logo
 

Le dividende démographique, "une réalité incontournable"

23/09/2017

Le dividende démographique est "une réalité incontournable" dont la capture est devenue "un défi majeur du développement" au cours des prochaines décennies, a estimé le ministre chargé du Budget, Birima Mangara.
.
De par sa définition, "le dividende démographique est la croissance économique accélérée résultant du changement de la structure par âge d’une population suite à une baisse de la fécondité et de la mortalité", a-t-il expliqué lors d’un dîner de travail ministériel, dimanche soir, à Dakar.

Le dividende démographique est "un phénomène qui crée une opportunité de croissance économique et de développement humain plus rapide pour un pays", a-t-il relevé dans son intervention au cours de cette rencontre.

Ce dîner de travail, sur le thème "Exploiter le dividende démographique par l’investissement dans la jeunesse", est une rencontre conjointement organisée par le gouvernement du Sénégal, le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA, en anglais), la Commission de l’Union africaine et la Commission économique pour l’Afrique.

Selon M. Mangara, la commission de l’Union africaine "a bien raison de demander aux pays africains d’intégrer la dimension démographique dans les programmes de développement et de renforcer le lien entre la structure par âge de la population et la croissance démographique en faisant la promotion d’un développement inclusif".

Mais "saisir cette fenêtre d’opportunité, nécessite une approche multidimensionnelle avec des politiques et programmes centrés autour d’actions concrètes qui visent fondamentalement la maitrise de la fécondité, la qualité du capital humain, l’amélioration de l’environnement des affaires", etc., a souligné M. Mangara.

"Comme pour le secteur de la santé, nous poursuivrons la vision d’un Sénégal où tous les individus, tous les ménages et toutes les collectivités bénéficient d’un accès universel à des services de santé promotionnels, préventifs, curatifs", a promis le ministre du Budget.

Un document reçu des organisateurs fait valoir que "malgré les différents défis auxquels sont confrontés les jeunes africains, (taux de chômage élevé, résultats médiocres en matière de santé sexuelle et reproductive et discrimination basée sur le genre), la grande masse de jeunes constituent une immense opportunité".



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →