logo
 

COMMUNIQUE DU CLF DE GUEDIAWAYE
Le comité de liaison fédérale de guédiawaye...

03/12/2016

Le comité de liaison fédérale de guédiawaye s’est réuni, a l’effet de faire le diagnostique de la banlieue particulièrement guédiawaye.
Abordant le premier point concernant la venue du président de la république
Nous sommes convenus de rappeler au président de la situation de la banlieue notamment guédiawaye qui se défigure de plus en plus atteint des proportions inquiétantes
Messier le président vous êtes le bienvenu si et seulement si
Votre visite ne ressemble pas a vos nombreuses tournées de conseil des ministres décentralisés comparables a des promenades.
Messier le président vous êtes le bienvenu si vous avez une solution a vos nombreuses promesses électoralistes et démographiques.
Messier le président vous êtes le bienvenu si cette promenade ne milite pas à la dissimulation de vos échecs et vos contre performances dans la banlieue.
Messier le président La banlieue vit l’une de ses années la plus sombre de son histoire tant sur le plan collectif qu’individuel.
Messier le président les jeunes des agences dissoutes issues des banlieues menacent à vive voix de s’immoler par le feu.
Messier le président L’hôpital Dalal Jamm wade vieillit avant son ouverture et bizarrement un recrutement pléthorique politique se fait sentir déjà sans la jeunesse compétente de locales.
Messier le président venir à Guédiawaye sera un hors jeu de plus.
Messier le président Un hors jeu qui ne pourra empêcher notre ferme volonté de faire de Karim WADE le 5eme président
Messier le président, nous réclamons, toujours réclamer encore réclamer le respect des décisions issues de l’arrêt de la CEDEAO et du groupe de travail des Nations Unies.
Messier le président nous condamnons la dissolution de la seule agence des banlieues AJEB
Messier le président certains de vos collaborateurs doivent taire leur diarrhée verbale et se mettre au travaille.
Messier le président votre frère doit arrêter son projet de bradage du littoral Pour finir nous condamnons l’arrêt de l’administration de la préfecture et de la mairie de ville transformées en dortoirs les bureaux en chambre pour le président de l’apr et ses camarades.
Messier le président votre maire DG de la RTS n’est jamais présent a sa mairie.
Messier le président nous sommes et nous restons soudés derrière le frère candidat karim et nous dénonçons les usurpateurs qui se réclame du PDS et vous soutient avec ALIOU SALL .

Fait dans la banlieue le 18 juillet 2016
Le responsable des jeunes libéraux de guédiawaye BASSIROU MBACKE DIATTA



La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →

Le député Moustapha Cissé Lô recommande une commission d’enquête parlementaire « pour (...)

Lire l'article →

La Tunisie, candidate à l’organisation du prochain sommet de la Francophonie en 2018, (...)

Lire l'article →

Les éleveurs du Sénégal avaient pris l’engagement de payer la caution de Macky Sall pour (...)

Lire l'article →

Le débat sur le franc Cfa et la nécessité de création d’une monnaie sous régionale propre, (...)

Lire l'article →

En Côte d’Ivoire, quinze jours après sa suspension le procès de Simone Gbagbo va (...)

Lire l'article →

Un conseil interministériel sur le démarrage de la campagne de commercialisation de (...)

Lire l'article →

C’est l’un des thèmes clés du sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Madagascar : « (...)

Lire l'article →