logo
 

Gestion des déchets
L’UCG veut mettre en place un mécanisme de contrôle citoyen

24/01/2017

Après que le transfert de la gestion des déchets urbain ait été transféré de l’Entente Cadak Car à l’Unité de coordination et de gestion (UCG) l’heure est de faire face aux urgences.
Selon Ibrahima Diagne, patron de l’unité de coordination de gestion des déchets (Ucg) d’annoncer en point de presse hier, que ce qu’il faut est un programme de propreté urbain. « Il faut arriver à intégrer la gestion des déchets à l’occupation du domaine public » dira-t-il.
Le dispositif de collecte devrait être revu a dit M. Diagne. « Il y a des ajustements à apporter dans le fonctionnement. Parce que nous avons voulu une responsabilisation territoriale. Que chaque prestataire soit responsabilisé autour d’un territoire circoncis. On a voulu aussi encadrer un certain nombre d’activités. On a mis en place un guide d’intervention à l’intention du personnel. Ce sera un manuel de procédure qui va définir nos relations avec les prestataires ».
Sur le plan du travail dira-t-il, dans chaque commune, il y a un seul concessionnaire. « Et nous avons déterminé les modes opératoires et on a exigé aux concessionnaires de désigner un représentant qui prendra part aux réunions de travaux. Et on leur a demandé de nous faire part de l’ensemble de leurs moyens logistiques pour voir s’ils sont à la hauteur du travail qu’on leur a confié ».
Un traitement de choc des grandes artères sera fait dira Ibrahima Diagne. « Dakar est la porte d’entrée du Sénégal. Il faut qu’on ait une bonne appréciation des grandes artères ».
« On va revoir le fondement de la gestion des déchets. Ce qu’on veut, ce n’est pas que l’UCG vienne nettoyer, mais qu’on mobilise les acteurs de quartier en rapport avec les collectivités locales pour nettoyer les grandes artères » fera-t-il savoir.
Mieux souhaite le Coordinateur de l’UCG, le souhait est d’arriver à un mécanisme de contrôle citoyen et une meilleure professionnalisation du système de gestion des déchets. « Nous allons organiser une plateforme la plus large possible avec l’implication des élus locaux et les acteurs du système de gestion des déchets. On propose un cadre de travail qui prend en charge tous les acteurs. Je pense que ces innovations pourront permettre d’améliorer la gestion des ordures » conclura t-il.

DAKARACTU



03/01/2017

Chrono J-12

Au rythme où vont les choses en Gambie, les Etats-Unis craignent le chaos. En effet, (...)

Lire l'article →

Préserver le droit à l’éducation des 4 mille élèves gambiens refugiés dans la région du (...)

Lire l'article →

Le secteur privé sénégalais ne rayonne pas. Il est composé à 90% de PME, qui ne (...)

Lire l'article →

Une partie du personnel du défunt journal Le Populaire a déposé une plainte contre Bara (...)

Lire l'article →

Quatre personnes étaient présentes, ce lundi 16 janvier 2017, sur les lieux de (...)

Lire l'article →

Le célèbre homme d’affaire nigérien, Ali Dangote, va lancer, à Lagos, d’une usine de (...)

Lire l'article →

Le Sénégal et la Mauritanie produiront du gaz en 2021 à partir d’un gisement qui se situe (...)

Lire l'article →

Les circonstances de la libération de Karim Wade intriguent ses proches et membres du (...)

Lire l'article →

Depuis dimanche dernier, le drapeau de la Guinée flotte sur le village de Diaka, près (...)

Lire l'article →

i le Sénégal a battu (2-0) la Tunisie, ce dimanche, c’est grâce à deux buts de Sadio Mané (...)

Lire l'article →

Face aux médiateurs de la Cedeao, Yahya Jammeh a déliré pendant deux heures de temps (...)

Lire l'article →

Adama Barrow est en deuil. Il vient de perdre son garçon de 8 ans. L’information, qui (...)

Lire l'article →