logo
 

Communiqué de Presse
L’Entrepreneuriat Féminin, levier de croissance au Sénégal

24/09/2017

Au Sénégal, comme dans beaucoup d’autres pays en Afrique, le secteur de l’informel représente une place très importante dans l’économie nationale (65%)

Les femmes sont particulièrement concernées puisqu’elles représentent 70% de ce secteur.
C’est pourtant grâce à leurs activités que nombre d’entre elles parviennent à gérer leurs foyers, éduquer et soigner leurs enfants.

Il existe par ailleurs de nombreuses associations de femmes, et en 2007 la 1ère fédération de femmes chefs d’entreprise voit le jour (l’UFCE) présidée par Nicole Gakou.

Le rôle de l’UFCE est de fédérer les ressources mais aussi d’échanger, de partager les expériences, solutions et bonnes pratiques managériales.

Au sein de l’UFCE il existe 617 entreprises membre. 46% d’entre elles sont dans l’Agro business et interviennent sur toute la chaîne de valeur « du champ jusqu’à la fourchette » seulement 2% d’entre elles exportent. Parmi les autres activités concernées il y a des entreprises de services, BTP, de Formation, de textile (Artisanat de luxe 17%) et de l’Industrie cosmétique.

Selon Nicole Gakou « internet représente un excellent relais pour l’accès à l’information dans les régions les plus reculées ». Un secteur où peu de femmes entreprennent et où Gaëlle Tall voit une réelle opportunité d’affaire.

Portrait de Gaëlle Tall
Femme d’affaires Franco-Sénégalaise, Gaëlle Tall démarre sa carrière professionnelle en 1999 au sein de la cellule Web de l’agence de communication CLM BBDO.

En 2006 à seulement 25 ans elle lance sa start-up spécialisée dans la communication digitale et le e-couponing. Elle cède son activité en 2011 à l’arrivée de Groupon en France et créer sa 2e entreprise en ligne.

Forte de son expérience, elle cofonde Afrika Digital à Dakar, Sénégal son pays d’origine où l’économie numérique est en pleine croissance.

Passionnée et à l’écoute, elle s’assure en collaboration avec son équipe et son partenaire Mentalworks du succès des stratégies digitales mises en place pour ses clients.

Pour Gaëlle Tall, L’Entrepreneuriat Féminin est un véritable levier de croissance au Sénégal et davantage d’efforts doivent être fournis pour offrir un cadre propice à la professionnalisation et à l’émergence de ces femmes créatrices et ou porteuses de projets.
Elle aime reprendre l’expression de Nicole Gakou qui dit que « L’entreprise n’est pas sexuée », il nous faut simplement avoir conscience de nos forces et de nos faiblesses en cherchant des moyens pour nous former davantage.

AFRIKA DIGITAL



Nommé mercredi dernier à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc), Aliou (...)

Lire l'article →

Selon un rapport confidentiel de l’Agence mondiale antidopage (AMA) révélé mercredi par (...)

Lire l'article →

Il l’avait dit, il l’a fait. Un candidat au bac, qui avait menacé de se donner la mort (...)

Lire l'article →

La procédure en référés initiée par l’État pour demander que la fondation Maarif soit (...)

Lire l'article →

La ministre Khoudia Mbaye serait-elle en sursis ? Devrait-elle quitter la Ld pour (...)

Lire l'article →

Une mort bien trop cruelle pour Salif Thiaw. Marié et père dune fillette, l’agent de (...)

Lire l'article →

Que les populations de Niafrom, dans le département de Bignona, se rassurent ! (...)

Lire l'article →

En campagne pour sa réélection, Karamba Diaby, premier député noir d’Allemagne élu dans (...)

Lire l'article →

L’affaire du Lamantin Beach est au menu de la Cour d’appel de Saint-Louis ce mardi. (...)

Lire l'article →

Alors que la présidentielle doit se dérouler en octobre 2018, le nom du natif du (...)

Lire l'article →

La Grande mosquée de Léona de Kaolack est fermée au public depuis vendredi. Les prières (...)

Lire l'article →

En lui offrant un rein, Nawel a permis à son mari Boubaker d’en finir avec 16 ans de (...)

Lire l'article →