logo
 

Double nationalité
L’opposition rejette la proposition de loi

11/12/2016

Karim Wade et Abdoul Mbaye peuvent compter sur le soutien des députés. D’abord de l’opposition ensuite de certains de la mouvance présidentielle, qui sont contre la proposition de loi sur la double nationalité, que « le pouvoir veut ajouter pour limiter les candidatures à la prochaine présidentielle ».

En effet, dans le cadre des discussions entre le pouvoir et l’opposition sur le fichier électoral, un point est venu s’ajouter à ceux qui sont déjà sur la table : le rajout d’un alinéa sur l’article 114 du code électoral. Et selon lequel, le candidat à la présidentielle qui a une double nationalité renonce à sa nationalité 5 ans avant le jour de la présidentielle. Une disposition que l’opposition balaie d’un revers de la main.

« Étant entendu que c’est une nouvelle proposition, nous, au niveau du pôle de l’opposition, nous l’avons tout simplement rejeté parce qu’il ne faisait pas partie des points de discussion », soutient le député Sagar Diouf Traoré, membre du groupe de l’opposition dans le cadre de la revue du code électoral.

Venue assister à la conférence de presse du Front patriotique pour la défense de la République, la députée Aj/Pads (de Mamadou Diop Decroix) confie : « Dans l’article L28 du code électoral, on parle de cette question de nationalité étrangère. Donc l’un dans l’autre, en faisant une combinaison de ces deux articles, le pôle de la majorité souhaitait qu’un alinéa soit introduit pour en fait éliminer une nationalité avant la date du scrutin. Ça a fait un débat au niveau de la majorité, certains ne sont pas d’accord sur cette proposition », indique-t-elle.

Avant d’ajouter, que « le pôle de la majorité voulait que la commission examine un point relatif à l’article 114 dont un des alinéas parle de la nationalité du candidat à la présidentielle. Le point qu’ils voulaient qu’on ajoute à cet article (est) que le candidat à la présidentielle qui a une double nationalité renonce à sa nationalité 5 ans avant le jour de la présidentielle ».

Il faut noter qu’au sein même du pouvoir, il y a divergence sur cette question. De ce fait l’opposition qui a deux candidats potentiels qui sont visés, Karim Wade et Abdoul Mbaye, rejette cette proposition qui selon elle, est destinée à combattre ses composantes.



Modou Guèye n’oubliera pas de sitôt. Passé le bonheur de la naissance de son premier (...)

Lire l'article →

La pêche a contribué en 2015 pour 20, 8 pour cent à l’équilibre de la balance commerciale (...)

Lire l'article →

Le gouvernement a décidé de freiner la prolifération des essenceries dans la capitale. (...)

Lire l'article →

La forte affluence au niveau des commissions mises en place pour l’obtention de la (...)

Lire l'article →

Le footballeur professionnel, Cherif Ousmane Sarr, réclame 444 millions au marabout (...)

Lire l'article →

Le président Macky Sall a magnifié lundi à Yaoundé l’excellence des relations entre le (...)

Lire l'article →

L’absence de magasins de stockage et de camions frigorifiques fait perdre au secteur (...)

Lire l'article →

La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →