logo
 

Le gouvernement et le SAES vont entamer des négociations, mardi

29/06/2017

Le gouvernement et le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) vont entamer dès mardi des négociations par le biais d’une commission ad hoc, a déclaré lundi le ministre porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye.

"Le Premier ministre a tenu à saluer l’état d’esprit et l’attitude de responsabilité du SAES, tout autant qu’il a félicité le gouvernement pour les diligences qu’il a apportées et qui ont permis à l’issue de la réunion d’obtenir une décision majeure : la mise en place d’une commission, d’un comité ad hoc pour statuer sur certaines questions qui sont en discussion", a dit M. Guèye.

Le porte-parole du gouvernement s’exprimait à la fin d’une réunion de travail à la Primature entre le SAES et le gouvernement. La rencontre a été présidée par le Premier ministre Mahammed Boun Abdalah Dionne.

"Il ne s’agissait pas d’une rencontre de négociation , mais d’une réunion de travail dont l’issue la plus essentielle porte sur la mise en place d’une commission ad hoc" , a précisé Seydou Guèye, assurant que le gouvernement apportera toutes les diligences pour "avoir le plus rapidement possible, les éléments de réponse qui seront consignés dans une loi d’orientation".

Les travaux de cette commission qui vont démarrer mardi à 16h seront présidés par le ministre en charge du Budget, Birima Mangara, a-t-il annoncé.

L’objectif est de "sonder à nouveau le périmètre de réformes paramétriques, s’accorder sur l’assiette de référence pour fixer la cotisation, le taux de cotisation qui a été entériné à l’issu de la conférence sociale autour duquel, il faudra maintenant organiser la répartition à savoir les contributions des différentes parties", a-t-il précisé.

"Le deuxième point de discussion à l’ordre du jour de cette commission va porter sur le système de retraite complémentaire où il va falloir affiner le niveau de la cotisation de base pour voir quelle va être la référence sur les différentes composantes du salaire", a ajouté Seydou guèye.

La préoccupation du SAES va être le respect des accords, l’effectivité de l’accord de mai dernier plafonnant le montant de la retraite à 85% du dernier salaire, a indiqué Malick Fall son Secrétaire général, précisant que leur mot d’ordre de grève est toujours en cours et que toute décision devra se faire après consultation de la base.

Auteur : Aps



L’affaire fait les choux gras de la presse en Côte d’Ivoire. Hermann Fulgence Gninia, 41 (...)

Lire l'article →

Le journaliste Aboubacry Ba, employé de la chaîne Canal Plus, a été nommé à la tête du (...)

Lire l'article →

Malgré la baisse de 10%, l’électricité coûte toujours cher au Sénégal, selon Macky Sall. (...)

Lire l'article →

Amnesty international Sénégal, la Rencontre africaine des droits de l’homme (Raddho) et (...)

Lire l'article →

Après les attaques de Bamako dimanche, des informations des services secrets français (...)

Lire l'article →

Landing Savané est en colère. Le Secrétaire exécutif de And Jef/ Pads authentique a (...)

Lire l'article →

Le nouveau forage construit à Dolly par le programme d’urgence de développement (...)

Lire l'article →

Le directeur des droits et de la protection de l’enfant et des groupes vulnérables, (...)

Lire l'article →

Le bilan définitif de l’attaque terroriste de dimanche après-midi au campement Kangaba, (...)

Lire l'article →

Le gouvernement et le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (SAES) vont entamer (...)

Lire l'article →

Le président de la République, Macky Sall a promis, lundi, de prendre en charge les 3 (...)

Lire l'article →

Le président fondateur de l’Institut de recherche en santé, de surveillance (...)

Lire l'article →