logo
 

Wade met en garde le Pds
« Le gouvernement va utiliser les ennemis camouflés en notre sein... »

23/09/2017

« J’ai suivi avec beaucoup d’attention les activités du Parti et l’exécution de mes recommandations et directives que j’ai adressées au Comité directeur. Je suis particulièrement satisfait des résultats de la mission que j’ai ordonnée pour transmettre mon message à toutes les fédérations et sections, plus généralement à toutes les structures du parti. Les résultats sont allés au-delà de mes attentes », s’est réjoui le Pape du Sopi, dans une lettre adressée à ses militants et dont copie est parvenue à la rédaction de Seneweb.

Abdoulaye Wade, en exprimant sa satisfaction aux militants et responsables qui « ont répondu à mon appel avec enthousiasme », saisit le prétexte pour réitérer « le désir commun du Pds de reconquérir démocratiquement le pourvoir et poursuivre la grande œuvre que nous avons entreprise pour hisser notre pays dans une Afrique unie qui occupe la place que lui assignent ses richesses exceptionnelles naturelles de toute sortes, son travail et le mérite de ses fils ».

« Omar Sarr a mon soutien total »
Au sujet du très controversé Oumar Sarr, coordonnateur national adjoint du parti, « il exécute sa mission avec compétence, loyauté, et beaucoup de lucidité et de retenue. Il a mon soutien total », tranche Abdoulaye Wade dans sa lettre datée de ce 6 mars 2017.
Les « attaques » dont le Pds est victime, ne sont pas occultées par le chef de file des libéraux qui bat le rappel des troupes, depuis l’étranger où il savoure sa retraite. Non sans donner des consignes à ses hommes dont il loue la capacité de résistance.
« Je ne me suis pas trompé sur la capacité de nos militants et responsables pour faire fi des attaques de toutes sortes, venues de toutes parts, de ne pas se détourner de l’essentiel en se concentrant sur l’objectif que je vous ai assigné : mobiliser le parti, nouer les alliances les plus intelligentes et conquérir le pouvoir pour continuer l’œuvre du Sopi », renchérit-il, appelant à la discipline de parti.

« Cette reconquête du pouvoir, prévient l’ancien chef de l’Etat, ne pourra se faire qu’avec une discipline réelle dans le parti. Sans cette discipline, notre parti sera peu audible. Notre parti a toujours admis des débats les plus larges et continuera à le faire. J’ai nommé un secrétariat national plus large, véritable école de formation, qui renforcera les capacités des responsables sur les terrains coriaces vers lesquels nous nous dirigeons. Il pourra s’adosser sur une commission de discipline mieux organisée. Notre parti peut porter tous les débats mais dans la discipline et le respect mutuel ».

« Le gouvernement, ajoute-t-il, va utiliser les ennemis de dehors, mais aussi ceux de l’intérieur, camouflés en notre sein qui vont, sous le prétexte de sauver le parti d’un prétendu risque de phagocytose des fronts et des alliances, entreprendre une campagne de discrédit et d’insinuations sournoises pour saper le moral des militantes et des militants. Mais, ceux-ci, formés à l’école d’une opposition qui s’est forgée le temps d’une génération fera face », met en garde l’ancien chef de l’Etat, dans des propos tenus antérieurement et réitérés dans sa correspondance.

Abdoulaye Wade, enfin, d’exhorter ses militants et sympathisants à la mobilisation et à s’inscrire sur les listes électorales en perspective des élections législatives du 30 juillet prochain : « Levez-vous et recherchez une entente avec toutes les autres forces de l’opposition et la société civile pour l’exécution de cette tâche qui requiert toute notre énergie », conclut le père fondateur du Pds.



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →