logo
 

Momar Seyni Ndiaye
« Karim est passé de victime à coupable »

27/07/2017

Karim Wade, qui « est passé de victime à coupable », aura du mal à tisser sa toile sans bobos sur l’échiquier politique sénégalais. C’est la conviction du journaliste et analyste politique Momar Seyni Ndiaye.

Dans un entretien paru dans Sud Quotidien de ce jeudi, il égrène quatre facteurs qui risquent de doucher les ambitions politiques affirmées du fils de Wade, qui vient de sortir de prison à la faveur d’une grâce présidentielle.

Le premier obstacle est relatif à « son statut politique et civique » qui ne lui permet pas, « si on regarde bien le Code électoral », de se présenter à une élection. Deuxième obstacle, selon Momar Seyni Ndiaye, le dépeuplement du Pds avec la naissance de ses flancs de plusieurs partis politiques. « De quel Pds Karim Wade va-t-il hériter ? » s’interroge l’analyste politique. Qui souligne comme troisième défi à relever par l’ancien ministre d’État la nécessité de se faire une place dans les rangs de l’opposition occupés par les figures traditionnelles et de têtes émergentes comme Abdoul Mbaye, Ousmane Sonko, Cheikh Tidiane Gadio, entre autres.

« J’ajouterais simplement une quatrième contrainte qui est l’image qui découlera de Karim Wade, quand tout sera connu sur les conditions de sa libération. (…) Je peux dire que Karim Wade est passé de victime à coupable, lance Momar Seyni Ndiaye. Il a été victime de machination politique, et aujourd’hui soupçonné d’être au cœur d’une transaction pour le moins obscure. »



Jean-Pierre Senghor, ancien coordonnateur du Programme des domaines agricoles (...)

Lire l'article →

Leur rôle est central dans le processus électoral. Leur mission consiste à surveiller et (...)

Lire l'article →

Après un silence lancinant suite à son limogeage, l’ancien ministre de l’Energie et des (...)

Lire l'article →

La saisine du Conseil constitutionnel par le chef de l’Etat pour permettre aux (...)

Lire l'article →

Ousmane Paye n’a pas démissionné. L’ambassadeur du Sénégal au Canada a été démis de ses (...)

Lire l'article →

L’opposition ne cédera rien au président Macky Sall, pour le scrutin de dimanche (...)

Lire l'article →

Le Conseil constitutionnel ne peut pas se déclarer incompétent. Selon Mamadou Aliou (...)

Lire l'article →

Encore un braquage en plein jour. Après l’agence de Liberté VI, le Crédit Mutuel du (...)

Lire l'article →

Plus de 5 millions de cartes ont été éditées par la Direction de l’automatisation du (...)

Lire l'article →

De violents affrontements ont éclaté entre militants de l’Alliance pour la république (...)

Lire l'article →

Le Comité interparlementaire de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (...)

Lire l'article →

A l’instant même trois manifestants viennent d’être arrêtés par la police à la place de (...)

Lire l'article →