logo
 

Sénégal
La cinglante réplique du Colonel Moumar Gueye à Marine Le Pen « où donc était ton père pendant la guerre » ?

10/12/2016

L’écrivain sénégalais Moumar Gueye Rechercher Moumar Gueye s’en prend à la Présidente du Front National français, Marine Le Pen. Dans une contribution envoyée à KOACI, l’auteur de la « Malédiction de Raabi » s’est indigné du discourt de la fille de Jean Marine Le Pen à l’endroit des africains.

« Je fais partie des Sénégalais qui entrent toujours dans une légitime colère quand un quelconque citoyen du Monde insulte mes compatriotes ou manque de respect à ce pays que nous aimons tous avec fureur et qui s’appelle le SÉNÉGAL !

Quand j’ai entendu et lu la récente déclaration de Marine Le Pen du Front national et par laquelle elle dit ceci : « Je pense que ce n’est pas du tout le rôle de la région de payer des moustiquaires aux détenus au Sénégal dans le cadre de la lutte contre le paludisme », j’ai été envahi par une grande colère, car cette dame est coutumière d’injures, de mépris et de stigmatisations envers les Africains !

Ces propos injurieux et irrespectueux de la part de cette dirigeante dont le parti politique s’est toujours singularisé dans la violence verbale, l’intolérance et les propos racistes et ingrats, m’a poussé prendre ma plume pour convoquer l’histoire des relations entre la France et le Sénégal !

Je pense que nul ne peut accuser le Sénégal et les Sénégalais d’être des anti-français. C’est d’ailleurs pourquoi, le Général de Gaulle en visite à Saint-Louis du Sénégal le 12 décembre 1959, déclarait avec juste raison sur la place Faidherbe : « Hors de France, il n’y a pas une ville ou un Français se sente mieux chez lui que Saint-Louis ». Ainsi, nul ne peut douter de la solidarité dont a toujours fait preuve le Peuple sénégalais à l’endroit de la France en toutes circonstances. Nul ne peut reprocher à un Saint-Louisien né avant les indépendances, de ne pas aimer la France et les Français avec qui nous partagions les salles de classe, les aires de jeu et les équipes de football au Stade Wiltord et au Camp Nord.

Toutefois, en dépit de ces relations amicales historiques, notre pays a toujours refusé que son honneur et sa dignité soient bafoués par des Français de la dernière heure, quelle que soit leur rang ou leur dignité ! En effet, le Sénégalais authentique on le tue, mais on ne le déshonore pas !

Je voudrais dire à Marine Le Pen et à son père Jean Marie qu’en 1802 déjà et en pleine période de puissance coloniale, des Sénégalais de Saint-Louis attachés au sens de l’honneur et de la dignité ont arraché de son lit, le Gouverneur Lasserre. Ils l’ont trainé sans vêtement dans les rues de la ville et l’ont embarqué manu militari dans une goélette qui le transporta à Gorée. Le Gouverneur Lasserre, arrogant et irrespectueux, avait tendance à prendre les Saint-Louisiens pour des canards sauvages ! Hé bien ! Son haut rang de Gouverneur colonisateur ne l’avait pas sauvé de la furie des citoyens de la ville, car le Sénégalais authentique, on le tue, mais on ne le déshonore pas !

L’histoire entre la France et le Sénégal m’a appris que la France a toujours été un pays sans ressources naturelles significatives. Le sous-sol français recèle très peu de matières premières minérales. Le bassin houiller du Nord, longtemps le plus important gisement en France, a cessé toute activité en 1991. Ainsi, la France qui se vante aujourd’hui par la bouche de Marine Le Pen, s’est toujours enrichie sur les immenses ressources naturelles de ses colonies, comme le Sénégal. Elle a exploité sans répit nos minerais, nos forêts, notre faune, notre agriculture de rente et nos ressources humaines et ceci pendant plus de trois siècles ?! Où donc étaient les ancêtres de Marine Le Pen en ce temps-là ?

