logo
 

Macky Sall porte à deux milliards la subvention annuelle au cinéma

19/09/2017

Le président Macky Sall a décidé, mercredi, de porter à deux milliards de francs CFA à partir de 2018 la subvention de l’Etat destinée à l’industrie cinématographique et audiovisuelle, soit le double de son montant actuel, a annoncé jeudi le ministère de la Culture et de la Communication.

"Le Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (FOPICA) va passer d’un milliard à deux milliards de francs CFA en 2018", écrit ce département ministériel dans un communiqué reçu à l’APS.

Selon la même source, l’annonce a été faite aux cinéastes par le chef de l’Etat, lors d’une audience qu’il a accordée mercredi après-midi aux lauréats sénégalais du 25ème Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), du 24 février au 4 mars.

Macky Sall a pris cette décision après avoir écouté les doléances des réalisateurs sénégalais distingués à la dernière édition du FESPACO, dont Alain Gomis, le lauréat de l’Etalon d’Or de Yennenga, la plus haute distinction du festival organisé par le Burkina Faso, avec le film "Félicité".

Ousmane William Mbaye, le Meilleur documentaire, avec "Kemtiyu Seex Anta", et Abdou Lahad Wone, le réalisateur de la Meilleure série télévisée du FESPACO 2017, ont pris part à l’audience accordée par le chef de l’Etat.

Le président Macky Sall avait octroyé une subvention annuelle d’un milliard de francs CFA au FOPICA en 2013, après que les cinéastes sénégalais ont remporté 11 prix au FESPACO de la même année, dont l’Etalon d’Or de Yennenga.

Alain Gomis avait remporté cette distinction avec le film "Tey" (Aujourd’hui).

Le budget de fonctionnement du FOPICA ne sera pas pris en charge avec la subvention annuelle versée par l’Etat au fonds, selon le ministère de la Culture et de la Communication. "Le président de la République a incité le ministère de la Culture à séparer les crédits de fonctionnement des allocations du FOPICA. Il estime qu’il faut entre 100 et 150 millions de francs FCA pour le bon fonctionnement du FOPICA", précise le communiqué.

"Une discrimination positive sera aussi faite envers les femmes, suite à une demande de la réalisatrice Angèle Diabang que le président Sall a acceptée. Concernant le Centre national de cinéma, le chef de l’Etat a promis qu’il sera construit à Diamniadio (27 km à l’est de Dakar)", ajoute le ministère de tutelle.



Le nouvel appel au dialogue lancé par le chef de l’État dernièrement ne semble pas (...)

Lire l'article →

Des menaces pèsent déjà sur la rentrée scolaire. Le Syndicat des enseignants libres du (...)

Lire l'article →

A la création du collège de Sindina dans le département de Sédhiou en 2010, sur les 213 (...)

Lire l'article →

Aliou Dionne, 80 ans, a été retrouvé pendu à un arbre hier, dimanche 17 septembre, au (...)

Lire l'article →

La formation du nouveau gouvernement est loin de convenir au leader du Fsd/Bj, Cheikh (...)

Lire l'article →

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques (...)

Lire l'article →

Étouba Séba, épouse de Kémi Séba, se veut prévenante. Elle déclare : « J’accuserais le (...)

Lire l'article →

L’ex-secrétaire d’État Youssou Touré, qui avait vertement attaqué le chef de l’État après (...)

Lire l'article →

En présentant ses excuses, samedi à son domicile, après ses attaques contre le chef de (...)

Lire l'article →

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs (...)

Lire l'article →

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris (...)

Lire l'article →

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en (...)

Lire l'article →