logo
 

Double nationalité
L’opposition rejette la proposition de loi

23/05/2017

Karim Wade et Abdoul Mbaye peuvent compter sur le soutien des députés. D’abord de l’opposition ensuite de certains de la mouvance présidentielle, qui sont contre la proposition de loi sur la double nationalité, que « le pouvoir veut ajouter pour limiter les candidatures à la prochaine présidentielle ».

En effet, dans le cadre des discussions entre le pouvoir et l’opposition sur le fichier électoral, un point est venu s’ajouter à ceux qui sont déjà sur la table : le rajout d’un alinéa sur l’article 114 du code électoral. Et selon lequel, le candidat à la présidentielle qui a une double nationalité renonce à sa nationalité 5 ans avant le jour de la présidentielle. Une disposition que l’opposition balaie d’un revers de la main.

« Étant entendu que c’est une nouvelle proposition, nous, au niveau du pôle de l’opposition, nous l’avons tout simplement rejeté parce qu’il ne faisait pas partie des points de discussion », soutient le député Sagar Diouf Traoré, membre du groupe de l’opposition dans le cadre de la revue du code électoral.

Venue assister à la conférence de presse du Front patriotique pour la défense de la République, la députée Aj/Pads (de Mamadou Diop Decroix) confie : « Dans l’article L28 du code électoral, on parle de cette question de nationalité étrangère. Donc l’un dans l’autre, en faisant une combinaison de ces deux articles, le pôle de la majorité souhaitait qu’un alinéa soit introduit pour en fait éliminer une nationalité avant la date du scrutin. Ça a fait un débat au niveau de la majorité, certains ne sont pas d’accord sur cette proposition », indique-t-elle.

Avant d’ajouter, que « le pôle de la majorité voulait que la commission examine un point relatif à l’article 114 dont un des alinéas parle de la nationalité du candidat à la présidentielle. Le point qu’ils voulaient qu’on ajoute à cet article (est) que le candidat à la présidentielle qui a une double nationalité renonce à sa nationalité 5 ans avant le jour de la présidentielle ».

Il faut noter qu’au sein même du pouvoir, il y a divergence sur cette question. De ce fait l’opposition qui a deux candidats potentiels qui sont visés, Karim Wade et Abdoul Mbaye, rejette cette proposition qui selon elle, est destinée à combattre ses composantes.



La régulation de la température corporelle serait liée à l’activité des mitochondries, des (...)

Lire l'article →

L’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo a été élu vice-président de l’Internationale (...)

Lire l'article →

Les garde-côtes libyens ont annoncé le sauvetage, au cours des trois derniers jours (...)

Lire l'article →

Mme le ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Mariama Sarr, a offert 22 (...)

Lire l'article →

Me Aïssata Tall Sall a fait part de ses ambitions pour le Sénégal. En marge du lancement (...)

Lire l'article →

Vingt-quatre heures après le rassemblement de l’opposition sur le boulevard du Général (...)

Lire l'article →

Idrissa Seck, vient d’être élu vice-président de l’Internationale libérale. Il a été (...)

Lire l'article →

A moins de deux moins des Législatives Y’ en a marre agace le pouvoir . Contrairement (...)

Lire l'article →

Le premier voyage de Donald Trump à l’étranger a débuté samedi par un accueil chaleureux (...)

Lire l'article →

La Tunisie et le Sénégal se sont récemment dotés d’équipes ministérielles dédiées au (...)

Lire l'article →

Le Sénégal a émis, mardi 16 mai, 1,1 milliard de dollars d’obligations souveraines (...)

Lire l'article →

Air Liquide a inauguré, lundi 15 mai à Thiès, au Sénégal, la première Maison Oxygène, lieu (...)

Lire l'article →