logo
 

Traque des biens mal acquis
La Crei lâche Baldé

26/07/2017

Abdoulaye Baldé est libre. Mis sous contrôle judiciaire dans le cadre de la traque des biens mal acquis, le maire de Ziguinchor est désormais libre de tout mouvement. La Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) a levé sa mise sous contrôle judiciaire, informe Exclusif.net repris par l’Observateur.

Les avocats de l’ancien Directeur exécutif de l’Agence nationale pour l’organisation de la conférence islamique (Anoci) recevront aujourd’hui le document officiel de confirmation de la décision. Sauf retournement de situation, les poursuites contre Abdoulaye Baldé prendront bientôt fin. Un non lieu total de la Crei pour Baldé n’est pas à exclure.
Le maire de Ziguinchor était tenu de se présenter tous les lundis au procureur de la Crei et de déclarer sa position partout où il se trouve dans le territoire national.



A l’instant même trois manifestants viennent d’être arrêtés par la police à la place de (...)

Lire l'article →

Selon les dernières informations de Dakaractu, le cortège de Me Abdoulaye Wade, après (...)

Lire l'article →

L’information sur la présence de l’ancienne Première dame gambienne, Zeinab Soumah (...)

Lire l'article →

Le chef de l’Etat, Macky Sall, veut que les citoyens qui n’ont pas pu retirer leurs (...)

Lire l'article →

Les membres de la coalition Mànkoo Taxawu Senegaal ont rencontré ce mardi les (...)

Lire l'article →

Ca commence à chauffer à la Place de l’indépendance. Les policiers ont commencé à larguer (...)

Lire l'article →

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, depuis sa cellule, a apporté la réplique à ses (...)

Lire l'article →

Dans un entretien avec le quotidien spécialisé en lutte Sunu Lamb, le promoteur Aziz (...)

Lire l'article →

La carte d’identité nationale biométrique ou rien. Abdoulaye Wade ne veut rien savoir de (...)

Lire l'article →

C’est l’adjoint du président du jury « 1091 » du centre de l’établissement Immaculée (...)

Lire l'article →

Les mourides célèbrent le 12 prochain le Magal de Darou Salam, qui marque le retour au (...)

Lire l'article →