logo
 

Après avoir outrage un policier,
les dames Bilel Dia et Marietou Lo ecope 15 jours assorti de sursis.

11/12/2016

Si c’était à refaire ces deux dames Bilel Mignonne Dia et Marietou Lo ne le feront plus d’ailleurs c’est qu’elles ont déclaré hier devant la barre du tribunal des flagrants délits de dakar tout en regrettant leurs actes commises.

Constatons que l’agent de la police stagiaire en hadj malick kandji préposé a la sécurité du radisson Blue assisté des éléments de la sécurité civile de l’hôtel a conduit et mis à la disposition du service deux dames pour outrage a agents dans l’exercice de ses fonctions commis à son préjudice à l’occasion d’un contrôle de sécurité chargé de la filtration des passagers et sécurité des lieux au portail d’entrée de l’hôtel. Par ailleurs, l’agent de la police kandji a affirmé devant les enquêteurs que la dame Bilel Mignonne Dia a passé avec succès le contrôle de sécurité. Quand ce fût le tour de Marietou Lo, elle refusa d’ouvrir elle même un sac en plastique qu’elle detenait pour laisser voir son contenu des mots m policier lui fit savoir l’impossibilité pour elle d’accéder au radisson.
Frustrée Marietou Lo a élevé un ton et la tension est montée.
Ainsi selon l’agent de police la dame Bilel Mignonne Dia a pris une mattraque electrique pour l’electrocuteur en lui disant " tu n’es rien tu ne fais même pas ton travail correctement, je vais appeler le général Sall et tu vas voir tout de suite" . Tout en me saisissant les bretelles de ma casque de protection. Quant à Marietou Lo, elle m’a traité de "haram" . Ce que cette derniere a nie devant la barre . Ainsi, marietou Lo a juré sur tous les saints qu’elle na jamais sorti d’arme electrique et si lhistoire c’est terminee ici c’est parceque il a cherche. se disant nièce du général ousmane sall Bilel Mignonne a réclamé en vain l’obtention du matricule du policier et n’a pu également le prendre en photo.
Pour sa part, Bilel. M.Dia a affirmait qu’elle voulait se défendre de la brutalité du policier en brandissant seulement à mattraque électrique dans le procès verbal.
Marietou lo de passage à Dakar depuis le 19 avril et rentrer le 24 avril aux USA. Revient sur les faits ."étant donné que je connais la dame Bonne je l’ai appelé pour qu’elle le montre un salon ou je de me coiffer avant mon départ. Sur ce elle est venue me prendre à yoff. A peine de finir la dite coiffure on est allé à radisson ou on a rencontré ce policier. Malgré ces déclarations, le ministère public dans son réquisitoire a demandé l’application de la loi tandis que les avocats de la défense ont plaidé pour la clémence tout en déclarant que ces dames n’avaient pas l’intention de malmener ou de commettre de certaines infractions . Finalement, le tribunal les déclaré coupables des faits et les condamné à 15 jours assorti de sursis.

Ngonesaliou Diop ledakarois.net



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →