiste à surveiller et (...)

Lire l'article →

Après un silence lancinant suite à son limogeage, l’ancien ministre de l’Energie et des (...)

Lire l'article →

La saisine du Conseil constitutionnel par le chef de l’Etat pour permettre aux (...)

Lire l'article →

Ousmane Paye n’a pas démissionné. L’ambassadeur du Sénégal au Canada a été démis de ses (...)

Lire l'article →

L’opposition ne cédera rien au président Macky Sall, pour le scrutin de dimanche (...)

Lire l'article →

Le Conseil constitutionnel ne peut pas se déclarer incompétent. Selon Mamadou Aliou (...)

Lire l'article →

Encore un braquage en plein jour. Après l’agence de Liberté VI, le Crédit Mutuel du (...)

Lire l'article →

Plus de 5 millions de cartes ont été éditées par la Direction de l’automatisation du (...)

Lire l'article →

De violents affrontements ont éclaté entre militants de l’Alliance pour la république (...)

Lire l'article →

Le Comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (...)

Lire l'article →

A l’instant même trois manifestants viennent d’être arrêtés par la police à la place de (...)

Lire l'article →