logo
 

Revue Presse
La visite de Mohamed VI et l’Immunité de Barthlémy Dias parmi les sujets en exergue

07/12/2016

Divers sujets sont au menu des quotidiens parvenus mercredi à l’APS, parmi lesquels les suites de la "visite d’amitié et de travail" du roi Mohamed VI et la question de la levée de l’immunité parlementaire du député-maire de Mermoz-Sacré-cœur, Barthélémy Dias. Dans le cadre de la visite du souverain marocain, le Sénégal et le Maroc ont signé un protocole d’accord pour la construction d’un centre de formation à l’entreprenariat à Diamniadio, à la sortie de Dakar, rapporte le quotidien national Le Soleil.

Cette infrastructure "va former annuellement 300 jeunes", précise le journal, selon lequel le roi Mohamed VI a par ailleurs fait don au Sénégal de 33.900 boites de médicaments pour lutter contre le Sida. Plusieurs journaux s’intéressent par ailleurs à la question de la levée de l’immunité parlementaire du maire de Mermoz-Sacré-cœur, le député Barthélémy Dias, auditionné par la commission ad hoc de l’Assemblée nationale. Cette affaire est en lien avec le meurtre de Ndiaga Diouf, tué par balle dans l’attaque de la mairie de Mermoz-Sacré-cœur en 2011, dans un contexte marqué par des crispations politiques précédant la présidentielle de 2012.

"Accompagné de Mme Aïssata Tall Sall, Barthélémy Toye Dias a réaffirmé sa demande de comparaître avec tous les commanditaires de l’attaque de sa mairie", indique Sud Quotidien. Il ajoute que la "prochaine et dernière étape de ce feuilleton est prévue à la séance plénière de l’Assemblée nationale le 11 novembre prochain au cours de laquelle les députés devront se prononcer pour ou contre cette demande de levée de l’immunité parlementaire formulée par le parquet de Dakar". A ce propos, Barthélémy Dias "charge" l’ancien ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom, mais aussi l’ex-commissaire central de Dakar, Harouna Sy.

"J’attends un rapport fidèle sur les commanditaires", dit-il dans des propos rapportés par Walfquotidien. "Il est prêt à répondre aux acteurs de la justice dans l’affaire du meurtre de Ndiaga Diouf, mais Barthélémy Dias tient à ce que les commanditaires de cette affaire soient associés au procès", écrit le journal. Barthélémy Dias "a nié avoir tué Ndiaga Diouf. Il a rappelé son rôle dans la victoire de Macky Sall et mouillé Baye Moussa Bâ dit Brô, à l’époque garde du corps de Me Wade", le prédécesseur de l’actuel président sénégalais, note le quotidien La Tribune. Le maire de Mermoz-Sacré-cœur "a rappelé à ses pairs parlementaires les +circonstances politiques+ dans lesquelles Ndiaga Diouf a été abattu.

Des circonstances qui, selon ses propres termes, sont restées +très judicaires et politiques+", écrit le billettiste du même journal. D’autres journaux, dont Le Témoin quotidien, relaient la "grande colère des pharmaciens" qui ont annoncé avoir décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre les gardes de nuit, suite à l’assassinat de deux employés à Ndioum, dans le nord du Sénégal. L’Ordre national des pharmaciens a par ailleurs "convié +tous les pharmaciens de Dakar avec leurs employés à un sit-in devant le ministère de la santé et de l’Action sociale le vendredi 11 novembre 2016 à 9 heures en blouses blanches+", rapporte ce journal.

"Si nous avons décidé de fermer, c’est parce qu’on en a ras-le-bol", a déclaré la présidente du Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal, Dr Khady Cissé, dans des propos rapportés par le quotidien Le Populaire, avant d’ajouter : "Nous savons qu’il y aura un impact, mais nous tenons à le faire". "Les pharmaciens explosent de colère" et menacent de "supprimer les tours de garde", renchérit La Tribune, suite à ce meurtre à Ndioum qui "défraie la chronique" et dont les auteurs demeurent "activement recherchés".

Pour le reste, décalage horaire oblige, les quotidiens n’ont pu annoncer la victoire de l’homme d’affaires Donald Trump à la présidentielle américaine, se contentant de relayer les informations sur l’attente des résultats et les tendances disponibles à l’heure du bouclage. "Clinton et Trump au coude-à-coude jusqu’au bout", affiche par exemple Le Populaire. "Indécision jusqu’au bout" (Témoin quotidien). "Euphorie et inquiétudes des Sénégalais de New York", souligne L’Observateur via sa manchette. "Même si la possible élection de Mme Clinton suscite +Hilaryté+ aux USA, écrit ce journal, les Sénégalo-Américains de New York, eux, comptent voter pour l’ex-secrétaire d’Etat américain. Nos compatriotes ne veulent surtout pas se +Trumper+". BK/ASB



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →