logo
 

Double nationalité
L’opposition rejette la proposition de loi

16/01/2017

Karim Wade et Abdoul Mbaye peuvent compter sur le soutien des députés. D’abord de l’opposition ensuite de certains de la mouvance présidentielle, qui sont contre la proposition de loi sur la double nationalité, que « le pouvoir veut ajouter pour limiter les candidatures à la prochaine présidentielle ».

En effet, dans le cadre des discussions entre le pouvoir et l’opposition sur le fichier électoral, un point est venu s’ajouter à ceux qui sont déjà sur la table : le rajout d’un alinéa sur l’article 114 du code électoral. Et selon lequel, le candidat à la présidentielle qui a une double nationalité renonce à sa nationalité 5 ans avant le jour de la présidentielle. Une disposition que l’opposition balaie d’un revers de la main.

« Étant entendu que c’est une nouvelle proposition, nous, au niveau du pôle de l’opposition, nous l’avons tout simplement rejeté parce qu’il ne faisait pas partie des points de discussion », soutient le député Sagar Diouf Traoré, membre du groupe de l’opposition dans le cadre de la revue du code électoral.

Venue assister à la conférence de presse du Front patriotique pour la défense de la République, la députée Aj/Pads (de Mamadou Diop Decroix) confie : « Dans l’article L28 du code électoral, on parle de cette question de nationalité étrangère. Donc l’un dans l’autre, en faisant une combinaison de ces deux articles, le pôle de la majorité souhaitait qu’un alinéa soit introduit pour en fait éliminer une nationalité avant la date du scrutin. Ça a fait un débat au niveau de la majorité, certains ne sont pas d’accord sur cette proposition », indique-t-elle.

Avant d’ajouter, que « le pôle de la majorité voulait que la commission examine un point relatif à l’article 114 dont un des alinéas parle de la nationalité du candidat à la présidentielle. Le point qu’ils voulaient qu’on ajoute à cet article (est) que le candidat à la présidentielle qui a une double nationalité renonce à sa nationalité 5 ans avant le jour de la présidentielle ».

Il faut noter qu’au sein même du pouvoir, il y a divergence sur cette question. De ce fait l’opposition qui a deux candidats potentiels qui sont visés, Karim Wade et Abdoul Mbaye, rejette cette proposition qui selon elle, est destinée à combattre ses composantes.



03/01/2017

Chrono J-12

Avant de s’envoler pour Brazzaville hier, jeudi 5 janvier, sur la route de Gabon-2017, (...)

Lire l'article →

Yaya Jammeh avait promis de faire face à toute offensive militaire de la Cedeao. Il (...)

Lire l'article →

Aminata Touré a vite réagi pour démentir l’information de “Nouvel Horizon”. L’hebdomadaire (...)

Lire l'article →

Pour combler les pertes liées au plafonnement des tarifs, l’État du Sénégal renflouait (...)

Lire l'article →

Le régime de Recep Tayyip Erdogan, le président de la Turquie, semble déterminé à (...)

Lire l'article →

Depuis que la conduite du projet été affectée à la mairie de Dakar, au détriment du (...)

Lire l'article →

Ancien directeur de la Caisse centrale au ministère de la Santé et de l’Action sociale, (...)

Lire l'article →

Il était dans le viseur de l’ancien Procureur spécial de la Crei, Alioune Ndao ; le (...)

Lire l'article →

Le chef de l’État n’a pas aimé, et il l’a fait savoir. Sans détour. « Vous êtes membres du (...)

Lire l'article →

« Nous avons mis en place une commission pour gérer les intérêts de Saint-Louis dans les (...)

Lire l'article →

Le président de la Gambie, Yahya Jammeh, a rappelé le 27 décembre son ambassadeur à (...)

Lire l'article →

La Caf désigne ce jeudi le Ballon d’or africain 2016. Le trophée ira au Sénégalais Sadio (...)

Lire l'article →