logo
 

MAREME FAYE SALL, CELLE PAR QUI LE SCANDALE EST ARRIVE

28/04/2017

Macky est exécré désormais par tous les honnêtes gens qui aiment notre pays.
Jamais homme politique de sa stature n’aura cristallisé autant de mépris et de ressentiment généralisés de la part de ses administrés !
Ses pratiques et sa posture dédaigneuse envers ses concitoyens, surtout ceux qui ne sont pas de sa pseudo-coalition ont inspiré une détestation profonde de la part de tous les citoyens qui l’abhorrent désormais, et attendent impatiemment les prochaines échéances électorales, pour le fouler dehors.
Voila un homme sans autorité, incapable de se faire respecter et de faire respecter en conséquence les lois et régalements en vigueur, et dont la stature est bafouée par tous ses collaborateurs, qui le mettent effrontément devant le fait accompli de leurs forfaitures qu’il est obligé de couvrir en catastrophe, par la force de son décret, qu’il ne dirige que contre les représentants de l’ordre, de la justice, et les défenseurs des intérêts supérieurs de la Nation, bref, des personnes qui font ce qui était à l’origine, attendu de lui. Surtout que c’est lui-même, souverainement, qui les aura nommées à ces postes !
Faible, amorphe, incapable de diriger, Macky n’est décidément pas un homme d’action, mais bien de réaction épidermique et disproportionné contre les éminents serviteurs de l’État, qui sont les seules personnes mises sous son autorité par la loi, contre lesquelles il abuse de son décret, pour son malheur très prochain !
Si le rapport de l’OFNAC a fait si grand bruit et produit un si gros cataclysme dans l’entourage d’un Macky bavant de rage contre Nafi Ngom Keita, c’est bien parce que le nom de Maréme Faye, qui a casé une flopée de protégés au COUD, y figure en très bonne place.
Touchez à Maréme, et vous réveillez la bête qui somnole en ce pachyderme toujours atavique et somnolant qui se transforme rapidement en hippopotame furieux dont on a violé l’espace vital.
Dieu sait que ce n’est pas seulement au COUD pourtant qu’on trouve les protégés de Maréme Faye : allez à AHS, vous serez sidérés !
Ne soyons donc pas surpris que notre pays le Sénégal mené à la baguette par Maréme Faye donne tous les signes d’un cheval fou sans cavalier : c’est qu’il est dirigé par les caprices de cette bonne dame qui tient sous sa coupe réglée un Macky qui n’est pas à la hauteur de sa tâche, et se moque en conséquence des lois et de l’éthique républicaine, dès lors qu’il s’agit de satisfaire ses caprices.
Partout où cela s’est passé, ces pays sont tombés dans le chaos : je n’en veux pour exemples que la chute de l’Empire Ottoman, causée par Souleymane le magnifique qui sacrifia son fils et la stabilité de son règne pour les beaux yeux de la belle Roxane, en passant par le Bénin ou Rosine Soghlo dirigeait comme Maréme le pouvoir jusqu’à la Cote d’Ivoire où Simone dira à Gbagbo :"Si tu donnes le pouvoir, tu n’es pas garçon" !
Le garçon Macky quant à lui a fini de donner à Maréme tous les gages de célérité dans la satisfaction de ses désidérata, et l’accomplissement de sa volonté : il a sanctionné et sanctionnera quiconque la citera dans un rapport qui dénonce la mal gouvernance et la chienlit de ses protégés qu’elle a imposés où elle veut, et où elle voudra tout autant, à l’avenir !
Nous avons été prévenus par Souleymane Jules Diop, mais à l’époque nous étions si empressés de nous débarrasser du père, que nous en avons oublié que nous allions promouvoir sa pire réminiscence, un homme sans épaisseur ni conscience nommé Macky.
J’ai dit promu, car, en votant pour lui, nous venions d’élire Maréme, hélas !
La preuve, c’est elle qui nomme en effet, et son choix s’impose comme une évidence éclairée chez Macky. Mbagnick Ndiaye nous l’a publiquement et clairement avoué, sans que cela ne soit suivi d’aucun effet, d’aucune réaction…

Voilà où nous en sommes désormais !
Cissé Kane NDAO
Président A.DE.R



L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

Le poète-président sera à l’honneur au Maroc. Une journée d’hommage sera organisée le (...)

Lire l'article →

Thione Seck était, hier, devant le juge pour l’ouverture des scellés. Mais le décompte (...)

Lire l'article →

Après une marche interdite le 24 mars dernier, les jeunes de Manko Wattu Senegaal de (...)

Lire l'article →

Cheikh Bamba Dièye, Me Aïssata Tall Sall, Moussa Tine, Moussa Sy, Dr Oumar Cissé, (...)

Lire l'article →

L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

L’ancien Président Abdoulaye Wade a frappé un grand coup. Il a enrôlé le fils du Khalife (...)

Lire l'article →

La lettre des conseils de Khalifa Sall au président Macky Sall n’a pas plu au maire de (...)

Lire l'article →

Cela fait exactement trois mois ce jeudi 20 février que Donald Trump a pris possession (...)

Lire l'article →

Le combat tant attendu par les amateurs risque de ne plus avoir lieu cette saison (...)

Lire l'article →

Premier ministre Abdoul Mbaye sera aujourd’hui devant le juge correctionnel pour une (...)

Lire l'article →

Les 130 Sénégalais expulsés des Etats-Unis menacent de s’immoler par le feu devant les (...)

Lire l'article →