logo
 

Conclave des Réformistes religieux
« Les terroristes de Paris ne portaient ni cagoule ni burqa »

10/12/2016

En dehors des confréries, les réformistes religieux constituent la seconde force religieuse au Sénégal. Réunis ce week-end à l’université d’études supérieures islamiques africaines de Pikine, ils ont désapprouvé la position exprimée par le président Macky sall sur le voile intégral, mais disent adhérer à la lutte contre le terrorisme.

« Djihad en Islam », tel est le thème autour duquel les réformistes religieux ont débattu et échangé ce dimanche en présence d’éminents chercheurs dont Dr Mouhamad Ahmad Lo, Dr Khadim Mbacké et imam Ousmane Galadio Ka, chercheur spécialiste des questions islamiques et président du mouvement Falah.

Maitre d’œuvre de la conférence, le Professeur Ismaela Ndiaye de dénoncer d’emblée « l’immixtion de l’État du Sénégal dans les questions qui peuvent faire croire qu’il (l’État) est en train de combattre la religiosité qui est une manière pour le musulman d’exprimer son appartenance à l’islam par son comportement, sa manière de s’habiller ».

À les en croire, attaquer un de ces signes distinctifs tels la burqa, revient à s’attaquer aux manifestations de l’islam. Ainsi ont-ils recommandé au président Macky Sall d’éviter une division des Sénégalais en deux camps, un favorable au voile intégral et un autre, opposé, comme c’est le cas en France.

Estimant que la lutte contre le terrorisme passe nécessairement par « la restructuration des couches sociales, l’élimination de la pauvreté dans les banlieues au Sénégal, devenues un terreau pour les recruteurs », ils ont, dans les colonnes de l’Observateur, dit leur préférence à « la revivification d’un enseignement arabo-islamique profond et modéré, sachant que la plupart de ceux qui sont tombés dans les travers de l’extrémisme religieux ignorent les fondamentaux de l’islam ».

Toutes, les réformistes religieux ont invité le gouvernement à éviter « les solutions faciles, car interdire la burqa est une fuite en avant qui ne règle en rien ce phénomène », ont-ils prévenu. Avant de conclure : « Ceux qui ont commis les attentats à Paris ne portaient ni burqa ni signes distinctifs ».

seneweb



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →