logo
 

Affaire Ndiaga Diouf
Les très graves accusations de Barth contre Wade

26/03/2017

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation de coups mortels, Barthélémy Dias promet de faire de fracassantes révélations. Lesquelles désignent l’ancien Président Abdoulaye Wade comme le commanditaire de l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré Cœur au cours de laquelle le jeune Ndiaga Diouf serait mort en décembre 2011.
L’édile socialiste est accusé d’avoir tué ce dernier. Ses collègues députés ont levé son immunité parlementaire pour qu’il réponde à la justice.
« Dans 48 heures, je prouverai que la piste des commanditaires renvoie au plus haut responsable du Parti démocratique sénégalais, annonce Barthélémy Dias. (…) Avant d’aller au procès, je donnerai aux Sénégalais le plaisir d’entendre, eux-mêmes, la voix du Président Wade, et de savoir à quel point le Pds est un parti violent. (…) Vous entendrez ce qu’Abdoulaye Wade avait eu à dire concernant les membres de la sécurité qu’il a eu à envoyer à la mairie de Mermoz-Sacré Cœur et dans d’autres domiciles de responsables politiques, au prétexte qu’il avait un message à nous livrer. »
Le député socialiste jure qu’« il n’était pas question de (lui) lancer un message, mais de (le) tuer ». Il affirme que, dans ce dessein funeste, une grande figure de la lutte est impliquée, et il compte la dénoncer. Il donne un avant-goût : « Il y a une grande école de lutte qui porte le nom d’un grand lutteur qui fut roi des arènes il y a quelques mois de cela. Vous verrez à quoi ressemblait ce complot qui visait ma personne. »
Mais Barth se veut clair : il ne s’agit pas de trainer l’ancien chef de l’État devant un juge. Son souhait est tout autre. Il explique : « Je considère que Wade est trop vieux pour être traduit en justice. La majorité des Sénégalais ne souhaiterait pas voir Wade devant un tribunal. Mais le Pds doit venir répondre des actes ignobles qu’il a eu à poser tout au long de son magistère. »



Le président gambien, Adama Barrow, a déclaré, mercredi, à Banjul, être "en contact (...)

Lire l'article →

Rabattre le caquet veut dire : Faire taire, laisser sans voix, et dans cette affaire, (...)

Lire l'article →

Les Africains doivent prendre en main leur destin pour développer leur continent, même (...)

Lire l'article →

Près d’un milliard ! C’est l’ardoise qu’aurait supportée par le contribuable sénégalais (...)

Lire l'article →

En vue des prochaines législatives, le Président Macky Sall a pris le décret de (...)

Lire l'article →

Jusque-là, aucune carte n’est encore disponible sur les 132.865 enrôlés au niveau des (...)

Lire l'article →

La coordination départementale Apr de Podor s’est réunie ce lundi 20 Mars 2017 pour se (...)

Lire l'article →

HAÏTI-Le cortège de Jean-Bertrand Aristide a été la cible de tirs lundi après-midi dans (...)

Lire l'article →

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a annoncé lundi à Berne avoir décidé d’exempter de visa (...)

Lire l'article →

Dans une sortie médiatique, relatée par la presse, le député Apr, l’Honorable Seydina (...)

Lire l'article →

Jeudi prochain, Khalifa Sall fera de nouveau face au juge. Mais cette fois-ci, ce (...)

Lire l'article →

Le 20 mars 2016, les Sénégalais se prononçaient sur le projet de réforme de la (...)

Lire l'article →