logo
 

ONU
La Côte d’Ivoire fière d’être élue au Conseil de sécurité "26 ans après"

11/12/2017

Le président ivoirien Alassane Ouattara a accueilli "avec fierté" l’élection de son pays vendredi comme membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, estimant qu’il s’agit d’une "nouvelle étape dans notre politique de repositionnement diplomatique".
"C’est avec fierté et satisfaction que j’accueille la brillante élection de notre pays en qualité de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies, vingt-six ans après son dernier mandat au sein de cette importante Organisation mondiale", dit M. Ouattara dans un communiqué diffusé vendredi par la présidence ivoirienne.
"L’entrée de la Côte d’Ivoire au Conseil de sécurité des Nations Unies marque une nouvelle étape dans notre politique de repositionnement diplomatique. Elle reflète également la confiance de la communauté internationale", assure-t-il.
La Côte d’Ivoire a vécu entre 2002 et 2011 une décennie de crise politico-militaire qui a conduit à son absence sur la scène internationale et une longue présence de Casques bleus sur son sol.
Le président Ouattara tente depuis son accession au pouvoir, après sa première élection en 2010 et sa réélection en 2015, de replacer son pays sur la carte diplomatique, fort d’une croissance et d’un rayonnement économiques retrouvés.
"La Côte d’Ivoire remplira sa mission, dans le respect de nos valeurs de paix, de dialogue et de tolérance (...) mon pays partagera avec la communauté internationale, les leçons et l’expérience tirées de sa longue collaboration avec l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI)", conclut-il.
La Côte d’Ivoire occupera l’un des deux sièges réservés à l’Afrique au sein de l’organe exécutif des Nations unies.
L’autre est revenu à la Guinée équatoriale, élue pour la première fois et qui est dirigée depuis près de 40 ans par Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. L’élection de la Guinée équatoriale a notamment suscité des inquiétudes de l’association de défense des droits de l’homme Human Rights Watch.
Les autres pays élus sont le Koweït, les Pays-Bas, le Pérou et la Pologne.
Le Conseil de sécurité comprend 10 membres non permanents qui sont élus pour deux ans et cinq membres permanents : le Royaume-uni, la Chine, la France, la Russie et les Etats-Unis.
Les pays élus entameront leur mandat le 1er janvier.
A cette élection, la Guinée équatoriale et la Côte d’Ivoire ont remporté 185 voix, les Pays-Bas 184, le Koweït 188, la Pologne 190 et le Pérou 186.
Les six nouveaux membres du Conseil remplacent l’Italie, le Japon, l’Egypte, le Sénégal, l’Ukraine et l’Uruguay.

Auteur : AFP



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →