logo
 

Mort d’Élimane Touré
Le commissaire du port relevé de ses fonctions

19/09/2017

Du nouveau dans l’affaire Elimane Touré, le transitaire mort en garde à vue et qui se serait suicidé selon la police. Les premières sanctions administratives commencent à tomber.
Patron du commissariat du Port, où se sont déroulés les faits, le commissaire El Hadji Baba Touré a été relevé de son poste. Il est mis au placard en attendant son affectation. Ce que nos sources assimilent à une mesure discipline consécutive à la mort du transitaire dans les locaux de son commissariat.
Nos interlocuteurs indiquent que le commissaire Touré ne sera pas le seul à recevoir les foudres de la hiérarchie. De nouvelles sanctions sont annoncées dans les jours à venir.
Il est reproché aux policiers concernés d’avoir manqué à leur obligation de vigilance vis-à-vis du défunt gardé à vue. De même, le transfèrement d’Elimane Touré du commissariat de Yeumbeul à celui du Port n’aurait pas respecté les règles en la matière. Ni sur le fond ni sur la forme.

Ces sanctions font suite à l’enquête administrative confiée à la Brigade prévôtale. Elles peuvent allées au-delà du cadre administratif. « S’il y a des charges qui pèsent sur le commissaire de police, le président de la Chambre d’accusation peut immédiatement le relever de ses charges d’Officier de police judiciaire. Il a ensuite le loisir de saisir le procureur général », avance une de nos sources.
Cette dernière s’est empressée de rappeler : « Le procureur de la République, en saisissant la brigade prévôtale, ne fait qu’ouvrir une enquête administrative. Dans ce genre de cas, s’il y a des suspicions contre des OPJ (officiers de police judiciaire), la Brigade prévôtale décèle les manquements pouvant découler sur des sanctions administratives. Mais l’enquête est diligentée par le Procureur général. »
Élimane Touré, 42 ans, transitaire, est mort en garde à vue au commissariat spécial du Port le 19 février dernier. Selon les conclusions de l’autopsie, il se serait suicidé. Mais ses proches, qui réclament une contre expertise, soupçonnent les policiers de « torture suivie de mort d’homme ». Ils ont porté plainte contre l’Etat.



Le nouvel appel au dialogue lancé par le chef de l’État dernièrement ne semble pas (...)

Lire l'article →

Des menaces pèsent déjà sur la rentrée scolaire. Le Syndicat des enseignants libres du (...)

Lire l'article →

A la création du collège de Sindina dans le département de Sédhiou en 2010, sur les 213 (...)

Lire l'article →

Aliou Dionne, 80 ans, a été retrouvé pendu à un arbre hier, dimanche 17 septembre, au (...)

Lire l'article →

La formation du nouveau gouvernement est loin de convenir au leader du Fsd/Bj, Cheikh (...)

Lire l'article →

La région de Kédougou est secouée depuis la semaine dernière par une série d’attaques (...)

Lire l'article →

Étouba Séba, épouse de Kémi Séba, se veut prévenante. Elle déclare : « J’accuserais le (...)

Lire l'article →

L’ex-secrétaire d’État Youssou Touré, qui avait vertement attaqué le chef de l’État après (...)

Lire l'article →

En présentant ses excuses, samedi à son domicile, après ses attaques contre le chef de (...)

Lire l'article →

Plusieurs centaines de manifestants se sont réunis samedi 16 septembre dans plusieurs (...)

Lire l'article →

Un homme âgé de 87 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à Fatick, a appris (...)

Lire l'article →

Sarah Opendi, la ministre ougandaise de la santé, a révélé qu’elle s’est déguisée en (...)

Lire l'article →