logo
 

Niassanté - Richard Toll, pour une meilleure mobilité

19/09/2017

Nichée au cœur de la steppe, la communauté rurale de Niassanté est reliée à la ville de Richard-Toll (nord) par une piste de production de 33 kilomètres en cours de réalisation par le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).

Le voyageur qui débarque dans cette localité est frappé par les difficultés liées à l’accès à l’eau et à l’enclavement, qui rythment le quotidien de ses habitants.

S’agissant de la mobilité, les travaux de la route entre Richard-Toll et Niassanté seront bientôt achevés, selon les responsables du PUDC.

Une piste de 20 kilomètres au moins a déjà été réalisée, ce qui fait la joie des usagers qui avaient jusque-là le sentiment d’être les oubliés des programmes de construction de routes mis en œuvre depuis l’indépendance du Sénégal en 1960.

De Sam-Sam 1 et 2 à Pathé Badio, en passant par Bour Séni, des femmes à bord de calèches remplies de grands futs vides ou de chambres à air se rendent au forage de Niassanté, à la recherche de l’eau.

Souvent, des enfants sortent des maisons faites de palissades et de cases aux toits de chaume pour saluer d’un air joyeux le cortège du PUDC.

Emprunter cette piste en chantier n’est pas de tout repos, tant les déviations sont nombreuses et mettent les voyageurs à rude épreuve. Selon les riverains, l’état de la piste s’est amélioré grâce au PUDC.

La communauté rurale de Niassanté n’a bénéficié de la moindre piste rurale ou d’une route construite par l’Etat, avant la mise en œuvre du Programme d’urgence de développement communautaire, confie le chef du village, Mbaye Ba.

"C’est entre les nids-de-poule et la poussière que les commerçants viennent s’approvisionner une fois par semaine au marché hebdomadaire, qui a lieu les mercredis", ajoute-t-il.

Mbaye Ba et ses collaborateurs du Comité technique pour le développement de Niassanté n’ont pas manqué de louer l’état de la piste en construction. Selon eux, elle va faciliter les évacuations sanitaires, un espoir qu’ils partagent avec l’infirmier chef du poste de santé de la localité. Ce dernier, après 26 ans de service à Niassanté, garde de cette localité des "souvenirs douloureux" causés par le mauvais état des routes.

Cheikh Mbaye se souvient avec émotion de ce soir où il a perdu une patiente morte en couches. "Le centre de santé ne disposant pas d’ambulance, j’ai emprunté une machine de pare-feu pour évacuer ma patiente sur le point d’accoucher. Malheureusement, la route étant cahoteuse, elle a eu des saignements causant sa mort avant d’arriver à Richard-Toll", se souvient-il.

Cet infirmier basé à Niassanté espère qu’il ne revivra plus ces moments difficiles à la fin des travaux de la piste. Le chef de contrôle des travaux de la route Richard-Toll/Niassanté assure que l’infrastructure sera livrée dans moins de quatre mois.

"Il reste 11 kilomètres à réaliser. J’ose espérer que la piste va favoriser les échanges entre les villages et les hameaux qui s’y trouvent", assure-t-il.
SDI/OID/ESF



Le nouvel appel au dialogue lancé par le chef de l’État dernièrement ne semble pas (...)

Lire l'article →

Des menaces pèsent déjà sur la rentrée scolaire. Le Syndicat des enseignants libres du (...)

Lire l'article →

A la création du collège de Sindina dans le département de Sédhiou en 2010, sur les 213 (...)

Lire l'article →

Aliou Dionne, 80 ans, a été retrouvé pendu à un arbre hier, dimanche 17 septembre, au (...)

Lire l'article →

La formation du nouveau gouvernement est loin de convenir au leader du Fsd/Bj, Cheikh (...)

Lire l'article →

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques (...)

Lire l'article →

Étouba Séba, épouse de Kémi Séba, se veut prévenante. Elle déclare : « J’accuserais le (...)

Lire l'article →

L’ex-secrétaire d’État Youssou Touré, qui avait vertement attaqué le chef de l’État après (...)

Lire l'article →

En présentant ses excuses, samedi à son domicile, après ses attaques contre le chef de (...)

Lire l'article →

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs (...)

Lire l'article →

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris (...)

Lire l'article →

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en (...)

Lire l'article →