logo
 

Macky Sall porte à deux milliards la subvention annuelle au cinéma

22/11/2017

Le président Macky Sall a décidé, mercredi, de porter à deux milliards de francs CFA à partir de 2018 la subvention de l’Etat destinée à l’industrie cinématographique et audiovisuelle, soit le double de son montant actuel, a annoncé jeudi le ministère de la Culture et de la Communication.

"Le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (FOPICA) va passer d’un milliard à deux milliards de francs CFA en 2018", écrit ce département ministériel dans un communiqué reçu à l’APS.

Selon la même source, l’annonce a été faite aux cinéastes par le chef de l’Etat, lors d’une audience qu’il a accordée mercredi après-midi aux lauréats sénégalais du 25ème Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), du 24 février au 4 mars.

Macky Sall a pris cette décision après avoir écouté les doléances des réalisateurs sénégalais distingués à la dernière édition du FESPACO, dont Alain Gomis, le lauréat de l’Etalon d’Or de Yennenga, la plus haute distinction du festival organisé par le Burkina Faso, avec le film "Félicité".

Ousmane William Mbaye, le Meilleur documentaire, avec "Kemtiyu Seex Anta", et Abdou Lahad Wone, le réalisateur de la Meilleure série télévisée du FESPACO 2017, ont pris part à l’audience accordée par le chef de l’Etat.

Le président Macky Sall avait octroyé une subvention annuelle d’un milliard de francs CFA au FOPICA en 2013, après que les cinéastes sénégalais ont remporté 11 prix au FESPACO de la même année, dont l’Etalon d’Or de Yennenga.

Alain Gomis avait remporté cette distinction avec le film "Tey" (Aujourd’hui).

Le budget de fonctionnement du FOPICA ne sera pas pris en charge avec la subvention annuelle versée par l’Etat au fonds, selon le ministère de la Culture et de la Communication. "Le président de la République a incité le ministère de la Culture à séparer les crédits de fonctionnement des allocations du FOPICA. Il estime qu’il faut entre 100 et 150 millions de francs FCA pour le bon fonctionnement du FOPICA", précise le communiqué.

"Une discrimination positive sera aussi faite envers les femmes, suite à une demande de la réalisatrice Angèle Diabang que le président Sall a acceptée. Concernant le Centre national de cinéma, le chef de l’Etat a promis qu’il sera construit à Diamniadio (27 km à l’est de Dakar)", ajoute le ministère de tutelle.



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →