logo
 

L’ Anat pour un « règlement définitif » des incohérences territoriales

22/11/2017

Le directeur de l’agence nationale de l’aménagement du territoire (Anat) après le pôle Dakar-Thiès-Mbour s’est attaqué au pôle du territoire Sine-Saloum pour être sur la voie tracée dans le Plan Sénégal Emergent. C’est ainsi qu’un atelier est organisé à Kahoune, département de Kaolack, pour le lancement du schéma directeur d’aménagement et de développement territorial du pôle territoire Sine-Saloum dont les travaux vont durer 5 mois.
Mamadou Djigo, directeur de l’Anat, informe que « tous les aspects seront tenus en compte : la structuration économique, la structuration démographique, la structuration au niveau des infrastructures. La géostratégique du pôle, compte tenu de ses atouts, de ses potentialités compte tenu aussi de tous les éléments qui l’entourent. A savoir aussi ses contraintes et ses faiblesses ».
Interrogé sur le règlement du litige entre Kaolack et Ndiafat, il dit que ce dossier est déjà tranché. « Je pense que tout est rentré dans l’ordre, car nous avons utilisé toutes les méthodes possibles afin de montrer aux deux communes leurs limites réelles », dit-il.
Pour régler les conflits, l’Anat utilise des moyens de dernière génération : « nous disposons d’une cartographie assez ancienne. Nous disposons des outils performantes, des outils de dernière génération, le Gps de dernière génération », lance Mamadou Djigo.
Il poursuit : « Nous n’avons pas de difficulté par rapport au contenu technique. Ce qui est difficilement gérable est lié à l’aspect politique. Mais qui dit arbitre dit trancher surtout quand tout le monde est là, il n y a pas de soucis à se faire ».
Selon lui, l’Anat dispose de tous les moyens pour régler ces litiges et réglementer la territorialisation du Sénégal.
« L’Anat dispose d’instruments et d’outils pour régler ces questions. Nous sommes en train de les corriger. C’est ce qui fait que nous y allons petit à petit. Nous ne voulons pas bousculer tout, mais nous faisons de tel sorte que d’ici sous peu, ces questions de limite seront que maux et souvenirs. Nous nous battons pour que ces incohérences liées aux incohérences territoriales soient réglées définitivement » soutient Mamadou Djigo, directeur de l’Anat.
Chamsidine SANE



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →