logo
 

Double nationalité
L’opposition rejette la proposition de loi

11/12/2017

Karim Wade et Abdoul Mbaye peuvent compter sur le soutien des députés. D’abord de l’opposition ensuite de certains de la mouvance présidentielle, qui sont contre la proposition de loi sur la double nationalité, que « le pouvoir veut ajouter pour limiter les candidatures à la prochaine présidentielle ».

En effet, dans le cadre des discussions entre le pouvoir et l’opposition sur le fichier électoral, un point est venu s’ajouter à ceux qui sont déjà sur la table : le rajout d’un alinéa sur l’article 114 du code électoral. Et selon lequel, le candidat à la présidentielle qui a une double nationalité renonce à sa nationalité 5 ans avant le jour de la présidentielle. Une disposition que l’opposition balaie d’un revers de la main.

« Étant entendu que c’est une nouvelle proposition, nous, au niveau du pôle de l’opposition, nous l’avons tout simplement rejeté parce qu’il ne faisait pas partie des points de discussion », soutient le député Sagar Diouf Traoré, membre du groupe de l’opposition dans le cadre de la revue du code électoral.

Venue assister à la conférence de presse du Front patriotique pour la défense de la République, la députée Aj/Pads (de Mamadou Diop Decroix) confie : « Dans l’article L28 du code électoral, on parle de cette question de nationalité étrangère. Donc l’un dans l’autre, en faisant une combinaison de ces deux articles, le pôle de la majorité souhaitait qu’un alinéa soit introduit pour en fait éliminer une nationalité avant la date du scrutin. Ça a fait un débat au niveau de la majorité, certains ne sont pas d’accord sur cette proposition », indique-t-elle.

Avant d’ajouter, que « le pôle de la majorité voulait que la commission examine un point relatif à l’article 114 dont un des alinéas parle de la nationalité du candidat à la présidentielle. Le point qu’ils voulaient qu’on ajoute à cet article (est) que le candidat à la présidentielle qui a une double nationalité renonce à sa nationalité 5 ans avant le jour de la présidentielle ».

Il faut noter qu’au sein même du pouvoir, il y a divergence sur cette question. De ce fait l’opposition qui a deux candidats potentiels qui sont visés, Karim Wade et Abdoul Mbaye, rejette cette proposition qui selon elle, est destinée à combattre ses composantes.



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →