logo
 

Invité « iTélé », Macky trop lourd, bute sur les mots, s’énerve, lâche de gros mots et rate sa "COM"
Le président Macky SALL communique mal, trop...

07/12/2016

Le président Macky SALL communique mal, trop mal même. Invité par la chaine de télévision « iTélé, il a été lamentable. Il apparait fatigué avec un visage gonflant accentué par son maquillage raté parce que trop chargé.

Face à la journaliste percutante, le président sénégalais perdait ses mots. Sur l’affaire Karim WADE, il a perdu toute sa sérénité. La journaliste a rappelé le caractère arbitraire de la CREI et les craintes des organisations de défense des droits de l’homme. Coincé, le président SALL perd son latin. Lorsque la journaliste lui a dit que la CREI ne permet pas de faire un recours, Macky lâche un gros : « C’est faux ». Dans sa réponse, le président démontre qu’il ignore le fonctionnement de la CREI car il dit : « Il y a un recours et qu’une cassation a été faite par la Cour suprême ». Grave. Il confond la Cour suprême à la Cassation. Le journaliste est revenu sur l’avis du Groupe de travail et l’opposition des droits de l’homme contre la CREI. Le président SALL s’en prend aix ONG. "iTélé" a raison d’écrire, "l’affaire Karim : Le caillou dans la chaussure" de Macky SALL ;
C’est vrai que Macky SALL ignore beaucoup de choses dans ce pays. Il évoque le procès Habré pour saluer la justice sénégalaise alors qu’il ignore que les Chambres africaines ne sont pas sénégalaises, d’autant plus que le président des CAE n’est pas sénégalais, il est burkinabé.
« La CREI n’est pas populaire, nous allons essayer de voir comment la réformer » a déclaré le président SALL. Il répété l’insulte « c’est faux » lorsque la journaliste lui dit que la CREI viole les droits de l’homme. Pourquoi veut-il donc la réformer ?
Macky SALL parle du respect de l’autorité de la chose jugée dans l’affaire Karim et l’oubli dans l’affaire HABRE qui a été déjà jugée par les juridictions nationales.
Ce dimanche n’était pas son meilleur jour. Il s’énerve sur le plateau, bute sur ses mots, perd son raisonnement. Cette émission n’a pas été préparée par son équipe. C’est certain. Il manque de pondération sur la question de l’homosexualité. Il s’est emporté en disant : « C’est pas mon problème, c’est leur problème », lorsque la dame lui a parlé des pays qui ont dépénalisé l’homosexualité. Il manque de mesure et souplesse dans ses propos.
Il dit que la Société civile ne gouverne pas le Sénégal et revient pour annoncer une discussion avec la société civile sur la question de l’avortement. Quelle incohérence.
Macky nous bombarde avec ses chiffres sur le taux de croissance. Il avance un taux de 6% vers la fin de l’année 2015 alors que le FMI classe son pays parmi les 25 les plus pauvres à travers le monde. Sur la même question, il déclare que les chiffres sont aléatoires. Comment le croire donc ?
Il dénonce les actions de la France et des Usa en Irak, en Syrie et en Lybie pour saluer ensuite l’intervention de la France au Mali et en Centre Afrique. Réfléchit-il avant de parler ?
Macky ne maitrise pas ses sujets, il est approximatif sur la question du terrorisme, sa communication a été nulle. Le président n’a pas préparé cette communication.Ils se sont précipités sans choisir les thèmes et sans encadrer la journaliste qui l’a laminé au plateau. Le président SALL a plongé dans une piscine vide en pleine nuit en se prêtant à cet exercice sans armes. C’était tout simplement LA MEN TA BLE....

mediafrik



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →