logo
 

Vice Président à l’Assemblée
Le MCSS exige la démission de Abdoulaye Mactar Diop de son poste de Grand Serigne de Dakar ou de député

23/01/2017

Pour le Bureau exécutif du MCSS et son Président Abdoulaye Mamadou GUISSE la collectivité léboue est en train de subir un déshonneur. En effet, note t’il « depuis l’entrée du Grand Serigne de Dakar, Abdoulaye Mactar Diop au Bureau de l’Assemblée nationale avec rang de 7èmeVice Président le mardi 13 octobre 2015 à l’issue de l’ouverture de la session ordinaire 2015-2016, plusieurs chefs coutumiers, notables et dignitaires lébous déplorent cet état de fait. Ce qui n’est pas du tout conforme aux fonctions traditionnelles d’un Grand Serigne de Dakar ».

Déjà selon les membres du bureau le mandant de député pour un Grand Serigne de Dakar pose problème vu son rôle de régulateur social, le Chef supérieur de la collectivité léboue doit être à équidistance des partis politiques donc au dessus de la mêlée et conformément aux fondamentaux de la communauté pour rester sur la ligne traditionnelle.
Aussi pour mériter culturellement son statut de régulateur, de médiateur, il faut être dans une posture de neutralité. « Le Chef traditionnel doit être en mesure en toute indépendance de dialoguer avec les acteurs de la société civile, les acteurs politiques de tout bord, économiques, ceux du mouvement syndical entre autres segments de la société. »

A titre d’exemple, au Burkina Faso, indiquent t’ils si le Mogho Naba était impliqué dans le champ politico-parlementaire, il ne pourrait pas jouer ce rôle de médiateur entre les Politiques et les militaires pour contribuer au dénouement de la récente crise politico-militaro-sociale au pays des hommes intègres.
Ailleurs, au Bénin, au Gabon, au Cameroun, au Sénégal entre autres pays de forte tradition coutumière, les dignitaires rationnels ne sont pas du tout dans les champs politico-parlementaires. « Abdoulaye Mactar Diop est en train de désacraliser au Sénégal la tradition et de dévaloriser particulièrement le patrimoine lébou.
Un Chef coutumier de la trempe d’un Grand Serigne de Dakar ne doit pas porter un manteau politique. C’est une honte. Une atteinte à l’honneur du rang et de la qualité conférés au Grand dignitaire ».

Le Mouvement culturel pour le Salut du Sénégal, organisation politique d’obédience socioculturelle, œuvrant pour la sauvegarde du Patrimoine traditionnel et culturel et la promotion des valeurs culturelles, exige la démission de Abdoulaye Mactar Diop de son poste de Grand Serigne de Dakar ou de député. « Ces deux postes sont fondamentalement incompatibles compte tenu de la fonction éminemment traditionnelle d’un Grand Sergine de Dakar, Chef Supérieur de la Collectivité léboue » note t‘il. Pour que vive la tradition et que se perpétue le patrimoine, legs de nos ancêtres.



03/01/2017

Chrono J-12

Au rythme où vont les choses en Gambie, les Etats-Unis craignent le chaos. En effet, (...)

Lire l'article →

Préserver le droit à l’éducation des 4 mille élèves gambiens refugiés dans la région du (...)

Lire l'article →

Le secteur privé sénégalais ne rayonne pas. Il est composé à 90% de PME, qui ne (...)

Lire l'article →

Une partie du personnel du défunt journal Le Populaire a déposé une plainte contre Bara (...)

Lire l'article →

Quatre personnes étaient présentes, ce lundi 16 janvier 2017, sur les lieux de (...)

Lire l'article →

Le célèbre homme d’affaire nigérien, Ali Dangote, va lancer, à Lagos, d’une usine de (...)

Lire l'article →

Le Sénégal et la Mauritanie produiront du gaz en 2021 à partir d’un gisement qui se situe (...)

Lire l'article →

Les circonstances de la libération de Karim Wade intriguent ses proches et membres du (...)

Lire l'article →

Depuis dimanche dernier, le drapeau de la Guinée flotte sur le village de Diaka, près (...)

Lire l'article →

i le Sénégal a battu (2-0) la Tunisie, ce dimanche, c’est grâce à deux buts de Sadio Mané (...)

Lire l'article →

Face aux médiateurs de la Cedeao, Yahya Jammeh a déliré pendant deux heures de temps (...)

Lire l'article →

Adama Barrow est en deuil. Il vient de perdre son garçon de 8 ans. L’information, qui (...)

Lire l'article →