Et comme si tout cela ne suffisait pas, à l’heure où se tiennent en France les assises de la Cop 21, les gaz polluants et à effet de serre dont les pays industrialisés comme la France sont les principaux pourvoyeurs, continuent de nous empoisonner et de provoquer un dramatique réchauffement de la planète. Ces bouleversements climatiques se sont traduits dans les pays du Sud par des sécheresses impitoyables, des ouragans, des inondations et des épidémies de toutes sortes !

À toutes ces calamités dont les causes sont essentiellement imputables à des pays industrialisés comme la France, s’ajoute la violence verbale d’individus comme Marine Le Pen, spécialiste de l’injure et de la calomnie, à chaque fois qu’elle a envie de dégueuler son venin sur d’autres peuples !

Je voudrais demander à Marine Le Pen où donc était son père et ses ancêtres, quand l’intégrité territoriale de la France avait été violée et sa souveraineté nationale confisquée par les forces de l’Allemagne nazie. Marine Le Pen est-elle si ignorante et amnésique pour oublier que ce sont bien les braves tirailleurs sénégalais ressortissants des pays africains en général, du Sénégal en particulier, vêtus de toile, de bandelettes, de chéchia et de brodequins, qui bravaient le froid et les vents glaciaux du Nord, pour faire face aux troupes de l’Allemagne pour défendre son pays la France ?

Marine Le Pen est-elle si primitive et inculte pour ignorer que c’est bien cette « Force noire », ces Africains dont les descendants sont aujourd’hui rejetés et humiliés par elle et ses semblables, qui ont toujours défendu la bannière tricolore. Les tirailleurs étaient au nombre 200 000 éléments. Ils ont défendu au prix de leur vie, la France de 1857 à 1960 ?

Certes, nous savons que les forces françaises ont récemment prêté main-forte au Mali, à la Côte d’Ivoire et à la République Centre Africaine, mais cette insulteuse professionnelle qu’est Marine Le Pen ne devrait pas ignorer que c’est par le sacrifice de plus de 30 000 Africains qui ont trouvé la mort sur les champs de bataille, que la France est redevenue une nation de Liberté, d’Égalité et de Fraternité ? C’est grâce à ces Africains que la France est sortie de la servitude pour devenir une nation fière, le front haut, et l’allure martiale, chantant à gorge déployée la Marseillaise dans les rues de Paris, de Marseille et de Bordeaux !

S’il m’était permis de donner des conseils à certains dirigeants français, je leur aurais recommandé de respecter un peu plus les peuples africains ! En effet, la France doit tout à l’Afrique ! La France devrait respecter un peu plus les croyances et les convictions des autres peuples de la Terre ! Que la France respecte un peu plus les Cultures et les Traditions des autres nations libres et souveraines comme elle. C’est la seule condition pour que nos amis français se sentent à l’aise et en sécurité dans tous les pays du Monde !

Les citoyens français, tout comme les Sénégalais d’ailleurs, sont présents partout dans le Monde ! C’est la raison pour laquelle, ils devraient être partout des ambassadeurs de la paix et de la fraternité entre les peuples. Par ailleurs, la France devrait comprendre qu’un peuple insulté, humilié ou marginalisé est toujours susceptible de générer des actes de violence regrettables, imprévisibles et incontrôlables, dont les malheureuses victimes ne seront pas ceux qui sont à l’origine du mal, comme Marine Le Pen, mais malheureusement, seuls d’innocents citoyens, sans distinction de race de religion ou de nationalité qui seront victimes d’actes cruels, aveugles, sanguinaires et barbares, condamnables à tout point de vue. Hélas !

En guise de vengeance ou de représailles, ce sont des innocents qui vont payer la facture des propos haineux et irresponsables. Ils seront toujours enlevés, pris en otage, torturés ou massacrés par des désespérés, des fanatiques ou des faux dévots de l’Islam. Alors, il sera difficile d’arrêter ces violentes vagues de vengeance qui sèment la terreur et le désarroi à travers le Monde » : Moumar GUEYE, Ecrivain.

PS : Le titre et le chapeau sont de la rédaction

Sidy Djimby Ndao, Dakar



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →