logo
 

Marché de Ouakam : Une femme en burqa tabassée, déshabillée et traitée de terroriste

22/07/2017

SENENEWS.COM Le débat sur l’interdiction ou non du port de la Burqa est en train d’installer une polémique sans précédent au Sénégal. Selon le journal Grand Place une histoire cocasse s’est passée hier mettant en scène une femme portant le voile intégral et un jeune homme. Ce dernier, qui attendait tranquillement un car de transport en commun, s’est fait piétiner par la femme voilée de haut en bas, portant des gants noirs.

Ce dernier l’interpelle pour qu’elle s’excuse, la femme qui semble ne pas entendre, continue son chemin. C’est ainsi qu’elle a été rattrapée par le jeune homme qui l’abreuve d’insultes en mettant l’accent sur sa tenue qui, selon lui, « l’empêche de bien voir ».

Visiblement surprise et blessée, elle s’exprime en arabe pour manifester sa désolation « Astakhfiroulah, Allahou akbar ». Aussitôt une foule de curieux se forme sur les lieux.

Loin de lâcher du lest gars continue de déverser sa bile sur la femme devenue muette qui malgré tout tente de se frayer un chemin.

Mais comme le jeune hommes était dans tous ses états il finit par la traiter de terroriste et lance tout de go à son endroit : « « Voyons si tu ne caches pas des explosifs dans ton emballage ».

Au moment où certaines personnes essaient de le raisonner, d’autres l’aident à accomplir sa « mission ». « c’est une terroriste » scandent certaines personnes.Il n’en fallait pas plus pour rajouter de l’huile sur le feu. La femme se voit déshabillée et tabassée sous le regard impuissant de gens qui tentaient de lui venir en aide.

Le jeune homme déchainé, se débat en tentant de sortir des griffes d’un groupe de personnes qui le retenaient en lui faisant entendre raison.

Les cris de la femme étaient audibles à des dizaines de mettre à la ronde. « Allahou Akbar, Soubhaanallah », hurla-t-elle tout en pleurant. Son beau visage est ensanglanté sa peau claire et son accent renseignent sur son appartenance ethnique. Couverte par sa burqa déchirée, elle a quitté la zone en larmes. Elle titube en marchant. Les coups sont passés par là. Quant au jeune homme, il reprend tranquillement sa route sans être inquiété.



L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 (...)

Lire l'article →

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du (...)

Lire l'article →

Malgré la baisse de 10%, l’électricité coûte toujours cher au Sénégal, selon Macky Sall. (...)

Lire l'article →

Amnesty international Sénégal, la Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho) et (...)

Lire l'article →

Après les attaques de Bamako dimanche, des informations des services secrets français (...)

Lire l'article →

Landing Savané est en colère. Le Secrétaire exécutif de And Jef/ Pads authentique a (...)

Lire l'article →

Le nouveau forage construit à Dolly par le programme d’urgence de développement (...)

Lire l'article →

Le directeur des droits et de la protection de l’enfant et des groupes vulnérables, (...)

Lire l'article →

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, (...)

Lire l'article →

Le gouvernement et le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) vont entamer (...)

Lire l'article →

Le président de la République, Macky Sall a promis, lundi, de prendre en charge les 3 (...)

Lire l'article →

Le président fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance (...)

Lire l'article →