logo
 

ARRETEE AVEC 3 KEPAS D’HEROÏNE :
La ‘’Drianké’’ Bintou Diaw (43ans), mère de 6 enfants, prend 3 mois ferme

24/05/2017

Décidément les Sénégalaises sont de plus en plus accrocs aux drogues dures. Une Drianké de plus d’une quarantaine d’années était aujourd’hui à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar. Bintou Diaw puisque c’est d’elle qu’il s’agit a été arrêtée avec trois képas d’héroïne.

Les faits en question se sont déroulés il y a quelques jours au niveau du très populeux quartier de Grand-Dakar. Les policiers qui ont été informés par des habitants du quartier qu’un de leurs voisins, une grande dame la quarantaine environ, s’adonnait à des activités suspectes. En effet, les nombreuses va et vient de jeunes hommes dans la maison d’une femme d’âge avancé avait intrigué les voisins. Ils décident alors d’en savoir plus avant d’aller la dénoncer chez les flics.
Mis au courant, les policiers rendent visite à la Drianké. Une descente qui leur a permis de comprendre que les doutes des habitants du quartier étaient fondés. En effet, l’incursion surprise chez la dame dealer par les policiers, permettra à ceux-ci de mettre la main sur trois képas d’héroïne. Une découverte réalisée par les flics après une fouille généralisée de la maison de Bintou Diaw.

Interpellée et transférée au commissariat de police de Grand-Dakar, la dame aurait avoué sa faute allant jusqu’à balancer son fournisseur selon le procès-verbal d’enquête. Mais présentée aux juges du tribunal des flagrants délits de Dakar, la « Drianké » a donné une autre version des faits. Selon elle, la saisie de la drogue à l’intérieur de son appartement à bel et bien eu lieu mais, soutient-elle, cette drogue n’est pas à elle. Mieux, elle dit ne pas connaitre le propriétaire du produit prohibé.

« Quand les policiers sont venus, j’étais dans ma chambre. J’ai été réveillée par les bruits de leur fouille. Quand je suis sortie, ils m’ont expliqué qu’ils cherchaient quelque chose. Quelques instants après, ils ont sorti un sachet contenant des boules d’héroïne. Ensuite ils m’ont demandé d’expliquer ce que ce sachet faisait dans mon appartement. Je leur ai dit que je n’y comprenais rien, que ma maison est fréquentée par beaucoup de personnes. C’est dans ces circonstances qu’ils m’ont demandé de les accompagner au commissariat », a expliqué la prévenue.

Une défense qui ne persuade point le ministère public Cheikh Faye substitut du procureur qui, après avoir souligné l’aspect récidiviste de la prévenue, a demandé au tribunal de déclarer la dame coupable des chefs d’accusation de cession de drogue dure inscrite sur le tableau numéro 1 et de la condamner à une peine de trois ans ferme. Le tribunal, lors de son délibéré, a disqualifie les faits d,offre et cession en détention et usage de drogue avant de condamner la mère de famille, maman de six enfants à trois mois de prison ferme.

Ngonesaliou Diop ledakarois.net



Cinq saisons sans Liga, à l’échelle du grand Real, c’est une éternité, une anomalie, une (...)

Lire l'article →

Le ratio est faible : moins de 14%. À un peu plus de 2 mois des élections législatives, (...)

Lire l'article →

C’est la grosse affaire en ce moment à la rue 13X8 de la Médina. Un homme présenté comme (...)

Lire l'article →

Le président américain Donald Trump s’est déclaré dimanche porteur d’un message "d’amitié, (...)

Lire l'article →

Le panafricaniste de renom, Kemi Seba, président de l’Urgences panafricanistes, présent (...)

Lire l'article →

L’analyse des 50 cas de décès maternels enregistrés à l’Hôpital régional de Kaffrine en (...)

Lire l'article →

Le Sommet islamo-arabo-américain se tient présentement à Riyad, la capitale du royaume (...)

Lire l'article →

Chassez le naturel et il revient au galop ! A Diourbel, les camarades de parti du (...)

Lire l'article →

Seydou Guèye, porte-parole du gouvernement et de l’Alliance pour la République (Apr), (...)

Lire l'article →

Le sommet arabo-islamique et américain s’ouvre ce dimanche à Riyad, capitale de l’Arabie (...)

Lire l'article →