logo
 

Abdoulaye Wade
“Macky est la marionnette des dinosaures qui pullulent autour de lui”

27/04/2017

En conclave avec quelques caciques du Parti démocratique sénégalais (Pds) dans sa maison de Versailles, Me Abdoulaye Wade, Secrétaire général du Pds, pense que tout ce qui se passe à l’Assemblée nationale, avec Fada qui refuse de se plier à sa volonté, est la faute de Macky Sall.

« Ce n’est personne d’autre que Macky Sall qui tire les ficèles dans ce jeu. Il manipule certains responsables du parti, à qui il ne reste aucune dignité. Concomitamment à ses manœuvres, il est lui-même la marionnette des dinosaures qui pullulent autour de lui et le mènent à la baguette. Ils l’ont complètement phagocyté. Franchement, il m’arrive d’avoir de la peine pour lui, car je sais qu’il a les mains liées et est maintenant totalement dépassé par la tournure des choses. Il est dans un engrenage indicible. Il marche et agit sous la dictée », déclare l’ancien Président de la République. Des propos rapportés par « L’Observateur ».

Le « pape du Sopi » croit savoir exactement ce qui s’est passé à l’hémicycle. « Quand Fada les a informés de ma décision de le faire remplacer par Aïda Mbodji, il a reçu des propositions d’aide si toutefois il voulait se rebeller et s’opposer au changement à la tête du groupe parlementaire. Et comme Macky Sall à lui seul ne pouvait pas faire aboutir le torpillage de la constitution de notre nouveau groupe, il a fallu tout mettre en œuvre à l’Assemblée nationale, discuter en catimini avec certains leaders de Bennoo Bokk Yaakaar, ceux connus et reconnus pour l’animosité qu’ils nourrissent envers le Pds, pour réussir le coup fourré. C’est tout un système qui cherche à nous barrer la route de la reconquête démocratique du pouvoir. Fada a fait fi des propositions de ses proches, qui lui demandaient de démissionner de son mandat parlementaire pour sauvegarder sa dignité. Il a préféré, après en avoir parlé avec ses partisans, me tenir tête en s’alliant avec nos adversaires », dit-il, selon toujours « L’Observateur ».

Il conclut en disant que le combat va se poursuivre et « si les circonstances l’exigent », il reviendra au Sénégal.



L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

Le poète-président sera à l’honneur au Maroc. Une journée d’hommage sera organisée le (...)

Lire l'article →

Thione Seck était, hier, devant le juge pour l’ouverture des scellés. Mais le décompte (...)

Lire l'article →

Après une marche interdite le 24 mars dernier, les jeunes de Manko Wattu Senegaal de (...)

Lire l'article →

Cheikh Bamba Dièye, Me Aïssata Tall Sall, Moussa Tine, Moussa Sy, Dr Oumar Cissé, (...)

Lire l'article →

L’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act) négocie avec les partis de (...)

Lire l'article →

L’ancien Président Abdoulaye Wade a frappé un grand coup. Il a enrôlé le fils du Khalife (...)

Lire l'article →

La lettre des conseils de Khalifa Sall au président Macky Sall n’a pas plu au maire de (...)

Lire l'article →

Cela fait exactement trois mois ce jeudi 20 février que Donald Trump a pris possession (...)

Lire l'article →

Le combat tant attendu par les amateurs risque de ne plus avoir lieu cette saison (...)

Lire l'article →

Premier ministre Abdoul Mbaye sera aujourd’hui devant le juge correctionnel pour une (...)

Lire l'article →

Les 130 Sénégalais expulsés des Etats-Unis menacent de s’immoler par le feu devant les (...)

Lire l'article →