logo
 

Conclave des Réformistes religieux
« Les terroristes de Paris ne portaient ni cagoule ni burqa »

25/02/2017

En dehors des confréries, les réformistes religieux constituent la seconde force religieuse au Sénégal. Réunis ce week-end à l’université d’études supérieures islamiques africaines de Pikine, ils ont désapprouvé la position exprimée par le président Macky sall sur le voile intégral, mais disent adhérer à la lutte contre le terrorisme.

« Djihad en Islam », tel est le thème autour duquel les réformistes religieux ont débattu et échangé ce dimanche en présence d’éminents chercheurs dont Dr Mouhamad Ahmad Lo, Dr Khadim Mbacké et imam Ousmane Galadio Ka, chercheur spécialiste des questions islamiques et président du mouvement Falah.

Maitre d’œuvre de la conférence, le Professeur Ismaela Ndiaye de dénoncer d’emblée « l’immixtion de l’État du Sénégal dans les questions qui peuvent faire croire qu’il (l’État) est en train de combattre la religiosité qui est une manière pour le musulman d’exprimer son appartenance à l’islam par son comportement, sa manière de s’habiller ».

À les en croire, attaquer un de ces signes distinctifs tels la burqa, revient à s’attaquer aux manifestations de l’islam. Ainsi ont-ils recommandé au président Macky Sall d’éviter une division des Sénégalais en deux camps, un favorable au voile intégral et un autre, opposé, comme c’est le cas en France.

Estimant que la lutte contre le terrorisme passe nécessairement par « la restructuration des couches sociales, l’élimination de la pauvreté dans les banlieues au Sénégal, devenues un terreau pour les recruteurs », ils ont, dans les colonnes de l’Observateur, dit leur préférence à « la revivification d’un enseignement arabo-islamique profond et modéré, sachant que la plupart de ceux qui sont tombés dans les travers de l’extrémisme religieux ignorent les fondamentaux de l’islam ».

Toutes, les réformistes religieux ont invité le gouvernement à éviter « les solutions faciles, car interdire la burqa est une fuite en avant qui ne règle en rien ce phénomène », ont-ils prévenu. Avant de conclure : « Ceux qui ont commis les attentats à Paris ne portaient ni burqa ni signes distinctifs ».

seneweb



03/01/2017

Chrono J-12

Selon un rapport de l’Institut national d’études démographiques (Ined), la population (...)

Lire l'article →

Condamné à 2 ans d’emprisonnement dont 6 mois ferme et à une amende de 25 millions FCFA (...)

Lire l'article →

Pour bien gérer le pays et répondre aux attentes des populations, « le président doit (...)

Lire l'article →

Après la lettre ouverte du magistrat Ibrahima Hamidou Dème, adressée au chef de l’Etat, (...)

Lire l'article →

Pour prévenir les nombreux accidents de la route et réduire de manière considérable le (...)

Lire l'article →

Belle moisson du service régional du commerce de Dakar dont les responsables ont (...)

Lire l'article →

Le corps sans vie d’un homme a été retrouvé, hier, au cimetière de Soumbédioune, en fin (...)

Lire l'article →

Au moment où le débat sur le maintien ou non du franc CFA fait rage, l’ambassadeur de la (...)

Lire l'article →

Le président du parti Rewmi, Idrissa Seck s’est rendu hier à Saint-Louis au chevet du (...)

Lire l'article →

On connait l’identité des douaniers qui ont tiré et atteint mortellement par balle le (...)

Lire l'article →

Entre l’actuel chef de l’État, né après les Indépendances, et son prédécesseur, plus de 90 (...)

Lire l'article →

La jeune responsable de l’Apr Marème Thiam Babou sera entendue ce jeudi à la gendarmerie (...)

Lire l'article →