logo
 

SURPATION DE FONCTION :
L’étudiant de la Fac de droit se fait passer pour un avocat afin d’assister son frère

04/12/2016

Décidément il y a des étudiants qui dansent plus vite que la musique. Mouhamadou Habib Gueye, étudiant de la Faculté de Sciences juridiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a été attrait à la barre du tribunal de Dakar. L’apprenant s’est présenté comme avocat pour assister son frère qui était convoqué au commissariat de police de Golf Sud.

Mouhamadou Habib Gueye pourrait bien se retrouver de l’autre côté de la barre dans quelques années. Mais cet étudiant à la Faculté de Sciences juridiques a décidé d’y aller un peu trop vite.

Tout est parti d’une convocation servie à son grand frère Mouhamadou Moustapha Guèye, décrit comme un déficient mental, pour le délit d’escroquerie. Conscient que son frangin ne saurait se défendre devant les policiers, Habib a décidé de l’accompagner. Mais l’étudiant change ses plans au dernier moment. En effet arrivé au commissariat, il se présente comme l’avocat du sieur Mouhamadou Moustapha Guèye (son frère) et demande ainsi à assister son « client » lors de l’interrogatoire. Les flics acceptent ainsi de le laisser assister à l’interrogatoire, mais quand le commissaire de police décida de déférer Mouhamadou Moustapha Guèye, le frère et faux-avocat prend la parole pour dire au commissaire qu’il n’avait point le droit d’envoyer son « client » en prison sans même les entendre.

Ce qui a eu le don de mettre le chef de poste dans tous ses états. Il demande ainsi à l’étudiant de prouver son statut d’avocat. Et comme l’étudiant en troisième année de droit était dans l’impossibilité de démontrer qu’il porte la robe noire, le commissaire décide de le déférer pour les chefs d’accusation d’usurpation de fonction et d’outrage à agent.

Présenté aujourd’hui aux juges du tribunal des flagrants délits de Dakar, l’étudiant a reconnu avoir assisté à l’interrogatoire de son grand frère mais nie s’être présenté comme avocat. « C’est vrai que j’ai pris part à l’interrogatoire de mon frère, mais c’est parce qu’il est malade et incapable de se défendre. Je n’ai fait que mon devoir de frère. Mais je ne me suis jamais fait passer pour un avocat », a plaidé l’étudiant.

Dans sa réquisition le procureur qui a tancé le jeune étudiant qui selon lui affaibli l’autorité, a fini par requérir une peine d’emprisonnement de deux mois ferme. Finalement il ne sera condamné qu’à dix jours de prison ferme.

Ngonesaliou Diop ledakarois.net



La Fédération nationale des cadres libéraux, après avoir réaffirmé hier sa confiance en (...)

Lire l'article →

Le prix au producteur du kilogramme d’arachide va connaître une hausse de 10 F CFA, en (...)

Lire l'article →

Avant de passer devant le juge, le 1er décembre prochain, pour répondre de l’accusation (...)

Lire l'article →

Le maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, estime que la police et la gendarmerie (...)

Lire l'article →

Un conseiller municipal impliqué dans une affaire de braquage ? Aussi surprenant que (...)

Lire l'article →

Le député Moustapha Cissé Lô recommande une commission d’enquête parlementaire « pour (...)

Lire l'article →

La Tunisie, candidate à l’organisation du prochain sommet de la Francophonie en 2018, (...)

Lire l'article →

Les éleveurs du Sénégal avaient pris l’engagement de payer la caution de Macky Sall pour (...)

Lire l'article →

Le débat sur le franc Cfa et la nécessité de création d’une monnaie sous régionale propre, (...)

Lire l'article →

En Côte d’Ivoire, quinze jours après sa suspension le procès de Simone Gbagbo va (...)

Lire l'article →

Un conseil interministériel sur le démarrage de la campagne de commercialisation de (...)

Lire l'article →

C’est l’un des thèmes clés du sommet de la Francophonie qui s’est tenu à Madagascar : « (...)

Lire l'article →