logo
 

Me Ciré Clédor Ly
« La justice est restée aveugle, sourde et étourdie »

12/12/2017

Après plus de 2 heures de face-à-face avec le Doyen des juges, en présence de ses avocats, le maire de Dakar, Khalifa Sall, a été placé sous mandat de dépôt hier, mardi 7 mars, tard dans la soirée. Il va passer sa première nuit en prison en même temps que le Directeur administratif et financier (Daf), Mbaye Touré, et le chef de la Division financière de la Ville, Yatma Diaw. L’ancien et le nouveau percepteur municipal, eux, sont placés sous contrôle judiciaire. Ils sont tous poursuivis pour détournement de deniers publics, escroquerie portant sur des deniers publics, associations de malfaiteurs et blanchiment de capitaux.
Porte-parole du pool des avocats du maire de Dakar, Me Ciré Clédor Ly dénonce le sort réservé à son client. « Conformément au complot qui a été ourdi, ils ont été tous placés sous mandat de dépôt sauf les inspecteurs du trésor qui étaient les percepteurs municipaux. Donc on constate encore une fois que la justice est restée aveugle, sourde et qu’à la limite, elle est étourdie parce qu’elle ne tient même pas compte des précédents », a-t-il regretté devant la presse à sa sortie du bureau du Doyen des juges.
Me Ly de poursuivre : « Inculper une haute autorité de cet Etat sous des motifs fallacieux de détournement des deniers publics, d’escroquerie sur des derniers publics alors qu’un précédent existe dans ce pays, qui a été traité par La Cour de justice ou en fait les fonds politique ne peuvent pas être justifiés et que personne n’a en fait le pouvoir d’en exercer un contrôle, c’est dire en réalité que c’est un plan qui a été mis en œuvre et qui a été exécuté. »

L’avocat estime que cette affaire est purement politique. Que son déclenchement vise à empêcher un opposant politique et des personnes qui l’entourent de briguer le suffrage des Sénégalais. Il dit : « La détention (de Khalifa Sall) participe de l’arbitraire, elle participe d’un abus. L’instrumentalisation de la justice choque tout le monde. On ne peut pas, dans un pays où on dit que c’est un Etat de droit, arrêter si facilement des personnes qui ont occupé les plus hautes fonctions dans ce pays, aujourd’hui les populations comptent sur lui. »

L’avocat de Khalifa Sall souligne son client ne sera pas le seul à subir les conséquences de cette affaire. « Ce qu’on lui a fait, défend-t-il, c’est contre toute cette population qu’il était censé aider, tous ces malades, tous ces invalides, tous ces impotents, tous ceux qui en fait bénéficiaient de l’aide la mairie. C’est une mesure prise contre toutes ces personnes. Il faudra que l’opinion retienne cela. On a fait plus de 2h de temps parce qu’il fallait que le juge entende la vérité. »



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →