logo
 

REPLIQUE AUX ERREMENTS DE « L’ECONOMISTE »
MOUBARACK LÔ

24/01/2017

La sortie de Moubarack Lô appelle, de ma part, les éléments de réponse suivants :
1) Le communiqué de presse publié par les journaux sénégalais est signé par la FAO et non par le Gouvernement du Sénégal. Alors, est-il possible de démentir un Gouvernement qui n’est pas l’auteur d’une idée ? Le communiqué de presse de la FAO est disponible sur son site.
2) Pour ceux qui s’intéressent, tant soit peu, à l’agriculture, lorsque la FAO parle de l’OMD1, il s’agit de celui relatif à la faim, le seul volet qui relève, d’ailleurs, de sa responsabilité en matière de suivi. C’est pourquoi, sur le communiqué, il est bien noté Objectif du Millénaire pour le Développement 1 (OMD1).
3) La FAO prime les pays qui ont réussi à réduire de 50 %, entre 1990 et 2015, la part des populations souffrant de la faim (malnutrition, sous-nutrition). Le Sénégal a rejoint ces pays et une attestation de réussite a été remise au Président Macky SALL, le 27 septembre 2015, à New York, par le Directeur Général de la FAO, Monsieur José Graziano da Silva.
4) Il n’existe pas, au monde, un seul pays n’ayant obtenu de la FAO un prix autre que celui du Sénégal sur les OMD. Que Monsieur Moubarack Lô démontre le contraire !
5) Dans son communiqué, la FAO précise « que la réussite du Gouvernement sénégalais, en ce qui concerne l’OMD1, s’explique par un engagement fort de l’Etat et son accompagnement permanent des populations les plus vulnérables, en renforçant le transfert de revenu, l’alimentation des enfants scolarisés, le soutien aux agriculteurs familiaux à travers une provision régulière d’intrants et de machines agricoles et le financement alloué à l’agriculture qui a, déjà, dépassé les 10 % requis par la Déclaration de Malabo de 2003 ».
6) Le « spécialiste » Moubarak, lui, estime que ce sont les politiques sanitaires qui expliquent le succès. Celles-ci relèvent des OMD 4,5 et 6.
Dans ce sens, il faut rappeler à Monsieur Lô « qu’un pays est en situation de sécurité alimentaire quand toutes les personnes ont économiquement, socialement et physiquement accès à une nourriture suffisante, sûre et nutritive pour une vie active et équilibrée ». Et, contrairement à ce qu’il a soutenu, une politique sanitaire ne peut expliquer, à elle seule, une sécurité alimentaire, mais y contribue. Encore une fois, Monsieur Moubarack Lô, parle-t-il de choses non maîtrisées.
7) Il faut éviter de « s’auto glorifier » a-t-il dit, dans son analyse. Tout de même, quand on réussit à réduire de moitié la proportion des populations qui souffrent de la faim et ne pas s’en réjouir ou s’en féliciter, c’est opter pour la médiocrité.
8) Partout, dans le monde, où un tel résultat a été obtenu, une fierté nationale s’est manifestée. Je peux citer des pays où, pendant plus d’une semaine, le journal télévisé a rappelé à la une cet événement. Ici, au Sénégal, Monsieur Moubarak Lô nous demande de croiser les bras et de camoufler ce succès. Nous sommes vraiment désolés mais le fait est à souligner.
En définitive, Monsieur Moubarak doit cesser de se prendre pour un savant intégral, c’est-à-dire un homme ou une femme capable d’intervenir, avec fiabilité, sur tous les sujets. Ce type de savant n’existe nulle part, peut-être que Dieu, dans sa générosité, nous en a gratifiés d’un au Sénégal qui s’appelle « Moubarak Lô ».
En tout état de cause, Monsieur Moubarack Lô n’est pas, à ce jour, capable de brandir une seule publication dans une revue scientifique internationale avec comité de lecture. Donc, il n’est pas générateur d’idées nouvelles. Par conséquent, il ne saurait être une référence quelle que soit la discipline considérée.

Dr Ibrahima MENDY
Docteur en Statistiques
Directeur DAPSA/MAER



03/01/2017

Chrono J-12

Au rythme où vont les choses en Gambie, les Etats-Unis craignent le chaos. En effet, (...)

Lire l'article →

Préserver le droit à l’éducation des 4 mille élèves gambiens refugiés dans la région du (...)

Lire l'article →

Le secteur privé sénégalais ne rayonne pas. Il est composé à 90% de PME, qui ne (...)

Lire l'article →

Une partie du personnel du défunt journal Le Populaire a déposé une plainte contre Bara (...)

Lire l'article →

Quatre personnes étaient présentes, ce lundi 16 janvier 2017, sur les lieux de (...)

Lire l'article →

Le célèbre homme d’affaire nigérien, Ali Dangote, va lancer, à Lagos, d’une usine de (...)

Lire l'article →

Le Sénégal et la Mauritanie produiront du gaz en 2021 à partir d’un gisement qui se situe (...)

Lire l'article →

Les circonstances de la libération de Karim Wade intriguent ses proches et membres du (...)

Lire l'article →

Depuis dimanche dernier, le drapeau de la Guinée flotte sur le village de Diaka, près (...)

Lire l'article →

i le Sénégal a battu (2-0) la Tunisie, ce dimanche, c’est grâce à deux buts de Sadio Mané (...)

Lire l'article →

Face aux médiateurs de la Cedeao, Yahya Jammeh a déliré pendant deux heures de temps (...)

Lire l'article →

Adama Barrow est en deuil. Il vient de perdre son garçon de 8 ans. L’information, qui (...)

Lire l'article →