logo
 

Gestion des déchets
L’UCG veut mettre en place un mécanisme de contrôle citoyen

11/12/2016

Après que le transfert de la gestion des déchets urbain ait été transféré de l’Entente Cadak Car à l’Unité de coordination et de gestion (UCG) l’heure est de faire face aux urgences.
Selon Ibrahima Diagne, patron de l’unité de coordination de gestion des déchets (Ucg) d’annoncer en point de presse hier, que ce qu’il faut est un programme de propreté urbain. « Il faut arriver à intégrer la gestion des déchets à l’occupation du domaine public » dira-t-il.
Le dispositif de collecte devrait être revu a dit M. Diagne. « Il y a des ajustements à apporter dans le fonctionnement. Parce que nous avons voulu une responsabilisation territoriale. Que chaque prestataire soit responsabilisé autour d’un territoire circoncis. On a voulu aussi encadrer un certain nombre d’activités. On a mis en place un guide d’intervention à l’intention du personnel. Ce sera un manuel de procédure qui va définir nos relations avec les prestataires ».
Sur le plan du travail dira-t-il, dans chaque commune, il y a un seul concessionnaire. « Et nous avons déterminé les modes opératoires et on a exigé aux concessionnaires de désigner un représentant qui prendra part aux réunions de travaux. Et on leur a demandé de nous faire part de l’ensemble de leurs moyens logistiques pour voir s’ils sont à la hauteur du travail qu’on leur a confié ».
Un traitement de choc des grandes artères sera fait dira Ibrahima Diagne. « Dakar est la porte d’entrée du Sénégal. Il faut qu’on ait une bonne appréciation des grandes artères ».
« On va revoir le fondement de la gestion des déchets. Ce qu’on veut, ce n’est pas que l’UCG vienne nettoyer, mais qu’on mobilise les acteurs de quartier en rapport avec les collectivités locales pour nettoyer les grandes artères » fera-t-il savoir.
Mieux souhaite le Coordinateur de l’UCG, le souhait est d’arriver à un mécanisme de contrôle citoyen et une meilleure professionnalisation du système de gestion des déchets. « Nous allons organiser une plateforme la plus large possible avec l’implication des élus locaux et les acteurs du système de gestion des déchets. On propose un cadre de travail qui prend en charge tous les acteurs. Je pense que ces innovations pourront permettre d’améliorer la gestion des ordures » conclura t-il.

DAKARACTU



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →