logo
 

Libération de Karim Wade :
les grands perdants de cette grâce

23/07/2017

Agneau du sacrifice ou juste des dégâts collatéraux ? L’affaire Karim Wade tel un engrenage avait emporté beaucoup de ces affidés en prison le 15 avril 2015 et lors du procès. Aujourd’hui avec la vague de libération et de grâce, deux principaux acteurs de cette affaire sont laissés en rade. Pour Pape Mamadou Pouye, l’épée de Damoclès pend encore au dessus de sa tête parce qu’il n’a bénéficié que d’une liberté conditionnelle. Alors que Moise Rampino, il croupit toujours en prison et risque de purger totalement sa peine.

de Karim Wade a entrainé beaucoup de ses proches. Mais sa sortie du tunnel a laissé certains de amis et fervent partisans dans les ténèbres ou la pénombre. Pape Mamadou Pouye ne dira pas le contraire. L’ami d’enfance de l’ancien ministre d’Etat, ministre des infrastructures, de la coopération internationale, des transports aériens et de l’Energie jouit d’une précaire liberté conditionnelle. Cet enfant camarade de classe de l’ancien chef de l’Etat est toujours dans une prison à ciel ouvert car il devra se présenter tous les lundis devant le juge sans compter son interdiction de sortie du territoire national. Si ces conditions ne sont pas remplies, Pape Mamadou Pouye peut à tout moment retourner en prison pendant ses ex-co-accusés ou codétenus sont définitivement épargnés de détention dans une prison dans le cadre de cette affaire.

la chute de Pape Mamadou Pouye est, pour autant plus chanceux que Moise Rampino. Ce Karimiste a été envoyé en prison pour trouble d’audience et outrage à magistrats purge toujours sa peine à la prison de Camp pénal. Ce jeune sénégalais avait fait trembler la salle 4 du Palais de Justice avec son incident d’audience le 2 août 2014. Ce qui lui avait 2 ans de prison. Il devrait sortir de prison dans trois mois.

Moïse Rampino s’était d’abord illustré par des contributions très incendiaires contre la Justice et le président de la République



L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 (...)

Lire l'article →

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du (...)

Lire l'article →

Malgré la baisse de 10%, l’électricité coûte toujours cher au Sénégal, selon Macky Sall. (...)

Lire l'article →

Amnesty international Sénégal, la Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho) et (...)

Lire l'article →

Après les attaques de Bamako dimanche, des informations des services secrets français (...)

Lire l'article →

Landing Savané est en colère. Le Secrétaire exécutif de And Jef/ Pads authentique a (...)

Lire l'article →

Le nouveau forage construit à Dolly par le programme d’urgence de développement (...)

Lire l'article →

Le directeur des droits et de la protection de l’enfant et des groupes vulnérables, (...)

Lire l'article →

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, (...)

Lire l'article →

Le gouvernement et le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) vont entamer (...)

Lire l'article →

Le président de la République, Macky Sall a promis, lundi, de prendre en charge les 3 (...)

Lire l'article →

Le président fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance (...)

Lire l'article →