logo
 

« Les biens saisis sur Karim Wade ont été vendus ou cédés à des proches du président Macky Sall », Ousmane Sonko Pastef

24/09/2017

Le président du PASTEF (Patriote du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité), Ousmane Sonko après une trêve médiatique, a fait face à la presse ce vendredi pour se prononcer sur l’actualité politique du pays. Un face à face avec la presse où l’Inspecteur des Impôts et Domaines a fait de graves révélations sur la traque des biens mal acquis notamment sur les biens saisis sur Karim

Après le scandale des Impôts à l’Assemblée nationale, le président du parti PASTEF n’a pas mis de gants pour s’attaquer au pouvoir du président notamment sur la gestion du dossier de la traque des biens mal acquis et des biens récupérés sur Karim Wade.

A en croire Ousmane Sonko, « la traque des biens mal acquis s’est transformée en recel des biens mal acquis. Parce que les biens saisis sur Karim Wade ont été vendus ou cédés à des proches du président Macky Sall. Alors que ces biens devaient être retournés au peuple sénégalais, versés dans le trésor public ».

Interpellé sur les preuves de ses allégations, l’Inspecteur des Impôts et Domaines a indiqué qu’« (ils) ont donné pour l’instant « une information qui est extrêmement grave. Si l’information sort demain dans la presse et l’autre partie dément et nous attaque en justice, nous allons fournir tous les éléments, les copies des droits réels et tous les autres documents pour prouver ce que nous avançons ».

Pour ce qui est des menaces de licenciement, Ousmane Sonko dit être très serein : "Je n’ai reçu aucune menace même si certains caciques du régime de Macky Sall, après ma sortie sur le scandale des impôts de l’Assemblée nationale non reversés au trésor ont brandi des menaces de licenciement".

« Nous n’avons reçu aucune menace ni la hiérarchie, ni de quiconque », rassure le patron du PASTEF. Poursuivant toujours sur le même registre, il a tenu à préciser qu’« (ils) n’ont commis aucune faute professionnelle. Des pressions au niveau de la famille, nous pouvons les subir. Mais nous ne sommes pas dans une dynamique de faire marche arrière ».

Pressafrik



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →